Jean-Luc Fillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fillon.
Jean-Luc Fillon
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Luc Fillon à Mondeville 2011
Surnom Oboman
Activité principale Hautboïste, joueur de cor anglais, chef d'orchestre, contrebassiste, compositeur
Style Jazz
Années d'activité 1987 à aujourd'hui
Site internet www.jeanlucfillon.com

Œuvres principales

  • Jazzogène - L’instant d’après - 1991
  • Jazzogène - Rhapsody In Blue - 1993
  • Patrice Caratini - Hard Scores - 1996
  • Jazzogène - Manhattan Rhapsody - 1998
  • Coyoakan - Changes - 1999
  • Jean-Luc Fillon trio Oboa - 2003
  • Jean-Luc Fillon trio Oboa - Flea Market - 2004
  • Jean-Luc Fillon 5tet - Echoes Of Ellington - 2006
  • Jean-Luc Fillon - Oborigins - 2008
  • Jean-Luc Fillon - On The Reed…Again! - 2009
  • Jean-Luc Fillon + Didier Ithursarry - Oboréades - 2012
  • Jean-Luc Fillon trio - Choros do Brasil - 2013
  • Oboman plays Cole Porter - Begin the Night - Soupir Editions - 2014
  • Oboman & Aquarela - Outros Choros do Brasil - 2015
  • Oboman - Echoes of freedom - 2016

Jean-Luc Fillon dit Oboman est un hautboïste, joueur de cor anglais, contrebassiste, bassiste, chef d'orchestre, compositeur et arrangeur.

Il commence sa carrière en 1987 comme hautbois solo à l’Orchestre Symphonique d’Europe et, depuis 2001, enchaîne de nombreuses réalisations afin de présenter le caractère novateur et original du hautbois et du cor anglais[interprétation personnelle] dans le jazz. Depuis 1989, il est le chef d'orchestre de l'Orchestre départemental d’harmonie des Yvelines (ODHY) ainsi que depuis 2009 directeur artistique du Festival Sons 9 à Paris.

Il joue un hautbois Altuglass de Marigaux[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Fillon "Oboman étudie la musique classique et le hautbois au conservatoire d'Aubervilliers (médaille d'or) puis à celui de Versailles (prix d'honneur). Il poursuit ses études musicales à l'École normale de musique de Paris. Il est lauréat du concours international de musique de chambre de Saint-Sébastien et intègre le Centre d'informations musicales de Paris (école de Jazz et de musiques actuelles) pour y étudier l'improvisation et l'écriture.

De 1987 à 1991, il est hautbois solo à l'Orchestre symphonique d'Europe avant de s'orienter vers le jazz. Il rejoint notamment le Jazzogène Orchestra avec lequel il enregistre plusieurs disques et se produit pour la première fois en soliste avec Antoine Hervé, Lauren Newton, Claudio Pontiggia et Franck Tortiller. Il part en tournée et intervient dans de nombreux festivals ainsi que dans les salles de la région parisienne. En 1996, il crée deux formations : Coyoakan trio (trio world jazz) et Alborada sextuor (musiques du monde / musique classique).

Bob Mintzer, avec lequel il est en tournée en 1998, est séduit par les sonorités du hautbois et du cor anglais et incite Jean-Luc Fillon à développer un travail systématique d'improvisation sur ces instruments qu'il utilisait jusqu'alors essentiellement dans un registre classique et contemporain. En 2000, Bob Mintzer va composer pour lui une pièce pour hautbois, cor anglais et saxophone ténor intitulée French Suite.

Après de nombreuses interventions comme chef d’orchestre ou bassiste, Jean-Luc Fillon multiplie les nouvelles rencontres au hautbois et au cor anglais avec notamment Nguyên Lê, Pierre Blanchard, Lauren Newton, Claudio Pontiggia, Yves Torchinsky et Pierre-Marie Bonafos. Depuis 2001 il enchaîne les réalisations. Il est sélectionné à l'audition européenne de l'Orchestre national de jazz Paolo Damiani, enregistre plusieurs émissions radiophoniques comme À l'improviste diffusée sur France Musique et crée le collectif artistique Ad lib. En septembre 2001, il est nommé professeur de jazz au Conservatoire national de région de Cergy-Pontoise.

Il enregistre en 2002 ses propres compositions au hautbois et au cor anglais avec Denis Leloup, Pierre Blanchard et Joël Grare. Il enregistre également avec Pierre-Stéphane Michel au sein du trio pSM, avec Joël Grare aux percussions. Jean-Luc Fillon se produit à partir d’octobre 2002 à Paris en compagnie de João Paulo et Denis Leloup dans une formule variable (duo/trio).

En 2003, la sortie de son CD Oboa est très remarquée[réf. nécessaire]. Glenn Ferris l'invite à rejoindre son quartet Newance Quartet avec Jeff Boudreaux et Michel Benita. L'année suivante, il crée le quartet De l'air avec Carole Hémard, Yves Torchinsky et Xavier Desandre, enregistre Flea Market, et part en tournée au Portugal avec João Paulo.

Après une série de concerts en Allemagne, Jean-Luc Fillon part en 2005 pour les États-Unis où il rencontre et joue avec les deux bassonistes de jazz Paul Hanson et Michael Rabinowitz. En octobre, il est invité par Xavier Prévost à se produire au grand auditorium de la maison de la radio pour l'enregistrement de l'émission Jazz sur le vif.

Il crée en 2006 Privé de Désert dans le cadre du festival Ça va jazzer aux Mureaux et enregistre un nouvel album (Echoes Of Ellington) sur des thèmes de Duke Ellington afin de lui rendre hommage et de porter un nouvel éclairage sur les œuvres universelles du jazzman.

Il part en tournée aux États-Unis en 2007 avec Michael Rabinowitz et participe au tentet « Devil Reeds » et donne un concert à New York. Cette même année, il commence une résidence de deux ans et demi à l’espace culturel « L’Onde » de Vélizy et crée le projet « Oborigins » avec Michel Godard, João Paulo et Jarrod Cagwin. Il part ensuite en tournée en Allemagne et enregistre avec le trio « Oboa » à la Deutschland Radio à Cologne.

En 2008, il crée le quintet « On The Reed…Again ! » avec Michael Rabinowitz. En novembre, il sort l’album Oborigins[2] », élu « album de la semaine » sur FIP[réf. nécessaire] et crée Hautbois nomade avec l’Orchestre national d'Île-de-France en clôture de la résidence à Vélizy.

Il sort l’album On the Reed… Again! en 2009 et se produit en concert au New Morning. Il est invité par Antoine Hervé dans l’émission Cabaret Musique en direct sur France Musique. Il est également invité par Claude Barthélemy dans le nouveau projet « Lieder ». Cette même année, il crée le festival Sons neufs à Paris, dédié aux instruments rares ou nouveaux de l'improvisation et du jazz. Il entame par ailleurs une collaboration avec l'accordéoniste Didier Ithursarry, explorant ainsi le mariage des timbres du hautbois et de l'accordéon.

En 2010, il est invité par Martial Solal à accompagner les candidats du Concours international de piano Martial Solal lors des épreuves finales. Cette année marque notamment la création des œuvres pour Big Band composées par Jean-Luc Fillon et Héri Paredes avec le Blue Note Orchestra à Bry-sur-Marne.

Jean-Luc Fillon initie en 2011 un travail pédagogique auprès des conservatoires de musique (CNSMD de Lyon) afin de participer au développement de l'improvisation au hautbois et au cor anglais. Il crée également de nouveaux projets en compagnie de Barry Altschul (trio « Echoes of Freedom »), de l’Ensemble de Basse-Normandie (« Oboa Nomade »), et entame une série de concert dont un très remarqué avec la création de « du Jazz Plein les Yeux » au théâtre de Poissy et diffusée sur France Musique. Il est également programmé du France Musique dans l’émission« Le Matin des Musiciens » de Corinne Schneider. Cette année et en 2012, il est également invité par le pianiste Ronnie Lynn Patterson à rejoindre le trio de ce dernier.

Il entame en 2012 une collaboration avec le violoniste Mark Feldman dans le cadre de la formation, « Echoes of Freedom » qui se produit en trio ou quartet,et l’un des concerts est enregistré dans le cadre de l’émission Jazz Club d’Yvan Amar sur France Musique. L’autre fait marquant de cette année est la sortie de l’album Oboréades[3] en collaboration avec l’accordéoniste Didier Ithursarry, à la suite de nombreux concerts en France et en Allemagne (Paris Jazz Festival, Festival Bouteille en Bretelles, Jazz-SyndikatSaarbrücken…).

Il poursuit ses créations audionumériques en 2013 avec la sortie de l’album Choros do Brasil en compagnie d’Eduardo Miranda et de Tuniko Goulart, album sélectionné par FIP comme disque de la semaine[4].

Il entame également une collaboration avec différentes écoles au Portugal afin d’initier les étudiants hautboïstes à l’art de l’improvisation. Cette même année, il est invité par le concours international de hautbois de Muri à présenter un concert en deux parties, en duo avec le pianiste Joao Paulo puis avec l’accordéoniste Didier Ithursarry. Il est également invité par Xavier Prévost et France Musique à présenter Echoes of Freedom dans une formule en trio avec le batteur Barry Altschul et le contrebassiste François Méchali lors de l’émission Jazz sur le Vif.

Il sort en 2014 l'album Oboman plays Cole Porter - Begin the Night puis en 2015 le documentaire Obomania[5] et l'album Oboman & Aquarela Outros Choros do Brasil. Il devient aussi directeur artistique de l'académie de hautbois jazz Obomania Academy.

En 2016, il publie l'album Echoes of freedom.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Jazzogène, L’instant d’après, 1991
  • Jazzogène, Rhapsody In Blue, 1993
  • Patrice Caratini, Hard Scores, 1996
  • Jazzogène, Manhattan Rhapsody, 1998
  • Coyoakan, Changes ,1999
  • Oboa, 2003
  • Flea Market, 2004
  • Jean-Luc Fillon 5tet, Echoes Of Ellington, 2006
  • Oborigins, 2008
  • On The Reed…Again!, 2008
  • Jean-Luc Fillon et Didier Ithursarry, Oboréades, 2012
  • Jean-Luc Fillon trio Aquarela, Choros do Brasil, 2013
  • Oboman plays Cole Porter - Begin the Night, Soupir Éditions, 2014
  • Oboman & Aquarela, Outros Choros do Brasil, 2015
  • Echoes of freedom, 2016

Principales collaborations artistiques[modifier | modifier le code]

Émissions radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Les Surprises de Martial Solal, France Musique, 1996
  • À l’improviste, Anne Montaron, France Musique (6 émissions), 2001-2006
  • Jazz sur le vif, Xavier Prévost, France Musique, 2005
  • Deutschlandfunk, Harald Rehmann, 2006
  • Le 20 H, Sébastien Vidal, TSF Jazz, 2006
  • Poco Agitato, Yvan Amar, France Culture, 2007 et 2009
  • Cabaret de France-Musique avec Antoine Hervé, 2009
  • Jazzlive, Jean-Charles Doukhan, TSF Jazz, 2009
  • Sous les étoiles exactement, Serge Levaillant, France Inter, 2009
  • Le Matin des Musiciens, Corinne Schneider, France Musique, 2011
  • Jazz Club, Yvan Amar, France Musique, 2011
  • Le 20 H, TSF Jazz, 2011
  • Jazz Club, Yvan Amar, France Musique, 2012
  • Jazz sur le Vif, Xavier Prévost, France Musique, 2013
  • Summer of Jazz, TSF Jazz, 2013
  • Jean-Luc Oboman Fillon, The Shape of Oboe to Come, France Musique, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]