Jean-Christophe Grangé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grangé.
Jean-Christophe Grangé
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Christophe Grangé en 2015.

Naissance (54 ans)
Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Jean-Christophe Grangé, né le à Boulogne-Billancourt, est un journaliste, reporter international, écrivain, scénariste et scénariste de bande dessinée. Son œuvre a été traduite en plus de trente langues et il est l’un des auteurs de polar les plus lus en Europe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une maîtrise de lettres en Sorbonne (axée sur Gustave Flaubert), Jean-Christophe Grangé devient rédacteur publicitaire puis, âgé de 28 ans, il rencontre le photographe Pierre Perrin[1] qui le prend sous son aile et le forme au journalisme. En 1989, cette collaboration commence par un reportage d’une année sur les derniers peuples nomades à travers le monde et se poursuit durant une dizaine d’années. Ensemble, Grangé et Perrin parcourent le monde, réalisent de nombreux reportages qu’ils vendent ensuite à des magazines tels que Paris Match, le Sunday Times ou le National Geographic.

Les deux journalistes sont indépendants et financent eux-mêmes leurs voyages. Ils produiront ainsi quelques-uns des reportages les plus originaux des années 90 (constituant une importante source d'inspiration pour les écrits littéraires de Grangé) et remporteront notamment le Prix Reuter (1991) avec "Péril en la forêt" (sur la déforestation dans le monde) et le Prix World Press (1992) avec "La balade du cormoran" (sur la peuplade chinoise qui utilise cet oiseau pour pêcher).

Carrière d'écrivain[modifier | modifier le code]

En 1994, Jean-Christophe Grangé écrit son premier roman Le Vol des cigognes, plus remarqué par les critiques littéraires (qui vantent son « imagination féconde ») que par le grand public. Toutefois, son second roman paru en 1998, les Rivières pourpres, ne passe pas inaperçu et devient numéro 1 des ventes. L’année suivante, Albin-Michel réédite Le Vol des cigognes qui rejoint à son tour le palmarès des meilleures ventes. En 2000, Les Rivières Pourpres sont adaptées au cinéma sous la réalisation de Mathieu Kassovitz. Nouveau succès : le film dépasse les 3,5 millions d’entrées en France et cartonne un peu partout en Europe, notamment en Italie.

Toujours en 2000, paraît Le Concile de pierre, qui, malgré son incursion dans le fantastique, obtient les mêmes résultats. La position de Grangé de « maître du thriller » ne se démentira plus. En 2003, il publie L'Empire des loups. En 2004 sort La Ligne noire, premier tome d'une trilogie sur le Mal, suivi en 2007 par Le Serment des Limbes puis en 2008 La forêt des Mânes. Selon l'auteur, il s'agit d'« une remontée vers le Mal primitif et préhistorique ». Entretemps il publie également Miserere en 2008.

En septembre 2011 sort son neuvième roman :Le Passager[2],[3]. Kaïken sort en [4]. Le 9 septembre 2015, il publie Lontano, un roman qu'il conçoit comme une saga familiale dont l'intrigue « plonge ses racines dans de sombres affaires africaines »[5]. En mai 2016, il publiera le deuxième et dernier tome de cette saga : Congo Requiem.

Parallèlement à sa carrière de romancier, Grangé a beaucoup travaillé pour le cinéma. Outre l'adaptation des Rivières pourpres, il a également écrit le scénario originale de Vidocq (de Jean-Christophe Comar dit Pitof en 2001) et a collaboré à l’écriture de la plupart des films tirés de ses romans.

En 2011, il collabore également au scénario et à la production de Switch, film de Frédéric Schoendoerffer.

En , Canal+ diffuse Le Vol des cigognes, l'adaptation en deux parties du roman éponyme et réalisée par Jan Kounen. La même année sort La Marque des Anges, tiré de son roman Miserere et réalisé par Sylvain White.

En septembre 2015 est diffusée sur France 2 la série Le Passager adaptée du roman du même nom par Jean-Christophe Grangé lui-même.

A l’heure actuelle, une série inspirée par les personnages des Rivières pourpres est en cours de production par EuropaCorp et une autre série, inspirée du Serment des Limbes, est en développement.

Par ailleurs il s'est lancé en 2004 dans l'écriture d'une histoire originale pour une bande dessinée en trois volumes, La Malédiction de Zener, dessinée par Philippe Adamov. Il s'agit du prologue du roman Le Concile de pierre.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le père de quatre enfants : Louis, Mathilde, Ysé et Kaïto. Il a vécu auprès de la journaliste Virginie Luc et de l'exploratrice Priscilla Telmon. Aujourd’hui il partage sa vie avec la mannequin et comédienne Lika Minamoto.

Reportages de presse[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
1990
  • Calcutta, Capitale de l'enfer. Portrait d'une ville en déroute[N 1].
  • Nomades, les passagers de la terre. Une année avec les derniers peuples nomades dans le monde[N 2].
1991
  • Péril en la forêt. Les problèmes de déforestation à travers des macro-photographies des feuilles (Prix Reuter 1991).
  • Voyage d'automne. La migration des cigognes suivie par satellite (À l'origine d'un documentaire de 52 minutes, réalisé par Antoine de Maximy en 1998)[N 1].
1992
  • La ballade du cormoran. Les pêcheurs Paï utilisant les cormorans dressés au Yunnan, en Chine interdite (Prix World Press).
  • Mississippi. Portrait d'une Amérique profonde. Du Minnesota à la Louisiane : les peuples et les problèmes du grand fleuve américain.
  • Les ailes de la forêt. Chasse, trafic, élevage des papillons à travers le monde[N 3].
1993
  • Les enfants de la mafia. Sicile : l'utilisation des enfants par la Mafia[N 4],[N 3].
  • Le bunker des souris. Allemagne : le plus grand laboratoire d'expériences animales.
  • Le piège de cristal. Au Groenland, l'expédition des glaciologues à 170 m sous la glace[N 5].
  • Les géants de la bravoure. En Espagne, le quotidien des nains toréadors.
  • Le voyage fantastique. Le corps humain en 3D[N 2].
1994
  • Les suffragettes de Dieu. Rencontre avec les premières femmes prêtres anglaises.
  • Michaël Schumacher, 24 heures d'un champion. Reportage exclusif avec le nouveau Dieu de la F1.
  • Pleins feux sur le soleil. Les images inédites du satellite japonais Yokkhoh sur les éruptions solaires.
  • Les médecines du mystère. Hypnose, magnéto-thérapie, acupuncture, médecines parallèles[N 2].
  • Les seigneurs des îles. Les milliardaires vivant sur des îles.
  • S.O.S. paranormal. Le tour du monde des phénomènes paranormaux.
1995
  • Le trésor caché de Prusse. Des partitions originales de Bach, Mozart, cachées par des nazis dans un monastère en Pologne.
  • Le monde selon X. Plongée au cœur de l'invisible pour le centenaire des rayons X.
  • Le roi cinéaste. Portrait de Norodom Sihanouk.
  • La renaissance d'Angkor. La restauration d'Angkor sur informatique.
  • Les chevaux de sable. De mystérieux chevaux sauvages sur l'Île de Sable, dans l'Atlantique.
  • Voyage au centre du cerveau. Cartographie du cerveau[N 4].
  • Cap sur l'Homme bionique. Les systèmes électronique et informatiques intégrés au corps humain[N 4].
  • Pharaons noirs, retour vers le passé. Reportage numérique destiné à reconstruire les pyramides de la civilisation koushite.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Jean-Christophe Grangé en 2009

Filmographie[modifier | modifier le code]

En qualité d'auteur de l’œuvre originale[modifier | modifier le code]

En qualité de scénariste[modifier | modifier le code]

Scénarios pour la bande dessinée[modifier | modifier le code]

  1. Sybille, 2004, Albin Michel, coll. « BD Haute Tension ».
  2. Le Clan des Embaumeurs, 2006, Albin Michel, coll. « BD Haute Tension ».
  3. Tokamak, 15 octobre 2008, Le Vent des Savanes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reportage utilisé pour le roman Le Vol des cigognes.
  2. a, b et c Reportage utilisé pour le roman Le Concile de Pierre.
  3. a et b Reportage utilisé pour le roman La Ligne noire.
  4. a, b et c Reportage utilisé pour le roman L'Empire des loups.
  5. Reportage utilisé pour le roman Les Rivières pourpres

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :