Langue pluricentrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Langue polynomique.
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une langue pluricentrique ou polycentrique[1],[2] est, dans la linguistique synchronique, une langue avec plusieurs variétés standard.

Dans la linguistique diachronique, une langue pluricentrique est une langue qui a été influencée dans son développement par plusieurs centres linguistiques d'importance comparable.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • L'anglais possède des normes différentes pour le Royaume-Uni et les États-Unis. Il est considéré comme une langue pluricentrique symétrique étant donné l'égale importance des deux variétés linguistiques.
  • L'allemand est une langue pluricentrique asymétrique avec des normes différentes pour l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche, mais la norme allemande est la forme prédominante.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • SUMIEN Domergue (2006), La standardisation pluricentrique de l’occitan Nouvel enjeu sociolinguistique, développement du lexique et de la morphologie, coll. Publications de l'Association Internationale d'Études Occitanes nº III, Turnhout : Brepols — Première version : thèse de 2004, Montpellier : Université Paul Valéry-Montpellier III, (ISBN 978-2-503-51989-0)
  • KLOSS Heinz (1978) Die Entwicklung neuer germanischer Kultursprachen seit 1800, coll. Sprache der Gegenwart-Schriften des Instituts für Deutsche Sprache no 37, Düsseldorf : Schwann; Plurizentrische Hochsprachen : 66
  • CLYNE Michael (1992) (dir.) Pluricentric languages : differing norms in different nations, coll. Contributions to the sociology of language no 62, Berlin / New York : Mouton de Gruyter

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. William A. Stewart, A Sociolinguistic Typology for Describing National Multilingualism. In: Joshua Fishman (Hrsg.): Readings in the Sociology of Language. Mouton, The Hague, Paris 1968, S. 534, OCLC 306499.
  2. Heinz Kloss, Abstandsprachen und Ausbausprachen. In: Joachim Göschel, Norbert Nail, Gaston van der Elst (Hrsg.): Zur Theorie des Dialekts. Aufsätze aus 100 Jahren Forschung (= Zeitschrift fur Dialektologie and Linguistik, Beihefte. n.F., Heft 16). F. Steiner, Wiesbaden 1976, S. 310-312, OCLC 2598722