Juan de la Cierva y Codorníu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De la Cierva.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Juan de la Cierva y Peñafiel.
image illustrant l’aéronautique
Cet article est une ébauche concernant l’aéronautique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Juan de la Cierva y Codorníu
Juan de la Cierva y Codorníu (MUNCYT, Eulogia Merle).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Frère
Ricardo de la Cierva y Codorníu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Médaille Daniel Guggenheim
Médaille Elliott Cresson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Juan de la Cierva y Codorníu, né à Murcie en Espagne le et mort le à Croydon, Angleterre, est un inventeur espagnol. Son père était le maire de Murcie Juan de la Cierva y Peñafiel, plus tard ministre de la Guerre (1817-1918, 1821-1922).

En 1923 il invente l'autogire, ou « gyroplane », appareil similaire à l'hélicoptère mais dont la voilure tournante, qui assure la sustentation, est libre. L'autogire doit tout de même disposer d'un moteur pour son hélice de propulsion.

En 1936, la société de construction aéronautique Cierva Autogiro Company est créée pour développer ses études, avec le soutien financier de James George Weir (en), un industriel écossais et aviateur.

Il est mort avec Arvid Lindman et 13 autres personnes dans le crash au décollage (en) d'un Douglas DC-2 de la KLM, ce vol commercial avait pour destination Amsterdam.

L'autogire C-6 de Juan de la Cierva (1925)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :