David Binney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Binney (né à Miami en Floride) est un saxophoniste américain de jazz. Il peut être considéré - à l'instar du magazine Jazz Times - comme l'un des principaux artisans de la jeune scène jazz alternative.[réf. nécessaire]

Depuis ses premières expériences au début des années 1990 avec les avant-gardistes Lost Tribes et le collectif Lan Xang, cet élève de Phil Woods, Dave Liebman et George Coleman s'est imposé comme l'un des saxophonistes altistes les plus aventureux et originaux de sa génération, participant à plus de 50 albums et alignant une liste impressionnante de collaborations de très haut vol (Aretha Franklin, Gil Evans, Maceo Parker, John Zorn, Chris Potter, etc.).

Passant régulièrement des clubs new-yorkais aux gros festivals de jazz européens, David Binney propose un jazz contemporain et new-yorkais avec un moteur rythmique impressionnant, emmené par Scott Colley (Pat Metheny, Herbie Hancock, etc.) et Brian Blade(Joshua Redman, Mark Turner) auquel se greffe un Craig Taborn souvent déjanté mais toujours inventif, ressuscitant Herbie Hancock, Bud Powell ou Chick Corea avec un jeu limpide et incisif[réf. souhaitée].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Miami en Floride de parents musiciens, élevé en Californie, David Binney a été nourri dès son enfance par les musiques de John Coltrane, Miles Davis, Bobby Hutcherson, Wayne Shorter, mais aussi celles de Milton Nascimento, Jimi Hendrix, Sly Stone, etc, lui conférant très tôt une culture musicale transdisciplinaire qui explique sans doute son goût prononcé pour l'expérimentation et le mélange des genres.

À 19 ans, il s'installe à New York pour y jouer ses premiers concerts et prolonger sa formation avec Phil Woods, Dave Liebman et George Coleman. Il bénéficie en 1989 d'une bourse du "National Endowment for the Arts" qui lui permet de financer l'enregistrement de son premier album - "Point Game" avec Marvin "Smitty" Smith, Edward Simon, Adam Rogers et Lonnie Plaxico, et qui sortira sur le label français Owl Records.

Cofondateur du groupe "Lost Tribe" et du quartet "Lan Xang", il se distingue rapidement sur la scène newyorkaise comme l'un des principaux artisans de la scène jazz alternative en même temps qu'il se fait connaître pour ses participations au prestigieux Big Band de Gil Evans et Maria Schneider, ou ses collaborations avec Chris Potter, Jim Hall, Bobby Previte et le Cecil McBee Quintet.

Au-delà de son jeu particulièrement incisif, David Binney s'impose, tout au long d'une quinzaine d'albums produits en leader ou coleader, comme un compositeur majeur au style immédiatement distinctif et reconnaissable dans le paysage du jazz contemporain. Il est également un sideman recherché, accompagnant Aretha Franklin au Carnegie Hall ou Maceo Parker, et s'illustrant par ses participations à quelques projets audacieux conduits par l'avant garde du jazz outre atlantique telle que Medeski, Martin & Wood, le Uri Caine's Mahler Project, etc.

Habitué des clubs newyorkais et plus particulièrement du "55 Bar" où il fut découvert en 2002 par Siegfried Loch, le fondateur du célèbre label munichois "ACT", ses albums avec ce dernier et l'accueil exceptionnel qui leur fut réservé contribuèrent à le faire connaître en Europe où il se produit aujourd'hui de plus en plus régulièrement[réf. nécessaire].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Cities and Desire - Criss Cross Records 2006 Mark Turner Craig Taborn, Thomas Morgan, Dan Weiss
  • Out of Airplanes - Mythology Records,2006: Bill Frisell, Craig Taborn, Kenny Wollesen, Eivind Opsvik
  • Bastion of Sanity – Criss Cross Records, 2005: Chris Potter, Jacob Sacks, Dan Weiss, Thomas Morgan
  • Fiestas de Agosto – Red Records, 2005: w/Edward Simon
  • Welcome to Life - Mythology Records, 2004: Chris Potter, Craig Taborn, Brian Blade, Scott Colley, Adam Rogers
  • Balance - ACT Records, 2002: Wayne Krantz, Uri Caine, Tim Lefebvre, Fima Ephron, Donny McCaslin, Adam Rogers, Jim Black
  • South - ACT Records, 2001: Chris Potter, Uri Caine, Brian Blade, Scott Colley, Adam Rogers, Jim Black
  • A Small Madness - Auand Records, 2003: w/Jeff Hirshfield
  • Afinidad - RED Records, 2001: w/Edward Simon. Brian Blade, Scott Colley, Adam Rogers, Lucia Pulido
  • Lan Xang, Lan Xang - Mythology Records, 1998: Scott Colley, Donny McCaslin, Jeff Hirshfield
  • Free to Dream - Mythology Records, 1998: Jeff Hirshfield, Edward Simon, Kenny Wollesen, Scott Colley, Adam Rogers, Donny McCaslin
  • Lan Xang, Hidden Gardens – Naxos Records, 2000
  • The Luxury of Guessing - Audioquest Records, 1995: Jeff Hirshfield, Scott Colley, Uri Caine, Ben Monder, Donny McCaslin
  • Lost Tribe - Windham Hill Records, 1993: Fima Ephron, Adams Rogers, David Gilmore, Ben Perowsky
  • Point Game - Owl Records/Mesa-Bluemoon Records, 1991: Marvin "Smitty" Smith, Edward Simon, Lonnie Plaxico, Adam Rogers

Liens externes[modifier | modifier le code]