Lawrence Roberts (scientifique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lawrence Roberts est un ingénieur américain en informatique, qui fut un des pionniers d'Internet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1937 dans le Connecticut et fils d'Elliott et Elizabeth Roberts, qui avaient tous deux un doctorat de chimie, il est lui-même titulaire d’un doctorat et d’un master en Génie électronique du MIT. Après avoir travaillé au service du "Lincoln Laboratory" du MIT, il est en 1966 devenu directeur de programme à l'ARPA, au « bureau Contrôle et commande », devenu en 1964 « Bureau des techniques de traitement de l'information » ou IPTO (Information Processing Techniques Office). Lorsque Robert Taylor (scientifique) est envoyé faire la guerre du Vietnam en 1969, Roberts devient le directeur de l'IPTO. Il lance un important projet de recherche, l'Augmentation Research Center, mené par Douglas Engelbart.

Larry Roberts a dans la foulée travaillé à la DARPA en collaboration avec Vinton Cerf et Robert Kahn à la création de l’ARPAnet, le premier réseau à transfert de paquets. Chargé du projet « Augmentation Research Center », mené par Douglas Engelbart, il contribue à la mise en place du deuxième neud d'Arpanet. En juillet 1972, il développe la première application permettant de lister, de lire de manière sélective, d'archiver, de répondre ou de faire suivre un e-mail et ainsi améliore les possibilités ouvertes par Ray Tomlinson. Dès lors, la messagerie électronique n'aura de cesse de croître, pour devenir la principale utilisation du réseau des réseaux au début du XXIe siècle.

Plus tard, il a fondé Telenet, le premier opérateur de données fonctionnant à l’aide de cette technologie, puis a développé le protocole X.25 sur lequel est fondé le réseau européen EUNet.

Il a ensuite dirigé DHL, NetExpress et ATM Systems, puis Packetcom, une compagnie qui conçoit des technologies avancées pour Internet.

Références[modifier | modifier le code]