James Mountbatten-Windsor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

James Mountbatten-Windsor

Biographie
Titulature Vicomte Severn
Dynastie Maison de Windsor
Nom de naissance James Alexander Philip Theo Mountbatten-Windsor
Naissance 17 décembre 2007 (6 ans)
Frimley (Royaume-Uni)
Père Edward, comte de Wessex
Mère Sophie Rhys-Jones
Résidence Bagshot Park

James Alexander Philip Theo Mountbatten-Windsor, vicomte Severn[1], né le 17 décembre 2007 à Frimley (Surrey), est un membre de la famille royale britannique, fils cadet du prince Edward, comte de Wessex et de son épouse la comtesse Sophie, petit-fils de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni. Bien que sa sœur Louise soit de 4 ans son aînée, il la précède néanmoins dans l’ordre de succession au trône britannique selon la règle de primogéniture masculine, le classant ainsi au 9e rang.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

James est né le 17 décembre 2007 à 16:20, au Frimley Park Hospital par césarienne. À la naissance, il pesait 2,8 kg. Son père, présent à l'accouchement, a dit que la naissance avait été « beaucoup plus calme que la dernière fois ». Il est sorti de la maternité avec sa mère le 20 décembre et ses prénoms ont été annoncé dans les jours qui ont suivi. Il vit avec ses parents et sa sœur aînée à Bagshot Park, dans le Surrey.

Le 24 janvier 2008, il est entré au Great Ormond Street Hospital à Londres à cause d'une petite réaction allergique. Il a été baptisé le 19 avril 2008 dans la chapelle privée du château de Windsor. Il portait alors une réplique de la robe de baptême de la princesse royale Victoria du Royaume-Uni (1840-1901). Les parrains et marraines du prince sont Denise Poulton, Jeanye Irwin, Alastair Bruce, Duncan Bullivant et Tom Hill.

Titres[modifier | modifier le code]

  • depuis le 17 décembre 2007 : Vicomte Severn

Les lettres patentes de George V du 30 novembre 1917, toujours en vigueur de nos jours, permettent à n’importe quel descendant en lignée mâle d’un souverain britannique de porter le titre de « prince » avec prédicat d’altesse royale[2]. Suivant cette logique, James aurait dû être titré de façon légale à sa naissance Son Altesse royale le prince James de Wessex à l’instar des autres petits-enfants en lignée mâle de la reine Élisabeth II comme William de Galles ou encore Beatrice d’York. Toutefois, lorsque ses parents se sont mariés, le 19 juin 1999, la reine Élisabeth II a annoncé, d’après la volonté des époux, par un communiqué de presse du palais de Buckingham, que leurs enfants seraient titrés comme ceux d’un comte britannique (pour un garçon, un titre subsidiaire du père), au lieu d’avoir un statut princier au sein de la monarchie[3]. Ainsi, les communications de la cour se réfèrent à lui en tant que vicomte Severn[1],[4].

Aussi, depuis 1960, un ordre en Conseil d’Élisabeth II, qui permet à ses descendants sans titre princier ni prédicat de porter le nom « Mountbatten-Windsor », a été appliqué dans le cas de James. En référence à la famille du prince Philip, duc d’Édimbourg (naturalisé britannique sous le patronyme Mountbatten) et d’après le choix de ses parents, qui sont notamment pressentis pour hériter des titres de l’époux de la reine[5], il est donc connu civilement sous le nom de James Mountbatten-Windsor[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Earl and Countess of Wessex name baby James », sur Sky News,‎ 21 décembre 2007 (consulté le 29 octobre 2013)
  2. (en) François Velde, « Members of the Royal Family (Nov 30, 1917) », sur Heraldica (consulté le 16 octobre 2013)
  3. (en) Caroline Davies, « First royal NHS baby will not be an 'HRH' », sur The Telegraph,‎ 10 novembre 2003 (consulté le 16 octobre 2013)
  4. (en) « The Countess of Wessex », sur The British Monarchy (consulté le 29 octobre 2013)
  5. (en) Jonathan Petre, « Lady Louise heralds return for Mountbattens », sur The Telegraph,‎ 23 novembre 2003 (consulté le 16 octobre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]