Leonid Kravtchouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kravtchouk.

Leonid Kravtchouk
Леонід Кравчук
Illustration.
Leonid Kravtchouk en 1992.
Fonctions
Président de l’Ukraine

(2 ans, 7 mois et 14 jours)
Élection 1er décembre 1991
Premier ministre Vitold Fokin
Valentyn Symonenko
Leonid Koutchma
Yukhym Zvyahilsky
Vitaliy Massol
Prédécesseur Lui-même (président du Conseil suprême)
Successeur Leonid Koutchma
Président du Conseil suprême de la République socialiste soviétique d'Ukraine

(1 an, 4 mois et 12 jours)
Président du Conseil Vitaliy Massol
Vitold Fokine (en)
Prédécesseur Vladimir Ivachko (intérim)
Valentyna Chevtchenko
Successeur Lui-même (président de la République)
Biographie
Date de naissance (84 ans)
Lieu de naissance Velykyi Jytyn (uk) (Ukraine)
Nationalité ukrainienne
Parti politique PCUS (1958-1991)
Indépendant (1991-1994)
SDPU(O) (1994-2009)
Conjoint Antonina Michoura
Religion Église orthodoxe d'Ukraine

Signature de Leonid KravtchoukЛеонід Кравчук

Leonid Kravtchouk Leonid Kravtchouk
Présidents du Conseil suprême de la RSS d'Ukraine
Présidents d'Ukraine

Leonid Makarovitch Kravtchouk, né le , est un homme d'État ukrainien. Membre du Parti communiste de l'Union soviétique, il est le dernier dirigeant de la République socialiste soviétique d'Ukraine, de 1990 à 1991. Il est président du pays de 1990 à 1994.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Né le à Velykyi Jytyn (uk) (région de Rivne), il est en 1958 diplômé de l’université de Kiev. En 1970, il sort de l'Académie des sciences sociales du Comité central du PCUS.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est professeur au collège financier de Tchernivtsi de 1958 à 1960 et consultant-didacticien de 1960 à 1967.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Leonid Kravtchouk en 1991.
Leonid Kravtchouk en 2013.

Entre 1970 et 1988, il est successivement chef de secteur, inspecteur, adjoint du secrétaire, sous-chef du département, puis chef du département de l'agitation et de la propagande du Comité central du Parti communiste d'Ukraine. De 1988 à 1990, il est chef du département d'idéologie et secrétaire du Comité central du parti. Il est membre du bureau politique (Politburo) du Comité central.

En mars 1990, il est député de la Rada d'Ukraine (Parlement) dans le district électoral de Yampil n°39 (région de Vinnytsia). De 1990 à 1991, il préside la Rada.

Le , il devient Président du Conseil suprême de la République socialiste soviétique d'Ukraine. Le 19 août 1991, il annonce son départ du Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS).

En tant que dernier dirigeant de la République socialiste soviétique d'Ukraine, il est l'un des artisans de la dislocation de l'URSS, puisqu'il est l'un des trois signataires avec ses homologues de Russie et de Biélorussie, Boris Eltsine et Stanislaw Chouchkievitch, de la déclaration mettant fin à l'existence de l'Union à la suite de la tentative manquée du putsch de Moscou.

Le 1er décembre 1991, 61,6 % des suffrages au premier tour, il est élu président de l'Ukraine à l’issue de la première élection présidentielle au suffrage universel direct. Il devient ainsi, le , le premier président de l'Ukraine indépendante. Son investiture n'a lieu que le .

Briguant un second mandat lors de l’élection présidentielle anticipée de 1994, il perd au second tour face à l'ancien Premier ministre Leonid Koutchma, recueillant 45,1 % des voix.

En septembre 1994, il est élu député de la Rada dans le district électoral de Terebovlia n°364 (région de Ternopil), puis est est réélu en 1998. Il rejoint le Parti social-démocrate d'Ukraine (unifié), dont il devient président le groupe parlementaire et membre du bureau politique.

Tête de liste du bloc d'opposition « Ne Tak (en) » aux élections législatives de 2006, il n'est pas réélu à la Rada. Par la suite, il participe à des tables rondes et médiations visant à réconcilier les parties adverses dans des affrontements politiques[1],[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]