Jack Bobridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jack Bobridge
Jack Bobridge 2.jpg

Jack Bobridge en 2008

Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
2006-2007 Toshiba Australia (piste)
Équipes professionnelles
2008 Southaustralia.com-AIS
01.2009-06.2009[n 1] AIS
07.2009-12.2009[n 2] Jayco-AIS
2010 Garmin-Transitions
2011 Garmin-Cervélo
01.2012-04.2012[n 3] GreenEDGE
05.2012-12.2012[n 4] Orica-GreenEDGE
01.2013-06.2013[n 5] Blanco
06.2013-12.2014[n 6] Belkin
2015 Budget Forklifts
2016 Trek-Segafredo
Principales victoires

Jack Bobridge (né le à Adelaide) est un coureur cycliste australien. Spécialiste de la poursuite sur piste, il a remporté le championnat du monde de poursuite individuelle en 2011 et le championnat du monde de poursuite par équipes en 2010 et 2011. Depuis février 2011, il est détenteur du record du monde de la poursuite individuelle sur 4 000 mètres, avec un temps de min 10 s 534. Sur route, il a notamment gagné deux fois le championnat d'Australie (en 2011 et 2016) et le championnat du monde du contre-la-montre espoirs en 2009. Souffrant de polyarthrite rhumatoïde, il met fin à sa carrière en 2016, à 27 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jack Bobridge au départ de la 1re étape de l'Eurométropole Tour 2014

Carrière[modifier | modifier le code]

Jack Bobridge commence le cyclisme en compétition à l'âge de quinze ans[1].

Jack Bobridge souffre d'une polyarthrite rhumatoïde, diagnostiquée en 2010. Cette maladie dégénérative touchant les articulations ne l'empêche pas de poursuivre sa carrière, bien qu'elle provoque des douleurs certains jours[2].

Originaire de la piste ou il est notamment champion du monde de poursuite par équipes en 2010 (avec Cameron Meyer, Michael Hepburn et Leigh Howard), il passe sur la route en 2008 où il devient notamment champion du monde du contre-la-montre espoirs. Après avoir signé dans l'équipe Garmin-Cervélo en 2010 devenue par la suite Garmin-Cervélo, il devient champion d'Australie en 2011[3].

En 2012, il s'engage avec l'équipe GreenEDGE nouvellement créée[4]. Cette équipe, très liée avec la fédération australienne, lui permet de se consacrer à son principal objectif, l'épreuve de poursuite par équipes des Jeux olympiques de Londres. Il connait un début d'année difficile, une chute lors du championnat d'Australie contre-la-montre le contraignant à renoncer aux deux championnats nationaux sur route et au Tour Down Under. Après avoir disputé le Tour d'Italie, il est impliqué dans un accident de circulation et contrôlé ivre[2], en compagnie de Michael Hepburn. Admettant ses fautes, il n'est pas suspendu par la fédération australienne et peut participer aux Jeux olympiques[5]. L'équipe d'Australie de poursuite, composée de Jack Bobridge, Glenn O'Shea, Rohan Dennis et Michael Hepburn, y obtient la médaille d'argent. Elle est battue en finale par l'équipe britannique, qui établi à cette occasion un nouveau record du monde.

En 2013, Jack Bobridge rejoint l'équipe néerlandaise Blanco, renommée Belkin en cours de saison. Au sein de cette équipe, avec laquelle il s'engage pour deux ans, il souhaite courir davantage sur route[6], et notamment se concentrer sur les courses à étapes[7]. Il dispute notamment le Tour d'Italie en tant qu'équipier de Robert Gesink[8].

Après avoir remporté le championnat national de poursuite par équipes en début d'année 2014, Jack Bobridge effectue une saison sur route dont il juge lui-même que les résultats ne sont pas bons. En juillet, il participe aux Jeux du Commonwealth à Glasgow. Sur piste, il y obtient deux médailles d'or, en poursuite individuelle et par équipes[9].

En fin d'année il signe un contrat avec l'équipe continentale australienne Budget Forklifts[10]. Grâce aux liens existant entre cette équipe et l'équipe d'Australie d'endurance sur piste, il peut se préparer au mieux en vue des Jeux olympiques de 2016[11]. Il commence sa saison 2015 par une troisième place lors du championnat d'Australie du contre-la-montre[12], puis par une victoire lors de la première étape du Tour Down Under, dont il est le premier leader[13]. Par la suite, il glane deux médailles lors des championnats du monde de cyclisme sur piste organisés à Saint-Quentin-en-Yvelines.

En fin d'année, l'équipe Budget Forklifts disparaît. Jack Bobridge signe un contrat avec la formation Trek-Segafredo pour la saison suivante. Il fait de l'épreuve de poursuite par équipes des Jeux olympiques de Rio son principal objectif de 2016, et espère se montrer suffisamment convaincant sur route pour rester dans l'équipe en 2017[14]. En début de saison, il remporte le championnat d'Australie sur route, et prend la quatrième place du Herald Sun Tour. Au printemps, il dispute pour la quatrième fois le Tour d'Italie et, pour la première fois, parvient à son terme, à la dernière place du classement général. En août, il dispute le tournoi de poursuite par équipes, avec Alexander Edmondson, Michael Hepburn, Sam Welsford. Quatrième temps des qualifications, ils sont deuxièmes du premier tour et se qualifient ainsi pour la finale. Ils y sont battus par le Britannique, qui battent le record du monde pour la deuxième fois au cours de ce tournoi. Médaillés d'argent, les Australiens établissent un nouveau record d'Océanie, avec un temps de min 51 s 008 en finale. Malade puis épuisé par sa saison durant les semaines qui suivent, et désireux de retrouver sa famille après quatre mois d'absence, il déclare forfait pour le Tour de Grande-Bretagne et met un terme à saison[11].

Souffrant de polyarthrite rhumatoïde (diagnostiquée en 2010), Jack Bobridge décide de mettre un terme à sa carrière cycliste en novembre 2016[15].

Records[modifier | modifier le code]

Le 2 février 2011, il bat le record du monde de la poursuite individuelle sur 4 000 mètres, lors du championnat d'Australie de Sydney avec un temps de min 10 s 534. Il efface le record de min 11 s 114, détenu depuis 1996 par le Britannique Chris Boardman[16].

Après carrière et démêlés avec la justice[modifier | modifier le code]

À l'issue de l'arrêt de sa carrière comme coureur professionnel, il ouvre une salle de sport à Perth. Le 24 août 2017, il est arrêté pour trafic de drogues et ventes de MDMA[17]. Cette arrestation fait suite d'une longue enquête sur plusieurs mois et qui a conduit 61 personnes à être accusées dans le cadre de l'opération. Il risque une lourde peine de prison[18].

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Championnats d'Océanie[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
2008 Médaille d'or, Océanie Or Médaille d'or, Océanie Or (avec Zakkari Dempster, Rohan Dennis et Mark Jamieson)
2010 Médaille d'argent, Océanie Argent Médaille d'or, Océanie Or (avec Michael Hepburn, Leigh Howard et Cameron Meyer)

Jeux océaniens[modifier | modifier le code]

  • 2006
    • Médaille de bronze, Océanie Médaillé de bronze du scratch juniors

Championnats d'Australie[modifier | modifier le code]

  • 2007
  • 2009
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de poursuite
  • 2010
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de poursuite
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de poursuite par équipes (avec Rohan Dennis, Dale Parker et James Glasspool)
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de course aux points
  • 2011
  • 2012
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de course aux points
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de poursuite par équipes
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie du scratch
  • 2014
    • Maillot de champion d'Australie de cyclisme Champion d'Australie de poursuite par équipes

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Calendrier mondial UCI 198e[19]
UCI World Tour 218e[20] nc[21] nc[22] nc[23]
UCI Africa Tour 103e[24]
UCI Europe Tour 974e[25] 153e[26]
UCI Oceania Tour 27e[27]
Légende : nc = non classé

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Cycliste sur piste australien de l'année en 2011[28]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2009 au 30 juin 2009
  2. Du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2009
  3. Du 1er janvier 2012 au 30 avril 2012
  4. Du 1er mai 2012 au 31 décembre 2012
  5. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  6. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jack Bobridge », sur http://stgeorge.cycling.org.au (consulté le 6 novembre 2016)
  2. a et b (en) « Bobridge: I have rheumatoid arthritis », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  3. Jack Bobridge surprend sur cyclismactu, le 9 janvier 2011
  4. « GreenEdge recrute », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  5. (en) « Bobridge, Hepburn fined in drunk driving incident », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  6. (en) « Bobridge signs for Rabobank », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  7. (en) « Bobridge takes new road at Blanco », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  8. (en) « Bobridge takes rough with smooth at Giro d'Italia », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  9. (en) « Bobridge open to hour record attempt », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  10. Quentin Rolland, « Transfert - Bobridge signe chez Budget Forklift », sur cyclismactu.fr, (consulté le 10 novembre 2014)
  11. a et b (en) « Jack Bobridge pondering retirement as his season comes to an early close », sur cyclingtips.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  12. Championnat d'Australie — Porte d'entrée sur velo101.com
  13. Tour Down Under — Jack Bobridge déjà à l'heure sur velo101.com
  14. (en) « Bobridge with top ambitions for 2016 », sur cyclingquotes.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  15. « Jack Bobridge arrête sa carrière à 27 ans », sur www.lequipe.fr, (consulté le 30 novembre 2016)
  16. Bobridge efface Boardman des tablettes sur velochrono.fr
  17. Jack Bobridge arrêté pour trafic de drogue
  18. Olympic cyclist Jack Bobridge charged with drug dealing by WA police
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 décembre 2014)
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 décembre 2014)
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 décembre 2014)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 décembre 2014)
  24. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  25. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. « Male Cyclist of the Year Awards », sur cycling.org.au (consulté le 23 juillet 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :