Marc Fournier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marc Fournier
Roubaix - Eurométropole Tour, étape 2, 2 octobre 2015, départ (B08).JPG

Marc Fournier lors du départ de la 2e étape de l'Eurométropole Tour 2015 à Roubaix.

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2011-2012 VC Saint-Lo Pont Hebert Junior
2013-2015 CC Nogent-sur-Oise
Équipes professionnelles
08.2015-12.2015 FDJ (stagiaire)
2016-2017 FDJ
2018- Vital Concept
Principales victoires

Marc Fournier, né le à Alençon, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Vital Concept.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Marc Fournier naît le en France[1]. Son père et son grand-père ont été cyclistes amateurs en première catégorie, et son frère aîné Freddy, également cycliste, a couru avec l'équipe de France junior. Marc Fournier pratique la football, le judo, le handball durant son enfance, avant de passer au cyclisme à 14 ans, après avoir vu une course professionnelle avec son père[2],[3]. Il fait ses débuts à l'UC Ifs-Hérouville[4].

En 2011, il rejoint le VC Saint-Lô Pont-Hébert. Il est médaillé de bronze de la poursuite par équipes juniors avec Thomas Boudat, Kévin Lesellier et Maxime Piveteau. Il participe aux championnats d'Europe juniors sur piste, où il obtient la médaille de bronze en poursuite par équipes, et aux championnats du monde juniors, où il est dixième de la poursuite individuelle et sixième de la poursuite par équipes. En 2012, il dispute une manche de coupe du monde juniors avec l'équipe de France, le Trofeo Karlsberg[5],[6]. Durant l'été, aux championnat de France sur route juniors, il est troisième de la course en ligne et la quatrième du contre-la-montre, et est ainsi remarqué par l'équipe professionnelle FDJ[7]. Aux championnats de France sur piste, il est deuxième de la poursuite par équipes, troisième de la poursuite individuelle et quatrième de la course aux points.

Sous les couleurs du CC Nogent-sur-Oise

En 2013, il est recruté par le Cyclo-club de Nogent-sur-Oise[8] et passe en catégorie espoirs (moins de 23 ans). En juin, il est deuxième du Tour d'Eure-et-Loir et des Boucles de la Mayenne[9]. En août, il remporte le championnat de France de la course aux points espoirs.

Il participe à un stage d'entrainement de l'équipe FDJ en janvier 2014, avec 4 autres coureurs amateurs[10]. Diminué par une mononucléose diagnostiquée en septembre[6], ses résultats durant cette saison sont en-deçà de ses attentes. Il est notamment deuxième de Paris-Chauny. Sur piste, il est médaillé de bronze de l'américaine aux championnats d'Europe espoirs. Il se rattrape en fin de saison aux championnats de France sur piste, aue Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines[6], avec deux titres de champion de France élite, à la course aux points et à l'américaine, avec Benoît Daeninck[11]. Il termine également à la seconde place de l'épreuve de poursuite par équipes et obtient une médaille de bronze en poursuite individuelle.

En début d'année 2015, il intègre l'équipe de France espoirs[6]. Avec cette sélection, il gagne une étape du Triptyque des Monts et Châteaux en avril. Durant ce printemps, il remporte avec le CC Nogent deux manches de la coupe de France des clubs DN1, les Boucles guégonnaises et le Prix des vallons de Schweighouse, ainsi qu'une épreuve des Boucles du Haut-Var[1]. Durant l'été, il participe aux championnats d'Europe sur piste espoirs. Il y obtient la médaille d'or de la poursuite individuelle. Il est également quatrième de la poursuite par équipes, septième de l'américaine et onzième de la course aux points[12]. Aux championnats de France de l'Avenir, il se classe deuxième du championnat de France du contre-la-montre espoirs derrière Rémi Cavagna[13]. Bien qu'il n'ait plus fait partie des jeunes coureurs amateurs suivis par l'équipe FDJ cette année[14],[6], il obtient une place de stagiaire au sein de celle-ci. En septembre 2015, il participe aux championnats du monde sur route à Richmond, avec l'équipe de France espoirs. Il est le seul représentant français au contre-la-montre de cette catégorie, dont il prend la 23e place[15].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

À la fin de saison 2015 il signe un contrat de deux ans avec la formation FDJ[16]. Il se fracture le poignet fin novembre. Cette blessure nécessite une opération suivie de deux mois de repos, ce qui retarde sa préparation en vue de la saison 2016[17]. De retour en compétition à la fin du mois de mars[18], il obtient le 5 avril sa première victoire professionnelle en remportant la première étape du Circuit de la Sarthe après 180 kilomètres d'échappée. Il s'impose ensuite au classement général de cette course. En fin de saison il se classe troisième du Duo normand avec Johan Le Bon.

Au mois d'août 2017 il s'engage avec la nouvelle équipe continentale professionnelle créée par Jérôme Pineau[19].


Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Moscou 2011 10e 6e

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Américaine
Anadia 2011 (juniors) Médaille de bronze, Europe Bronze
Anadia 2014 (espoirs) Médaille de bronze, Europe Bronze
Athènes 2015 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Marc Fournier vainqueur de la 1re étape du Triptyque des Monts et Châteaux 2015.

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2013 2014 2015
UCI Europe Tour 408e[20] 710e[21]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fiche de Marc Fournier », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. « Marc Fournier, la naissance d'un baroudeur », sur ouest-france.fr, (consulté le 25 février 2016)
  3. « Fournier, la saison de l’éclosion », sur courrier-picard.fr, (consulté le 25 février 2016)
  4. « Fournier, un Sarthois au Mondial de Moscou », sur lemans.maville.com, (consulté le 25 février 2016)
  5. « Trofeo Karlsberg : La sélection française », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  6. a, b, c, d et e « Marc Fournier : « Grâce à la piste » », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  7. « Marc Fournier : « Un stage enrichissant avec la FDJ.fr » », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  8. « Marc Fournier au CC Nogent-sur-Oise en 2013 », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  9. « Marc Fournier : « A 100% de ma forme en juillet » », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  10. « Cinq Espoirs en stage avec la FDJ.fr », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  11. « Marc Fournier sur une autre planète », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  12. « La semaine européenne de Marc Fournier », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  13. Romain Michel, « CLM France Espoirs - Rémi Cavagna signe le meilleur temps », sur cyclismactu.net, (consulté le 20 août 2015)
  14. « Neuf jeunes coureurs suivis par la FDJ », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  15. « Mondial - CLM Espoirs : Marc Fournier est parti trop vite », sur directvelo.com, (consulté le 25 février 2016)
  16. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 10 octobre 2015)
  17. « Le Normand Marc Fournier (FDJ) blessé au poignet », sur ouest-france.fr, (consulté le 29 mars 2016)
  18. « La bonne rentrée de Laurent Pichon », sur equipecyclistefdj.fr, (consulté le 5 avril 2016)
  19. Alexandre Mignot, « Vital Concept, l’équipe de Jérôme Pineau, annonce 15 coureurs », sur cyclingpro, (consulté le 18 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :