Lépaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lépaud
Image illustrative de l'article Lépaud
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Aubusson
Canton Évaux-les-Bains
Intercommunalité C.C. d'Évaux-les-Bains Chambon-sur-Voueize
Maire
Mandat
Pierre Morlon
2014-2020
Code postal 23170
Code commune 23106
Démographie
Population
municipale
369 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ 24″ nord, 2° 23′ 17″ est
Altitude Min. 350 m – Max. 457 m
Superficie 24,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte administrative de la Creuse
City locator 14.svg
Lépaud

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Lépaud

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lépaud

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lépaud

Lépaud est une commune française située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine. Son nom vient du bas latin spaldus, muraille défensive.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune comporte 29 villages (ou hameaux) :

Les Asses, Beaulieu, Les Borderies, La Borie, Le Boucheroux, Boulerand, La Brande, Le Breuil, Chabassière, Chantemerle, La Chapelle, La Croix-Blanche, Le Faux, Gane-Baton, La Gasne-du-Pou, Gigoux, Massoux, Montplaisir, Le Petit-Maurissard, Le Poux, Le Rembucher, Les Rivaux, Rocheneuve, La Souvolle, Les Tailles, Tartot, Vélicitat, Le Vert et La Villedondaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'était une des cinq châtellenies du pays de Combraille, attestée en 1171.

En 1834 la commune de Gigoux fut rattachée à celle de Lépaud.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
  mars 2001 Pierre Maulat    
mars 2001 mars 2014 Maurice Jolicard    
mars 2014 en cours Pierre Morlon    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil national de villes et villages fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 369 habitants, en diminution de -3,4 % par rapport à 2009 (Creuse : -2,49 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
406 429 443 453 458 808 851 854 885
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
776 738 740 722 754 815 822 781 775
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
774 780 745 645 653 663 638 609 568
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
520 459 427 368 344 342 356 382 369
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Au 1er janvier 2015, l'INSEE a dénombré 401 habitants dans cette commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune se trouve l'aéroport de Montluçon Guéret. il est géré par la Chambre de commerce et d'industrie de Montluçon-Gannat Portes d'Auvergne. Plus aucune destination régulière avec d'autres aéroports actuellement, mais aviation de tourisme et planeurs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :