Katharine Worsley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Katharine Worsley
Description de cette image, également commentée ci-après
Katharine, duchesse de Kent
Biographie
Titulature Duchesse de Kent
Comtesse de Saint Andrews
Baronne Downpatrick
Nom de naissance Katharine Lucy Mary Worsley
Naissance (85 ans)
Hovingham Hall (Yorkshire, Royaume-Uni)
Père William Worsley,
baronnet de Hovingham
Mère Joyce Morgan Brunner
Conjoint Edward, duc de Kent
Enfants George Windsor
Helen Windsor
Nicholas Windsor
Description de l'image Coat of Arms of Katharine, Duchess of Kent.svg.

Katharine, duchesse de Kent (née Katharine Lucy Mary Worsley, le à Hovingham Hall dans le Yorkshire au Royaume-Uni) est l'épouse du prince Edward, 2e duc de Kent, cousin de la reine Élisabeth II. Elle est aussi connue du grand public qui la voit remettre chaque année le trophée à la gagnante du prestigieux tournoi de tennis de Wimbledon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Katharine Lucy Mary Worsley est la fille unique Sir William Arthington Worsley de Hovingham, 4e Baronet et de Joyce Morgan Brunner, fille Sir John Brunner, 2e Baronet, lui-même fils de Sir John Brunner, 1er Baronet, qui fut le fondateur de la firme chimique Brunner Mond (devenu par la suite Imperial Chemical Industries). Sa famille compte parmi ses ancêtres le Lord Protecteur Oliver Cromwell.

Elle suit une scolarité à la Queen Margaret's School près de York et à la Runton Hill School de Norfolk, où elle reçoit une éducation musicale comprenant l'étude du piano, de l'orgue et du violon.

Plus tard, elle travaille dans une maison d'enfants, puis dans une école maternelle de Londres. Elle échoue à son admission à la Royal Academy of Music, et accompagne ses frères à Oxford où elle entre dans la célèbre université au sein de la Miss Hubler's Finishing School. Elle continue de consacrer l'essentiel de son temps à la musique.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Elle épouse le dans la cathédrale d'York le prince Edward, 2e duc de Kent, et membre de la famille royale britannique.

De cette union naquirent 3 enfants :

Conversion au catholicisme[modifier | modifier le code]

En 1994, Katharine de Kent se convertit au catholicisme. Cette décision personnelle fut approuvée par la reine, d'autant plus qu'elle n'avait aucune incidence sur l'ordre de succession au trône britannique pour son époux qui resta fidèle à l'Église anglicane.

Par contre, son plus jeune fils, Lord Nicholas Windsor, ainsi que deux de ses petits-enfants, Edward de Downpatrick (en) et Lady Marina-Charlotte Windsor (en), respectivement convertis au catholicisme en 2001, 2003 et 2008, sont de ce fait exclus de l'ordre de succession au trône.

Caractère[modifier | modifier le code]

À l'issue de la finale féminine du tournoi de Wimbledon 1993, elle prend dans les bras Jana Novotna pour la consoler de sa défaite[1]. Les images de l'empathie de la Duchesse de Kent font le tour du monde[2].

Titres[modifier | modifier le code]

Armes de Katharine, duchesse de Kent.

Titulature complète[modifier | modifier le code]

Actuellement, son titre complet est Son Altesse Royale la princesse Edward George Nicholas Patrick, duchesse de Kent, comtesse de St Andrews, baronne Downpatrick. N'étant princesse que par mariage, l’appellation princesse Katharine est incorrecte.

Elle porta successivement les titres de:

  • Miss Katharine Worsley (1933-1961)
  • Son Altesse Royale la duchesse de Kent (depuis 1961)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]