La Danse de Gengis Cohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Danse de Gengis Cohn est un roman de Romain Gary, écrit en 1967 et publié par Gallimard. Ce roman est le deuxième tome de la trilogie Frère Océan, après Pour Sganarelle et avant La Tête coupable.

Résumé[modifier | modifier le code]

Moïché Cohn, alias Gengis Cohn, un comique juif tué par des SS, en 1944, était devenu le dibbuk du commandant Schatz, qui a ordonné son exécution.

L'action se déroule après la Seconde Guerre mondiale. Schatz est alors devenu commissaire à Licht. Il enquête sur une série de meurtres mystérieux: toutes les victimes sont des hommes, et tous arborent un sourire extraordinaire. Pendant l'investigation, le commissaire est harcelé par des interventions de Gengis Cohn, son ancienne relation du temps qu'il était SS.

Thème[modifier | modifier le code]

L'humour est très présent dans ce roman, qui traite non seulement de l'holocauste, mais aussi de la judéité et de l'humanité en général.

Adaptation[modifier | modifier le code]

En 1993, le groupe de télévision américain A&E Network produit, en partenariat avec la BBC, une adaptation du roman de Gary destinée à la télévision. Le film est réalisé par Elijah Moshinsky. Antony Sher dans le rôle-titre donne la réplique à Robert Linsday, interprète de l'ancien nazi Otto Schatz. Dans le film, Diana Rigg fait une apparition dans un rôle de composition original, en outre, le très jeune Daniel Craig incarne un policier zélé.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :