Ligne de Champagnole à Lons-le-Saunier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Champagnole à Lons-le-Saunier
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1891
Concessionnaires PLM (1883 – 1937)
SNCF (1938 – 1960)
Ligne déclassée (depuis 1960)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 879 000
Longueur 44,9 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 25 
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Champagnole à Lons-le-Saunier est une ancienne ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique de la région Franche-Comté. Elle reliait la gare de Champagnole à celle des Lons-le-Saunier.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi du 17 juillet 1879 (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 120, une ligne de « Lons-le-Saunier à Champagnole »[1].

Le 19 juillet 1880 la ligne est déclarée d'utilité publique par une loi[2]. Elle est concédée à titre définitif à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 26 mai 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[3].

La ligne est construite à partir de 1883 et inaugurée en 1891[4].

Elle est fermée au voyageurs le 15 mai 1938 et son déclassement intervient le 1 novembre 1953[4]. Elle est déférée en 1960[5].

Aujourd'hui[Quand ?], une voie verte a été aménagée sur 18 km du tracé original, entre Perrigny et Châtillon[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  2. « N° 9647 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Lons-le-Saunier à Champagnole : 19 juillet 1880 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 21, no 551,‎ , p. 271 - 272 (lire en ligne).
  3. « N° 14213 - Loi qui approuve les conventions passées, les 26 mai et 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 325 - 333 (lire en ligne).
  4. a et b « Patrimoine des anciennes voies ferrées de la CCBL », sur Syndicat mixte d'energies, d'équipements et de communication du Jura
  5. « Autour de Conliège, la voie du PLM », sur La Communauté des Crapahuteurs,
  6. « Voie verte PLM », sur Site officiel du tourisme du Jura

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]