Malakal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malakal (île).
Malakal
place du Marché de Malakal
place du Marché de Malakal
Administration
Pays Drapeau du Soudan du Sud Soudan du Sud
Province Nil Supérieur
Géographie
Coordonnées 9° 32′ 00″ N 31° 39′ 00″ E / 9.533333, 31.659° 32′ 00″ Nord 31° 39′ 00″ Est / 9.533333, 31.65
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Soudan du Sud (administrative)

Soudan du Sud (administrative)
City locator 14.svg
Malakal

Malakal ou Malakāl est une ville du Soudan du Sud, capitale de l'État du Nil Supérieur, située sur les rivages du Nil blanc.

Avant la sécession avec le Soudan, la ville était une garnison du gouvernement basé à Khartoum pendant la guerre civile. Elle est habitée par des Dinka Ngoks, des Nuers et des Shilluks. La ville est le théâtre de combats en juin et juillet 2015 entre forces rebelles et forces gouvernementales dans le contexte de la guerre civile sud-soudanaise commencée en 2013. La population civile fuit la ville. Elle est qualifiée de « ville fantôme »[1].

Comté de Malakal[modifier | modifier le code]

Le Comté de Malakal est un territoire de 737 km² subdivisé en six payams ; Central Malakal, Eastern Malakal, Lelo, Northern Malakal, Ogot et Southern Malakal. Lors du recensement de 2008, la population a été estimée à 126 483 habitants (densité: 171,61 hab/km²).

Population Foyers
Central Malakal 11633 1345
Eastern Malakal 24037 3271
Lelo 5743 1160
Northern Malakal 34900 5302
Ogot 6212 1115
Southern Malakal 43958 5814
Total 126483
Sources des données : Recensement de 2008[2]

Transports[modifier | modifier le code]

La ville possède un aéroport, à moitié détruit par la guerre civile.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro, article de Tanguy Berthemet, page 6, 27 avril 2015
  2. Cinquième recensement du Soudan du Sud, année 2008 2008 tables.pdf Tableaux des pages 15 à 17