Philip Zimmermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zimmermann.
Philip Zimmermann
PRZ closeup cropped.jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Philip R. ZimmermannVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Site web
Distinctions
EFF Pioneer Award ()
Norbert Wiener Award for Social and Professional Responsibility (en) ()
Temple de la renommée d'Internet ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Philip Zimmermann, né à Camden (New Jersey) le (65 ans), est un scientifique américain, créateur du Pretty Good Privacy (PGP), le logiciel de chiffrement de courrier électronique le plus utilisé au monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philip Zimmermann a été le premier à mettre à la disposition du public un logiciel de chiffrement facilement utilisable fondé sur la technique de la clé asymétrique (ou clé publique). Cela lui valut une enquête criminelle de trois ans de la part des Douanes américaines, au prétexte d'avoir violé les restrictions sur l'exportation de logiciels de cryptographie en diffusant PGP dans le monde entier (PGP avait été publié en 1991 sur le web comme logiciel libre).

La procédure fut classée sans suite début 1996, certaines sources affirment sous l'influence des banques (ayant besoin de protéger les données communiquées aux clients)[1], bien que ce ne soit pas la raison donnée par Zimmermann lui-même[2]. Zimmermann fonda alors PGP, Inc. Cette société a été achetée par Network Associates (NAI) en décembre 1997. Il y est resté trois ans en tant que senior fellow. En 2002, PGP a été achetée à NAI par une nouvelle société appelée PGP Corporation, dans laquelle Zimmermann exerce actuellement la fonction de conseiller spécial. Zimmermann est aussi associé de la Stanford Law School's Center for Internet and Society.

Zimmermann a reçu de nombreuses distinctions techniques et humanitaires pour son travail innovant dans le domaine de la cryptographie.

En 2006, il a créé Zfone, un logiciel de chiffrement de communication de téléphonie sur Internet au standard ouvert SIP, fonctionnant en P2P.

En juin 2010, la Société PGP a été acquise par Symantec[3]. C'est le cinquième propriétaire après Philip Zimmermann, PGP, Inc. (Philip Zimmermann était président de cette compagnie) puis Network Associates et PGP Corp.

En 2012, il se lance dans la création de Silent Circle, une application permettant de chiffrer les communications entre deux téléphones mobiles[4] et basé sur le protocole ZRTP dont il a contribué à l'élaboration.

En 2014, il collabore à la création du Blackphone (en), un téléphone protégé destiné au grand public.

PGP[modifier | modifier le code]

En 1991, il a écrit le célèbre programme Pretty Good Privacy (PGP), et l’a rendu disponible (avec son code source) par FTP public pour le téléchargement, le premier programme largement disponible mettant en œuvre la cryptographie à clé publique. Peu de temps après, il est devenu disponible à l’étranger via Internet, bien que Zimmermann a déclaré qu’il n’avait pas de rôle dans sa distribution en dehors des États-Unis.

La toute première version de PGP comprenait un algorithme de cryptage, BassOmatic, développé par lui-même.

Silent Circle[modifier | modifier le code]

En 2012, avec Mike Janke et Jon Callas, il a cofondé Silent Circle, une entreprise de sécurité matérielle sécurisée et de logiciels par abonnement. Puis, en octobre 2013, Zimmermann et d’autres employés clés de Silent Circle se sont associés à la fondatrice de Lavabit, la jeune fille Levison, pour créer Dark Mail Alliance. L’objectif de l’organisation est de travailler sur un nouveau protocole pour remplacer PGP qui cryptera les métadonnées de courriel, entre autres : chose que PGP n’est pas capable de faire.

Récompense[modifier | modifier le code]

Zimmermann a reçu de nombreux prix techniques et humanitaires pour son travail de pionnier en cryptographie tels que :

  • En 2018, Zimmermann a été intronisé au Temple de la renommée de l’Association pour la sécurité des systèmes d’information (AISS) par l’Organisation internationale de l’AISS.
  • En 2012, il est nommé parmi les innovateurs d'Internet dans l'Internet Hall of Fame[5].
  • En 2008, PC World a nommé Zimmermann l’un des "visionnaires Top 50 Tech" des 50 dernières années.
  • En 2006, eWeek a classé PGP 9e parmi les 25 produits les plus influents et innovants introduits depuis l’invention du PC en 1981.
  • En 2003, Reason le nomme "Héros de la Liberté".
  • En 2001, Zimmermann a été intronisé au Temple de la renommée de l’industrie du RRC.
  • En 2000, InfoWorld l’a nommé l’un des "Top 10 Innovateurs en E-business".
  • En 1999, il a reçu le prix Louis Brandeis.
  • En 1998, il a reçu le prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations du magazine Secure Computing.
  • En 1996, il a reçu le Norbert Wiener Award for Social and Professional Responsibility pour avoir favorisé l’utilisation responsable de la technologie.
  • En 1995, il a reçu le Chrysler Design Award for Innovation et le Pioneer Award de l’Electronic Frontier Foundation.
  • En 1995, Newsweek a également nommé Zimmermann l’un des "Net 50", les 50 personnes les plus influentes sur Internet.

Histoire des codes secrets. De l'Égypte des pharaons à l'ordinateur quantique de Simon Singh consacre un chapitre entier à Zimmermann et PGP.

Citation[modifier | modifier le code]

« If privacy is outlawed, only outlaws will have privacy », soit, en français : « Si la vie privée est mise hors la loi, seuls les hors-la-loi auront une vie privée. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une contre-histoire de l'Internet (Documentaire vidéo ARTE)
  2. [1]
  3. [2] Trouver PGP
  4. http://korben.info/silent-circle-chiffrer-telephone.html
  5. (en) [3], www.internethalloffame.org, (consulté le 25 avril 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :