Louise Mountbatten-Windsor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Louise Mountbatten.
Louise Mountbatten-Windsor
Description de cette image, également commentée ci-après
Lady Louise Windsor en .
Biographie
Dynastie Maison de Windsor
Nom de naissance Louise Alice Elizabeth Mary Mountbatten-Windsor
Naissance (15 ans)
Frimley (Royaume-Uni)
Père Edward, comte de Wessex
Mère Sophie Rhys-Jones
Résidence Bagshot Park
Religion Anglicanisme

Louise Mountbatten-Windsor, dite Lady Louise Windsor[1], née le à Frimley, dans le comté de Surrey (au Royaume-Uni), est un membre de la famille royale britannique. Petite-fille de la reine Élisabeth II, elle est la fille aînée du prince Edward, comte de Wessex et de son épouse Sophie, comtesse de Wessex. Bien que son frère James soit de 4 ans son cadet, il la précède dans l’ordre de succession au trône, placée au 13e rang, en raison de la règle de primogéniture à préférence masculine en vigueur pour les personnes nées avant 2011[N 1].

Naissance et Baptême[modifier | modifier le code]

Lady Louise est le premier enfant du prince Edward, comte de Wessex et de son épouse Sophie, comtesse de Wessex. Louise née le 8 novembre 2003 à 23:32 (GMT) à l'Hopital Frimley Park, dans le Surrey. Née prématurée, son père le prince Edward n'a pas pu assister à sa naissance.

Sophie Rhys-Jones, sa mère subit une césarienne due à un hématome rétroplacentaire, qui cause chez la mère et l'enfant une perte importante de sang. Louise est transférée à l'Hopital St George, Londres, en néonat. Sa mère, elle reste à Frimley Park, en observation. Elle en sort seulement le 23 novembre 2003. Comme pour chaque naissance, l'annonce du prénom est faite quelques temps après la naissance. Celle-ci à lieu le 27 novembre[4].

Lady Louise est baptisée au château Windsor le 24 avril 2004. Elle fut la dernière à porté le vêtement de baptême commandé par le reine Victoria, après 163 années d'utilisations et après avoir été portés par 62 enfants royaux (8 générations)[5]. Ces parrains et marraines sont :

  • Lady Sarah Chatto
  • Lord Ivar Mountbattent
  • Lady Alexandra Etherington
  • Francesca Schwarzenbach
  • Rupert Elliot

Lady Louise est née avec une forme de strabisme, qui a été corrigée en Janvier 2006, puis en 2013[6].

Education[modifier | modifier le code]

Lady Louise fréquente la St George's School, au château Windsor jusqu'en 2017[7]. Elle suit ensuite son curriculum à la St Mary's School, a Ascot.

Apparitions officielles[modifier | modifier le code]

En 2011, à l'âge de 7 ans, Lady Louise est demoiselle d'honneur au mariage de son cousin, le Prince William et de Catherine Middleton[8].

En avril 2015, Louise et son frère James participent à leur premier engagement royal à l'étranger. Ils accompagnent leur mère en Afrique du Sud[9].

En août 2018, Louise accompagne sa mère à la Marina Haslar, pour rencontrer un groupe de jeune filles. [10]. Le même mois, elles assistent ensemble à la final de la coupe du monde féminine de hockey, à Londres[11]. Sophie, sa mère, ayant un grand intérêt pour ce sport et étant marraine de la fédération England Hockey.

A l'âge de 14 ans, Louise assiste au mariage de sa cousine, la Princesse Eugenie et de Jack Brooksbank. Elle est chargée d'aider les enfants du cortèges[12].

En novembre 2018, pour célébrer son 15ème anniversaire, elle fait une apparition dans l'émission de la BBC Strictly Come Dancing. En décembre de la même année, elle assiste avec sa mère l'Horse Show à Londres.

Intérêts personnels[modifier | modifier le code]

Elle est membre de Girlguiding, organisation de scout pour jeunes filles. Sa grand-mère, la reine en est la marraine. Sa mère en est présidente.

Lady Louise a suivi des cours d'équitation depuis son plus jeune âge. Elle a d'ailleurs accompagner son père lors des célébrations des 90 ans de sa grand-mère, la reine, à Windsor en 2016[13].

Titres et honneur[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  • depuis le 8 novembre 2003 : Lady Louise Mountbatten-Windsor

Les lettres patentes de George V du , toujours en vigueur de nos jours, permettent à n’importe quel descendant en lignée mâle d’un souverain britannique de porter le titre de « prince » avec prédicat d’altesse royale[14]. Suivant cette logique, Louise aurait dû être titrée de façon légale à sa naissance Son Altesse Royale la princesse Louise de Wessex à l’instar des autres petits-enfants en lignée mâle de la reine Élisabeth II comme William de Galles ou encore Beatrice d’York. Toutefois, lorsque ses parents se sont mariés, le , la reine Élisabeth II a annoncé, d’après la volonté des époux, par un communiqué de presse du palais de Buckingham, que leurs enfants seraient titrés comme ceux d’un comte britannique (pour une fille, le titre de « lady »), au lieu d’avoir un statut princier au sein de la monarchie[15]. Ainsi, les communications de la cour se réfèrent à elle en tant que Lady Louise Windsor[1],[16],[N 2].

Aussi, depuis 1960, un ordre en Conseil d’Élisabeth II, qui permet à ses descendants sans titre princier ni prédicat de porter le nom « Mountbatten-Windsor », a été appliqué dans le cas de lady Louise. En référence à la famille du prince Philip, duc d’Édimbourg (naturalisé britannique sous le patronyme Mountbatten), elle est donc connue civilement sous le nom de Louise Mountbatten-Windsor d’après le choix de ses parents, qui sont notamment pressentis pour hériter des titres de l’époux de la reine[16].

Honneur[modifier | modifier le code]

En , pour reconnaître une visite de son père dans la province canadienne du Manitoba, le lieutenant-gouverneur du Manitoba, John Harvard, décide de nommer un lac au nord de la province en l’honneur de Lady Louise[18].

Ancêtres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Succession to the Crown Act 2013, appliqué à partir du , instaure certes le principe de primogéniture absolue, mais sans effets rétroactifs avant la date du (date choisie dans le cadre de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth, en 2011, qui s’est traduit par le « Accord de Perth »)[2]. L’acte n’implique donc pas le reclassement de Louise dans la succession sur son frère (né en 2007)[3].
  2. Certains puristes considéraient que la voie de presse n’est pas suffisante pour « priver » de ses droits une princesse-née et auraient préféré des lettres patentes. Néanmoins, la reine ayant toutes compétences pour attribuer des titres et des prédicats (elle est fons honorum), cette communication fait référence puisqu'elle a été rendue publique[17].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Announcement of the christening of Lady Louise Windsor », sur The British Monarchy, (consulté le 15 octobre 2013)
  2. (en) « Girls equal in British throne succession », sur BBC News, (consulté le 15 octobre 2013)
  3. (en) « Successors to the throne: Who’s next in line? », 27 mars 2009 (mis à jour le 24 juillet 2013) (consulté le 15 octobre 2013)
  4. (en-GB) « Royal Wessex baby finally named », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2019)
  5. Madame Figaro, « Les secrets de la robe de baptême portée par huit générations de bébés royaux », sur Madame Figaro, (consulté le 29 août 2019)
  6. (en-GB) Keith Perry, « Prince Edward's daughter has successful operation to correct squint », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 29 août 2019)
  7. « the world is full of love that goes unspoken », sur the world is full of love that goes unspoken (consulté le 29 août 2019)
  8. « The Prince of Wales - The Wedding of HRH Prince William of Wales and Miss Catherine Middleton - An update on Maid of Honour and Bridesmaids, Best Man and Page Boys », sur web.archive.org, (consulté le 29 août 2019)
  9. (en) Camilla Tominey, « Lady Louise and James accompany mother Sophie on royal mission in South Africa », sur Express.co.uk, (consulté le 29 août 2019)
  10. (en) CharlotteDunn, « The Countess of Wessex visits Haslar Marina », sur The Royal Family, (consulté le 29 août 2019)
  11. (en-GB) « The Countess of Wessex and Lady Louise Windsor attend Hockey World Cup Final in London », sur Royal Central, (consulté le 29 août 2019)
  12. (en) « Lady Louise Windsor looks all grown up on Princess Eugenie's wedding day », sur HELLO!, (consulté le 29 août 2019)
  13. (en) « Queen delighted as family take part in birthday celebrations », sur HELLO!, (consulté le 29 août 2019)
  14. (en) François Velde, « Members of the Royal Family (Nov 30, 1917) », sur Heraldica (consulté le 16 octobre 2013)
  15. (en) Caroline Davies, « First royal NHS baby will not be an 'HRH' », sur The Telegraph, (consulté le 16 octobre 2013)
  16. a et b (en) Jonathan Petre, « Lady Louise heralds return for Mountbattens », sur The Telegraph, (consulté le 16 octobre 2013)
  17. (en) François Velde, « The children of the Earl of Wessex », sur Heraldica (consulté le 16 octobre 2013)
  18. (en) « Prince Edward begins Winnipeg visit », sur The Vancouver Sun, (consulté le 15 octobre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]