King Guillaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
King Guillaume
Réalisation Pierre-François Martin-Laval
Scénario Jean-Paul Bathany
Pierre-François Martin-Laval
Frédéric Proust
d'après l'œuvre de
Jean-Marc Rochette
René Pétillon
Acteurs principaux
Sociétés de production MACT Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 85 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

King Guillaume est un film humoristique français réalisé par Pierre-François Martin-Laval sorti en 2009.

Ce film est une adaptation de la série de bande dessinée Panique à Londres de Jean-Marc Rochette (dessinateur) et René Pétillon (scénariste)[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Guillaume et Magali Brunel vivent une petite vie simple et tranquille de banlieusards en attendant un heureux événement, mais tout change lorsqu'ils reçoivent une lettre ; le père de Guillaume, que ce dernier n'a pas connu, est mourant et demande à le voir pour lui donner son héritage : l'île de Guerrelande, au large de la Bretagne, issue d'obscures tractations médiévales, et le titre de roi qui l'accompagne. Alors que Guillaume tente d'en savoir davantage, Magali est emballée par le palais promis et les richesses annoncées.

Guerrelande[modifier | modifier le code]

Le Royaume de Guerrelande est un pays de fiction situé dans la Manche et indépendant depuis l'an 1415 suite à l'octroi par le royaume d'Angleterre d'une île de 46 hectares à Geoffroy Delagny en récompense d'avoir trahi la France.

Son drapeau est composé de trois bandes verticales (sur le même modèle que celui de la France) et comporte les couleurs: blanche, blanche et blanche.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage fut effectué entre mai et juin 2008 en Bretagne, et notamment à Brest et à Porspoder. Quelques scènes ont été tournées dans le centre commercial de Val d'Europe a Serris .
  • Le brass-band Aeolus participe en tant qu'accompagnateur dans le "bœuf" que Florence Foresti entame avant de quitter le groupe (il y a d'ailleurs la présence fugitive d'Arnaud Laporte).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]