Johan Le Bon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johan Le Bon
Saint-Ghislain - Grand Prix Pino Cerami, 22 juillet 2015, départ (B120).JPG

Johan Le Bon lors du Grand Prix Pino Cerami 2015.

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Rouleur (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Équipes amateurs
01.2008-06.2009[n 1] UC Briochine
Équipes professionnelles
07.2009-12.2012[n 2] Bretagne-Schuller
01.2013-06.2013[n 3] FDJ
06.2013-12.2014[n 4] FDJ.fr
2015- FDJ
Principales victoires

Johan Le Bon, né le à Lannion, est un coureur cycliste français. Professionnel depuis 2009, il est membre de l'équipe FDJ depuis 2013. Il a notamment remporté le championnat du monde sur route juniors en 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Johan Le Bon est le fils de l'ancien cycliste professionnel Dominique Le Bon. Il fait ses débuts en cyclisme à neuf ans, au club Lannion cyclisme, d'abord en VTT pendant trois ans, puis sur route[1],[2]. En 2004, il remporte le championnat des minimes[3]. L'année suivante, il est champion de Bretagne en catégorie cadets. Il se classe quatrième du championnat de France de cette catégorie en 2006[4].

En 2007, il rejoint l'UC Briochine et passe en catégorie junior. Avec huit succès, il est quatrième du challenge national junior[4]. En juillet 2008, il remporte le championnat d'Europe junior[5] puis le championnat du monde junior[6]. Il remporte également cette même année la Classique des Alpes juniors[7]. Ces succès lui valent d'être considéré par les observateurs[8],[9] comme un futur grand coureur et de recevoir le Vélo d'or Juniors.

L'année 2009, le voit quitter le circuit junior. Il obtient son premier résultat le 22 mars, en prenant la troisième place de la Flèche de Locminé. Puis, il termine troisième du Chrono d'Or derrière les deux coureurs de Creusot Cyclisme, Jean-Christophe Péraud et Frédéric Finot. Il remporte le 17 mai sa première victoire chez les espoirs, un contre-la-montre sur le Loire-Atlantique Espoirs[10]. Par la suite, il remporte en juin la Coupe des nations Ville Saguenay, une des épreuves de la Coupe des Nations Espoirs[11]. Très régulier sur l'épreuve, il ne gagne pas d'étape mais termine à quatre reprises dans les quatre premiers.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bretagne-Schuller (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Johan Le Bon passe professionnel le 1er juillet 2009 au sein de l'équipe professionnelle française Bretagne-Schuller[12]. Il abandonne lors de la première course professionnelle à laquelle il participe, la première étape de Paris-Corrèze[13]. Il participe aux championnats du monde des moins de 23 ans à Mendrisio, où il est 29e du contre-la-montre[14].

Le 28 février 2010, après plusieurs mois sans victoire, il remporte la Route bretonne, épreuve élite nationale. Il s'agit de sa première victoire en tant que professionnel. Il s'adjuge début juin, la troisième étape de la Coupe des nations Ville Saguenay, course réservée aux espoirs dont il est le tenant du titre. En juillet, il obtient au Kreiz Breizh Elites ses deux premières victoires sur une course du calendrier international de l'Union cycliste internationale en remportant la troisième étape et le classement général final. Il termine début août, troisième de Paris-Corrèze. À la fin de la saison 2010, il est sélectionné par Bernard Bourreau pour participer au championnat du monde dans la catégorie espoirs (moins de 23 ans) à Melbourne, en Australie[15]. Il prend la onzième place de l'épreuve contre-la-montre[16] et abandonne lors de la course en ligne[17].

Deuxième de Paris-Mantes en Yvelines en 2011, il remporte aussi le grand prix de la montagne du Tour de Picardie cette année-là. En août, il devient champion de France du contre-la-montre espoirs à Ussel. Avec l'équipe de France espoirs, il est septième du championnat d'Europe et dix-neuvième du championnat du monde de cette spécialité.

En 2012, il conserve son titre de champion de France[18]. Il gagne également une étape du Tour de Thuringe, dont il prend la deuxième place finale derrière Rohan Dennis. En septembre, il est onzième du championnat du monde du contre-la-montre espoirs.

À l'issue de la saison 2012, il quitte l'équipe Bretagne, déçu des résultats qu'il a obtenu durant les années qu'il y a passées, mais satisfait de sa progression[19].

FDJ (2013-)[modifier | modifier le code]

Johan Le Bon rejoint en 2013 l'équipe World Tour FDJ[20] pour un an[21]. Il demande à participer aux classiques, principalement les Flandriennes[21]. Il débute sa saison au Tour du Qatar avec un rôle d'équipier pour le sprinteur Nacer Bouhanni. En mars, il termine cinquième des Trois jours de Flandre-Occidentale, après avoir pris la septième place du prologue inaugural[21]. Ce même mois il finit quatrième des Trois jours de La Panne[21] après avoir travaillé lors de la première étape pour son leader Arnaud Démare. En avril, il connaît son premier podium avec la FDJ derrière son coéquipier Francis Mourey au Tro Bro Leon. Il est ensuite sélectionné par Marc Madiot pour participer à son premier grand tour, le Tour d'Italie, qu'il termine à la 115e position. En juillet, Le Bon tombe à son domicile, ce qui lui entraine une fracture à un péroné et une entorse à une cheville[22]. En septembre, les dirigeants de la FDJ.fr annoncent que son contrat est prolongé[23].

Visant plus spécifiquement les courses flamandes en 2014, Le Bon vit en Belgique du début de saison à Paris-Roubaix. Dix-septième du Circuit Het Nieuwsblad pour le début des Flandriennes, il améliore son classement de 2013 aux Trois jours de Flandre-Occidentale en étant deuxième du prologue puis troisième du classement général[21].

En 2015, Le Bon est atteint d'une mononucléose en début de saison[24]. Il renoue avec la victoire en s'adjugeant le Prologue des Boucles de la Mayenne en juin. Au niveau UCI World Tour, il gagne la cinquième étape de l'Eneco Tour durant l'été à l'issue d'une échappée où il lâche Dylan van Baarle dans les derniers kilomètres[24]. En fin de saison il se classe troisième du Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée derrière le champion du monde du contre-la-montre Vasil Kiryienka et le Polonais Marcin Białobłocki.

Style[modifier | modifier le code]

Johan Le Bon lors des Quatre jours de Dunkerque 2011.

Initialement à l'aise en contre-la-montre où il obtient plusieurs titres nationaux en catégories de jeunes, Johan Le Bon continue de travailler cet exercice spécifique une fois passé professionnel, notamment après avoir rejoint l'équipe FDJ. Le Bon se spécialise également sur les classiques flandriennes pour épauler ses coéquipiers Yoann Offredo, Arnaud Démare ou Matthieu Ladagnous[21],[25].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour nc[26] nc[27] 165e[28]
UCI America Tour 41e[29] 248e[30]
UCI Europe Tour nc[31] 151e[32] 310e[33] 224e[34]
Légende : nc = non classé

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2008 au 30 juin 2009
  2. Du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2012
  3. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  4. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Je veux simplement être Johan Le Bon », sur reportouest.fr,‎ (consulté le 24 février 2016)
  2. « Cyclisme. Johan Le Bon reçoit les honneurs de la ville », sur letelegramme.fr,‎ (consulté le 24 février 2016)
  3. « CHAMPIONNATS DES CÔTES-D'ARMOR À TRÉMEUR Johan Le Bon en minimes Romain Laville en cadets », sur letelegramme.fr,‎ (consulté le 24 février 2016)
  4. a et b « Johan Le Bon. Le champion du monde reste à l'UCB », sur letelegramme.fr,‎ (consulté le 24 février 2016)
  5. (en) Classements des championnats d'Europe junior, Cyclingnews.com, 6 juillet 2008
  6. (en) « Spectacular race winds up world champs », Cyclingnews.com, 20 juillet 2008
  7. [PDF] Classement de la Classique des Alpes Juniors, sur le site officiel de la course
  8. « Je veux simplement être Johan Le Bon » sur reportouest.fr
  9. Johan Le Bon, sur les pas de Bernard Hinault ? sur docteur-es-sport.fr
  10. Interview de Johan Le Bon (UC Briochine)
  11. Le Bon champion
  12. Johan Le Bon néo-pro le 1er juillet Directvelo.com, 15 juin 2009
  13. Johan Le Bon un peu déçu
  14. (en) « Bobridge takes Under 23 Worlds time trial », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 7 juillet 2010)
  15. Route - Mondial - Espoirs - Avec Le Bon et Gallopin sur ffc.fr
  16. Résultats - Championnat du monde espoirs contre-la-montre - classement sur velo101.com
  17. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com,‎ nil (consulté le 7 juillet 2010)
  18. Le Bon spécialiste sur velo101.com
  19. « Le Bon : « J’ai eu du mal à accepter tout ça » », sur velochrono.fr,‎
  20. Cyclisme - Transferts - Le Bon à la FDJ
  21. a, b, c, d, e et f Maxime Mainguet, « Le Bon, pavé de bonnes intentions », sur velochrono.fr,‎
  22. Anthony Thomas-Commin, « Le Bon blessé », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  23. news-transfert-vaugrenard-le-bon-et-geslin-prolongent
  24. a et b Jean-Luc Gatellier, « Quand le trèfle reverdit », L'Équipe,‎ , p. 7
  25. Manuel Martinez, « Les 5 Français qu'on attend sur les Classiques dans les prochaines années », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  26. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  27. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  28. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  29. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  30. (en) « UCI America Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  31. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  32. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  33. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  34. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :