Langues au Soudan du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Langues au Soudan du Sud
Langues officielles Anglais
Langues nationales Arabe de Djouba, et 200 langue nationale

Le Soudan du Sud est composé de plus de 200 groupes ethniques différents parlant autant de langues et dialectes.

Anglais[modifier | modifier le code]

L'anglais est la seule langue officielle du Soudan du Sud selon l'article 6 de la constitution de 2011[1]. Cette langue est celle de l'ancien colonisateur et elle a été choisie face au grand nombre de langues vernaculaires du Soudan du Sud qui, elles, sont reconnues comme langues nationales par l'article 6 de cette même constitution.

Diversités linguistiques au Soudan du Sud[modifier | modifier le code]

Langues nilo-sahariennes[modifier | modifier le code]

Les langues nilo-sahariennes ou nilotiques (au moins deux millions de locuteurs) sont les plus représentatives de la diversité linguiste du Soudan du Sud. Elles appartiennent au groupe Chari-Nil, dont le bari, le toposa, le zandé et les langues moro-madi (en). En règle générale, les langues nilotiques comptent peu de locuteurs, soit moins de 5 000, souvent moins de 1 000. Le groupe de langues nilotiques le plus important, parlé dans la région est le nuer-dinka (comprenant le nuer, le dinka, et plusieurs variétés dialectales de cette dernière) qui compte plus d'1,3 million de locuteurs.

Langues nigéro-congolaises[modifier | modifier le code]

Des locuteurs de langues adamawa-oubanguiennes sont présents dans le pays, où l'on parle, par exemple, le banda-ndélé. Ces langues sont, elles aussi, une branche des langues nigéro-congolaises.

Langues sémitiques[modifier | modifier le code]

L'arabe de Djouba est une langue véhiculaire de l'arabe parlée principalement dans l'ancienne province d'Équatoria ; il tire son nom de la ville de Djouba, la capitale du pays. Il est également parlé dans les communautés de Sud-Soudanais qui vivent dans d'autres villes de Soudan du Sud. À Malakal et à Wau, où l'on ne parle généralement pas l'arabe de Djouba, il a tendance à être remplacé par l'arabe proche de celui du Soudan, en plus des langues locales.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :