Jean-Marie Poirier (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poirier (homonymie) et Jean-Marie Poirier.

Jean-Marie Poirier
Fonctions
Député
1962 - 1973
Sénateur
1995 - 2004
Gouvernement Ve République
Groupe politique UNR-UDT (1962-1967)
UD-Ve(1967-1968)
UDR (1968-1973)
UC (1995-2002)
UMP (2002-2004)
Porte-parole de la présidence de la République française
Président Valéry Giscard d'Estaing
Prédécesseur Pierre Hunt
Successeur Michel Vauzelle
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Chartres
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Paris
Nature du décès Maladie
Nationalité française
Parti politique UMP
Résidence Seine-et-Oise
Val-de-Marne

Jean-Marie Poirier, né le à Chartres (Eure-et-Loir) et mort le à Paris, était un enseignant, journaliste[1] et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'Institut d'études politiques de Paris, de l'université Yale et de l'École normale supérieure, il est élu maire de Sucy-en-Brie en 1964 et président de la communauté d'agglomération du Haut Val-de-Marne en 2001.

Élu plus jeune député de France en 1962, il est réélu en 1967 et 1968. Devenu conseiller général du Val-de-Marne dès sa création, il le reste jusqu'en 1995.

Qualifié de « gaulliste libéral », il apporte son soutien à Valéry Giscard d'Estaing plutôt qu'à Jacques Chaban-Delmas lors de l'élection présidentielle de 1974[2]. Chargé de mission au cabinet du Premier ministre Jacques Chirac en 1975, membre du Conseil d'État à partir de 1976, Jean-Marie Poirier occupe les fonctions de porte-parole de la présidence de la République du au .

Il est ensuite conseiller technique auprès du président du Sénat, de 1986 à 1988. En 1995, il est élu sénateur du Val-de-Marne, sous l'étiquette UDF. Membre de la Haute Cour de Justice, il n'est pas réélu, en septembre 2004[3].

Pour des raisons de santé, il décide de démissionner de ses fonctions de maire de Sucy-en-Brie, en . Quelques heures après que le préfet a accepté sa démission, Jean-Marie Poirier décède des suites de sa maladie, le .

Synthèse des fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Mandats parlementaires[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hommage à Jean-Marie Poirier sur le site de Sucy-en-Brie [1]
  2. Michèle Cotta, Cahiers secrets de la Ve République, tome II (1977-1986), Fayard, 2008, p.  326.
  3. Élections sénatoriales de 2004 - Résultats dans le Val-de-Marne

Liens externes[modifier | modifier le code]