Le Sourire de Mona Lisa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mona Lisa.
Le Sourire de Mona Lisa
Titre original Mona Lisa Smile
Réalisation Mike Newell
Scénario Lawrence Konner
Mark Rosenthal
Acteurs principaux
Sociétés de production Revolution Studios
Red Om Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 117 minutes
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Sourire de Mona Lisa (Mona Lisa Smile) est un film dramatique américain, réalisé par Mike Newell, sorti en 2003.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule en 1953. Katherine Watson, étudiante de 30 ans fraîchement diplômée de l'Université de Californie, accepte le poste de professeure d'histoire de l'art à Wellesley College, une prestigieuse université d'arts libéraux féminine conservatrice dans le Massachusetts. Dès le premier cours, Katherine découvre que toutes les élèves ont déjà lu le manuel en entier et connaissent le programme par cœur. Elle utilise alors ses cours pour leur présenter l'art moderne et orchestrer des débats comme la beauté de l'art. Katherine apprend à connaître ses élèves et cherche à ce qu'elles aspirent à autre chose que de se marier et d'être une bonne épouse.

Betty Warren est une élève très conservatrice et qui ne dissimule pas ses opinions. Betty ne comprend pas pourquoi Katherine n'est pas mariée et insiste sur le fait qu'il y a des règles universelles concernant la beauté de l'art. Elle publie également des éditoriaux dans le journal de l'université, comme, par exemple, l'un d'entre eux dénonçant l'infirmière de l'université, Amanda Armstrong, qui distribue des préservatifs aux étudiantes avant qu'elle ne se fasse virer de l'école après cet éditorial. D'autres de ces éditoriaux attaquent Katherine en disant que les jeunes femmes doivent suivre le chemin qui leur est proposé et devenir de bonnes épouses et mères. Betty a hâte de se marier avec Spencer, mariage arrangé par ses parents, et ainsi échapper aux cours de Katherine, car l'une des traditions de l'université est de faire exception sur les absences des femmes mariées : Katherine, cependant, insiste sur le fait que Betty doit assister aux cours si elle ne veut pas recalée, ce qui ne fait qu'augmenter les conflits entre les deux femmes.

Connie Baker commence à sortir avec Charlie, le cousin de Betty, mais cette dernière la persuade qu'il ne fait que jouer avec elle, puisque ses parents ont arrangé un mariage entre lui et Deb MacIntyre. Connie rompt avec lui, croyant Betty. Cependant, quelques semaines plus tard, Connie et Charlie se retrouvent quand ce dernier avoue qu'il a décidé de ne pas se marier avec Deb.

Joan Brandwyn rêve de devenir avocate et est déjà en prépa de droit. Katherine l'encourage donc à passer le concours pour rentrer à l'Université Yale. Elle est acceptée, mais décide de refuser au profit de sa nouvelle vie avec son mari Tommy. Elle dit à Katherine que choisir d'être une épouse et une mère ne la rend pas moins intelligente.

Giselle Levy a plusieurs amants et est plutôt libérale sur sa vision de la femme et de la sexualité. Elle admire Katherine pour ses idées et son envie d'indépendance pour elle et ses élèves. Elle est souvent en hostilité avec Betty, car leurs idées divergent.

Katherine refuse les fiançailles avec son petit ami de Californie car elle ne l'aime pas assez et commence à fréquenter le professeur d'italien de Wellesley, Bill Dunbar. Bill est charmant et raconte à Katherine plein d'histoires sur son voyage en Europe et ses actions héroïques pendant la guerre en Italie. Il a également des liaisons avec les étudiantes (notamment Giselle), mais promet à Katherine que cela n'arrivera plus. Leur relation progresse mais Katherine décide de rompre avec lui quand elle apprend qu'il lui a menti et qu'il n'est jamais allé en Europe. Bill dit alors que Katherine n'est pas venue à Wellesley pour montrer le chemin aux étudiantes, mais pour que les étudiantes lui montrent le chemin.

Après six mois de mariage, le mariage de Betty s'effondre quand elle apprend que Spencer la trompe et que sa mère ne la comprend pas. Elle rend visite à Katherine et, sous ses conseils, remplit des papiers pour le divorce et cherche un appartement dans le Greenwich Village, à Manhattan. Quand Betty fait face à sa mère quand cette dernière découvre ce qu'elle a fait, elle lui révèle sa frustration face à une mère qui ne l'a pas soutenue quand elle est venue lui demander de l'aide face à l'adultère de Spencer et que la seule personne qui s'inquiétait ne serait-ce qu'un peu pour elle était Katherine. Betty annonce ensuite qu'elle a décidé de faire sa vie seule, a passé le concours de Yale et va emménager avec Giselle.

Les cours de Katherine étant très populaires, elle est invitée à une deuxième année à l'école sous certaines conditions : elle doit suivre le programme, donner ses cours afin qu'ils soient approuvés, garder une relation strictement professionnelle avec les membres de l'école, et ne pas parler aux étudiantes en dehors des cours. Katherine décide alors de partir en Europe. Dans la scène finale, Betty dédie son dernier éditorial à Katherine, disant que la professeure est une femme extraordinaire dont la vie est un exemple et qui a invité les étudiantes à voir le monde d'un autre œil. Alors que le taxi de Katherine part de l'école, toutes les étudiantes la suivent à vélo et Betty peine à rester à hauteur du taxi, comme pour remercier une dernière fois Katherine d'avoir changé leur vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur Voxofilm[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 26 février 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]