Hu Qiheng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hu Qiheng
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Membre du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (86 ans)
PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Académie chinoise des sciences, université Case Western Reserve, Institute of Automation, Chinese Academy of Sciences (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Hu Qiheng, né en à Pékin (Chine), est une informaticienne chinoise. Elle a été vice-présidente de l'Académie chinoise des sciences de 1987 à 1996 et a dirigé le Centre national chinois d'informatique et de réseautage qui a connecté la Chine à Internet en . Hu a été intronisée au Temple de la renommée d'Internet en 2013.

Petite enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Hu est née en 1934 à Pékin[1], en Chine. Elle obtient son diplôme en sciences de la santé à Moscou en 1963[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Hu est directrice de l'Institut de l'automatisation de l'Académie chinoise des sciences de 1983 à 1987. Après avoir été nommée secrétaire générale de l'Académie chinoise des sciences en 1987, elle devient vice-présidente de l'Académie en 1988 et occupe ce poste jusqu'en 1996. Durant son mandat, Hu est responsable du système national de calcul et de mise en réseau de la Chine. Hu a dirigé le projet qui a permis d'installer le premier serveur TCP/IP connecté à Internet en Chine le [3].

Après la cessation de ses fonctions de vice-présidente de l'Académie chinoise des sciences en 1996, Hu a fondé le Centre d'information sur le réseau Internet chinois (CNNIC) en 1997 et cofondé la Société Internet de Chine en 2001. En tant que présidente de la Société, Hu a plaidé pour la connexion à Internet des régions périphériques en Chine[4].  En 2004, Hu a été nommée membre du groupe de travail sur la gouvernance de l'Internet organisé par l'ONU[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Hu a été intronisée au Temple de la renommée d'Internet en tant que connecteur mondial en 2013[4].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Hu est mariée et mère de deux enfants[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. The international who's who of women 2002., Europa, , 699 p. (ISBN 1-85743-122-7 et 9781857431223, OCLC 59532283, lire en ligne)
  2. « APNIC 28 - Speakers », sur conference.apnic.net (consulté le 23 mars 2019)
  3. (en) Jean Burgess, Alice Marwick et Thomas Poell, The SAGE handbook of social media, , 662 p. (ISBN 978-1-4739-9579-6 et 1473995795, OCLC 1012893777, lire en ligne)
  4. a et b (en) « Qiheng Hu », sur www.internethalloffame.org (consulté le 23 mars 2019)
  5. (en) « China Internet Museum-character-Hu Qiheng », sur en.internet.cn (consulté le 23 mars 2019)
  6. The international who's who 2004., Europa, (ISBN 1-85743-217-7 et 9781857432176, OCLC 59342773, lire en ligne)