Juan de la Cierva y Codorníu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Juan de la Cierva y Codorníu
Image dans Infobox.
Fonction
Membre du conseil d'expansion des études et de la recherche scientifique (d)
à partir de
Titre de noblesse
Q16551652
à partir de
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Juan de la CiervaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Ricardo de la Cierva y Codorníu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Isidoro de la Cierva y Peñafiel (d) (oncle paternel)
Piedad de la Cierva (d) (petit-nièce)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinctions

Juan de la Cierva y Codorníu, né à Murcie en Espagne le et mort le à Croydon, Angleterre, est un inventeur espagnol. Son père était le maire de Murcie Juan de la Cierva y Peñafiel, plus tard ministre de la Guerre (1917-1918, 1921-1922).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1923 il invente l'autogire, ou « gyroplane », appareil similaire à l'hélicoptère mais dont la voilure tournante, qui assure la sustentation, est libre. Son premier vol a lieu à Getafe en Espagne le [1],[2] L'autogire doit tout de même disposer d'un moteur pour son rotor principal. Il enregistrera son premier "succès" avec le 4e appareil mis au point : le C4, qui vole le à l’aérodrome de Cuatro Vientos, parcourant 4 km en 3 minutes et 30 secondes, à 30 mètres d'altitude[3].

En 1936, la société de construction aéronautique Cierva Autogiro Company est créée pour développer ses études, avec le soutien financier de James George Weir (en), un industriel écossais et aviateur.

Il est mort avec Arvid Lindman et 13 autres personnes dans le crash au décollage (en) d'un Douglas DC-2 de la KLM, ce vol commercial avait pour destination Amsterdam.

Performances[modifier | modifier le code]

  • Le  : Juan de la Cierva y Codorníu va traverser la Manche avec son autogire C.8L-II, allant de l’aérodrome de Croydon à l’aérodrome du Bourget, en deux heures et cinquante-cinq minutes de vol, dont 20 minutes de traversée de la mer, avec le directeur du journal L’illustration M. Baschet comme passager[4].

Photos[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. France-aviation Air France, « Le Musée Air France communiqque », France aviation n° 328,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  2. Pierre-Philippe Reiller, « à la recherche de l'aéronef », Grand Format,‎ (lire en ligne)
  3. Le 31 janvier 1923 dans le ciel : Alejandro Gomez Spencer fait voler le C4
  4. Le 18 septembre 1928 dans le ciel : Juan de La Cierva traverse la Manche avec son C.8L-II

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :