Langues à Maurice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues à Maurice
Langues officielles Anglais (de facto)
Langues principales Langue(s) native(s) (%, 2011) :
  60
  34
  5
  20
Langue la plus souvent parlée à la maison (%, 2011) :
  78
  5
  10
Langues habituellement parlées à la maison (%, 2011) :
  75
  6
  18
Langues lues et écrites (%, 2011) :
  84
  3
Langue des journaux (%)[1] :
  80
Principales langues des sites en .mu (%, juillet 2015)[2] :
  71
  18
Principales langues de consultation de Wikipédia (%, mai 2015)[3] :
  86
  12

Langues d'interface de Google Île Maurice[4],[N 1] :
1. Anglais, 2. Français, 3. Créole mauricien.

Langues nationales Créole mauricien
Langues des signes Langue des signes mauricienne

À Maurice, le créole mauricien, à base lexicale française, est né du mélange avec d'autres langues (notamment africaines et malgaches) pendant la période de l'esclavage. Il est parlé par la majorité de la population et est considéré comme la langue nationale de Maurice. L’anglais est généralement considéré comme la langue officielle du pays, est utilisé dans les administrations gouvernementales, les tribunaux et les entreprises, mais la langue la mieux comprise et parlée après le créole mauricien demeure le français, qui demeure l'apanage des médias, puisque les journaux et les programmes télévisés sont généralement en français. Les langues asiatiques font également partie de la mosaïque linguistique du pays[5].

La Constitution de Maurice ne mentionne aucune langue officielle (de jure) pour le pays. Néanmoins, l'anglais est utilisé par l'administration, les Britanniques ayant été les derniers à administrer l'île avant son indépendance. La langue officielle de l'Assemblée est l'anglais mais les membres peuvent aussi s'exprimer en français[6]. L'anglais est généralement reconnu comme la langue officielle (de facto) de l'île Maurice car il est utilisé dans les administrations gouvernementales, les tribunaux et les entreprises. La Constitution de Maurice et toutes les lois sont rédigées en anglais. La population mauricienne est multilingue, la plupart des Mauriciens parlant couramment le créole mauricien, mais également le français (73 %[7]) et l'anglais. Tandis que le français et l'anglais sont appris dès la première année du cycle primaire en tant que matières obligatoires, les langues orientales et le créole mauricien sont également enseignés en tant que matières optionnelles. Il existe également une répartition fonctionnelle des langues dans le pays : l'anglais et le français, langues supracommunautaires, sont utilisés dans le cadre professionnel, les langues asiatiques sont utilisées dans les activités socioculturelles des communautés originaires de l'Asie, tandis que le créole et le bhojpuri sont cantonnés au registre familier. Le créole, à base lexicale française et enrichi d'apports provenant d'autres langues, est parlé par la majorité de la population et est considéré comme la langue nationale[8]. Le français est surtout utilisé dans les médias et la littérature, c'est aussi la langue la plus parlée après le créole ou le bhojpuri[9]. Diverses langues ancestrales sont également parlées à Maurice, parmi lesquelles le bhojpuri, l’hindi, le tamoul, le marathi, le télougou, le oriya, le chinois, l’arabe et l’ourdou[10],[11]. Le créole rodriguais, le créole d'Agalega, le créole chagossien, variantes du créole mauricien, sont parlés par les gens de l'île Rodrigues, d'Agalega et des Chagos.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Langues maternelles[modifier | modifier le code]

Population résidente
par langue des ancêtres
selon le recensement de 2011[12],[N 2]
Langue % #
Anglais 12,1 833 081
Créole mauricien 67,9 833 081
Bhojpuri 41,9 514 647
Hindi 5,1 62 216
Français 4,3 52 233
Tamoul 4,0 48 634
Ourdou 2,2 26 693
Télougou 1,5 18 292
Marathi 1,4 16 748
Oriya 0,7 9 143
Chinois 0,3
Total individus uniques 100,0 1 236 817

Langues usuelles[modifier | modifier le code]

Plus de gens parlent uniquement le créole mauricien à la maison en 2011 qu'en 2000 (8/10 en 2011 contre 7/10 en 2000) et moins de gens parlent bhojpuri et les langues asiatiques. Le bhojpuri, parlé par 12 % de la population en 2000 ne l'est plus que par 5 % en 2011[13].

Proportion de la population par langue
la plus souvent parlée à la maison
selon les recensements de 2000 et 2011[13]
Langue % 2000 % 2011
Créole mauricien uniquement 70,1 84,0
Bhojpuri uniquement 12,1 5,3
Français uniquement 3,4 3,6
Autre 14,4 7,1
Total 100,0 100,0
Population résidente par langues habituellement parlées à la maison
selon le recensement de 2011[14],[N 3]
Langue % #
Créole mauricien 87,8 1 086 093
Bhojpuri 5,9 72 638
Français 4,7 58 569
Hindi 0,8 9 721
Non déclaré 0,1 1 549
Total 100,0 1 236 817

En ville, le français, avec 32 605 locuteurs, est de loin la deuxième langue la plus parlée, devant le bhojpuri parlé surtout à la campagne, le créole mauricien restant toutefois la langue la plus parlée avec 439 692 locuteurs[15].

Il est à noter que seulement 4 % de ceux ayant le tamoul comme langue maternelle l'on également comme principale langue parlée à la maison, de même que 4 % pour le marathi, 6 % pour l'ourdou, 15 % pour le télougou, 18 % pour le bhojpuri, 23 % pour les langues chinoises et 39 % pour le hindi, alors qu'il est de 97 % pour le créole mauricien, 93 % pour le français et 79 % pour l'anglais[16].

Langues lues et écrites[modifier | modifier le code]

Population résidente de 10 ans et plus par langues lues et écrites
selon le recensement de 2011[17],[N 4]
Langue % #
Langues européennes 84,4 897 147
Créole mauricien 3,5 37 415
Individus 100,0 1 063 204

L'analphabétisme représente en 2011 10 % de la population de 10 ans et plus du pays et est en forte baisse : il est de 35 % chez les plus de 65 ans et diminue progressivement avec l'âge pour atteindre seulement 1 % chez les 10-14 ans[18].

84 % des habitants du pays sont alphabétisés en langues européennes (le recensement ne détaille pas lesquelles bien que ce soit fort probablement le français et l'anglais, celles-ci étant les langues d'enseignement à l'école), et ce taux est passé de 52 % chez les plus de 65 ans à 98 % chez les 10-14 ans[18].

L'alphabétisme en créole mauricien, quant à lui, qui ne représente déjà que 3 % de la population du pays, est en voie de disparition, passant de 7 % chez les plus de 65 ans à moins d'1 % chez les 10-14 ans[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les langues proposées sont en ordre d'importance dans le pays.
  2. (en) « Questionnaire », p. 6: « Languages of forefathers: Write the language(s) spoken by the person’s ancestors. Up to two answers are possible. For census purposes, consider creole and bhojpuri as languages. »
  3. (en) « Questionnaire », p. 6: « Language usually spoken: Write the language usually or most often spoken by the person at home. For children not yet able to speak, write the language spoken by the mother. ».
  4. (en) « Questionnaire », p. 6: « Languages read and written: State the language(s) in which the person can, with understanding, both read and write a simple statement in his/her everyday life. ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lemeilleurdelilemaurice.com/francais/informations-pratiques-sur-l-ile/le-mauricien-et-les-langues/la-langue-a-maurice-c-est.html
  2. « Distribution of content languages among websites that use .mu. ».
  3. « Wikimedia Traffic Analysis Report - Wikipedia Page Views Per Country - Breakdown. ».
  4. « Google Île Maurice », sur https://www.google.mu (consulté le 21 juillet 2015).
  5. (en) « Démographie », sur Mauritiusgovernment.com (consulté le 30 juin 2012)
  6. (en) http://www.govmu.org/portal/site/AssemblySite/menuitem.ee3d58b2c32c60451251701065c521ca/?content_id=4cb54555fc808010VgnVCM100000ca6a12acRCRD#assembly
  7. « La langue française dans le monde, Édition 2014. », p. 225.
  8. (en) « Démographie », sur mauritiusgovernment.com (consulté le 9 septembre 2012)
  9. (en) « Maurice défie passé l'anglophone pour embrasser la langue française », sur Afp.google.com, (consulté le 9 septembre 2012)
  10. (en) « CABINET DECISIONS –11 JUNE 2010 », sur Gouvernement de Maurice (consulté le 9 septembre 2012)
  11. (en) « Education à l'île Maurice - Historique », sur Gouvernement de Maurice (consulté le 9 septembre 2012)
  12. (en) « 2011 HOUSING AND POPULATION CENSUS - Volume II: DEMOGRAPHIC AND FERTILITY CHARACTERISTICS. », p. 85.
  13. a et b (en) « 2011 POPULATION CENSUS - MAIN RESULTS: LANGUAGE SPOKEN. », p. 8.
  14. (en) « 2011 HOUSING AND POPULATION CENSUS - Volume II: DEMOGRAPHIC AND FERTILITY CHARACTERISTICS. », p. 91.
  15. (en) « 2011 HOUSING AND POPULATION CENSUS - Volume II: DEMOGRAPHIC AND FERTILITY CHARACTERISTICS. », p. 97.
  16. (en) « 2011 HOUSING AND POPULATION CENSUS - Volume II: DEMOGRAPHIC AND FERTILITY CHARACTERISTICS. », p. 101.
  17. (en) « 2011 HOUSING AND POPULATION CENSUS - Volume III: educational characteristics. », p. 11.
  18. a, b et c (en) « 2011 HOUSING AND POPULATION CENSUS - Volume III: educational characteristics. », p. 39.