Jean-Paul Cointet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Paul Cointet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Directeur de thèse

Jean-Paul Cointet, né en 1939 à Moulins, est un historien français. Il est spécialiste de la France de Vichy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé d'histoire et docteur ès lettres. Professeur émérite des universités (université d'Amiens), maître de conférences honoraire à l'Institut d'études politiques de Paris. Ses travaux allient à la connaissance du régime de Vichy et du gaullisme une maîtrise de l'histoire politique de la France[1],[2]. Jean-Paul Cointet est également membre du conseil scientifique de l'Institut Georges-Pompidou. Il reçoit en 1999 le grand prix de l'Académie française, et le prix Thiers en 2012[3]. Il s'attache également à diffuser les acquis de la recherche scientifique par des conférences, ou en participant à des documentaires, comme cette intervention avec Bénédicte Vergez-Chaignon dans un documentaire de Serge Moati, Sigmaringen, le dernier refuge, consacré aux derniers soubresauts de la Collaboration en France[4].

Son épouse, Michèle Cointet, est également une historienne spécialiste du régime de Vichy.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La France libre, PUF, 1975.
  • Pierre Laval, Fayard, 1993 (ISBN 978-2213028415).
  • La Légion française des combattants 1940-1944 : la tentation du fascisme, Albin Michel, 1995 (ISBN 978-2226078674).
  • Histoire de Vichy, Plon, 1996 ; réédition Perrin 2003 (ISBN 978-2262020224).
  • Marcel Déat : du socialisme au national-socialisme, Perrin, 1998 (ISBN 978-2262012274)[1].
  • Dictionnaire historique de la France sous l'Occupation (dir.), Tallandier, 2000 (ISBN 978-2235022347).
  • Paris 40-44, Perrin, 2001 (ISBN 978-2262015169).
  • Un politique : Georges Pompidou (dir.), PUF, 2001 (ISBN 978-2130515685).
  • Sigmaringen, Perrin, 2003 (ISBN 978-2262018238).
  • Expier Vichy : l'épuration en France (1943-1958), Perrin, 2008 (ISBN 978-2262022006).
  • Georges Pompidou et les élections (1962-1974) (dir), Peter Lang, 2008.
  • Hippolyte Taine – Un regard sur la France, Perrin, 2012[5].
  • Hitler et la France, Perrin, 2014[6].
  • Les Hommes de Vichy – L'illusion du pouvoir, Paris, Perrin, , 374 p. (ISBN 978-2-262-04929-4).
  • De Gaulle. Portrait d'un soldat en politique, Perrin, 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Pierre Rioux, « Déat, mort en sursis et criminel en chambre », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. « L'histoire. Encore et toujours : Vichy ! », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Jean-Paul Cointet », sur academie-francaise.fr, Académie française.
  4. Christine Rousseau, « TV : « Sigmaringen, le dernier refuge » », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. Rémi Soulié, « La leçon de M. Taine », Le Figaro,‎ jour=23 janvier 2012 (lire en ligne).
  6. Jean-Christophe Buisson, « Hitler et la France, jusqu'au bout de la haine », Le Figaro,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]