Jon Postel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Postel.
Jon Postel
Jon Postel.jpg

Jon Postel en 1994.

Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Distinction
Site web

Jonathan Bruce Postel, Jon Postel (né le à Altadena en Californie et mort le à Santa Monica en Californie), était un informaticien américain et l'un des principaux contributeurs à la création de l'Internet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jon Postel a obtenu son doctorat d'informatique en 1974. Il était l'éditeur des Requests for Comments, série de documents visant à établir les standards de l'Internet de l'IETF. À ce poste, il a apporté une très importante contribution à la création du protocole de communication TCP/IP, utilisé notamment sur l'Internet et dans la plupart des réseaux locaux d'aujourd'hui.

Il fut le premier membre de l'Internet Society et était le responsable de l'IANA, l'organisation gérant l'allocation des adresses IP sur l'Internet.

Il est mort à la suite de complications d'une opération du cœur en 1998.

Principe de robustesse[modifier | modifier le code]

Il est notamment célèbre pour la phrase : « Be liberal in what you accept, and conservative in what you send » : « Soyez tolérant dans ce que vous acceptez, et pointilleux dans ce que vous envoyez », qui définit le principe de robustesse (parfois appelé le principe de Postel).

Écrit dans la RFC 791, ce principe met en avant l'interopérabilité sur le respect des standards et a été une des plus importantes différences entre la suite des protocoles Internet et son concurrent qui a depuis disparu, le modèle OSI [1].

Hommages[modifier | modifier le code]

Le prix Jon Postel est attribué depuis 1999 en son honneur par l'Internet Society. Il en a été le premier récipiendaire, à titre posthume.

La RFC 2468 I remember IANA de Vint Cerf () lui rend hommage.

En 2012, il est admis à titre posthume au temple de la renommée d'Internet, dans la catégorie des pionniers.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Stéphane Bortzmeyer, « Le principe de robustesse, une bonne ou une mauvaise idée ? », sur www.bortzmeyer.org, Stéphane Bortzmeyer,‎ (consulté le 1 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :