Bert Oosterbosch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un coureur cycliste image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un coureur cycliste néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet cyclisme.

Bert Oosterbosch
Bert Oosterbosch 1978.jpg

Bert Oosterbosch en 1978

Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 32 ans)
LekkerkerkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1979-1981 Ti-Raleigh
1982 DAF Trucks
1983 Ti-Raleigh
1984-1987 Panasonic
1988 TVM-Van Schilt
Principales victoires

1 championnat
Jersey rainbow.svg Champion du monde du contre-la-montre par équipes 1978

4 étapes de grand tour
Tour de France (3 étapes)
Tour d'Espagne (1 étape)

Bert Oosterbosch, né le à Eindhoven et mort le à Lekkerkerk est un coureur cycliste néerlandais. Il fut professionnel de 1979 à 1988.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a participé au Tour de France et y a remporté trois étapes. Spécialiste du prologue, il en a gagné 14 dans d'autres épreuves par étapes.

Avec l'équipe Ti Raleigh, il a remporté dix contre-la montres par équipes du Tour de France, ainsi que le classement par équipes.

Il a aussi figuré sur le podium d'épreuves chronométrées telles que le Trophée Baracchi.

Il a également remporté une édition du Tour de Luxembourg, des États-Unis, et des Pays Bas (1982), ainsi que des étapes du Tour d'Espagne et du Tour de Suisse.

Sur la piste en 1979 il fut champion du monde de la poursuite individuelle.

Il arrête sa carrière à 31 ans à la fin de l'année 1988 à la suite de deux méningites.

Il meurt à l'âge de 32 ans d'un arrêt cardiaque à son domicile[1]. Son décès et celui de plusieurs autres coureurs néerlandais, dans des circonstances similaires et à la même époque, ont motivé l'ouverture d'une enquête par l'Union royale néerlandaise de cyclisme sur les pratiques dopantes chez les coureurs professionnels néerlandais, l'utilisation d'EPO étant soupçonnée d'être à l'origine de la série de décès[2].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1980 : 36e, vainqueur d'étape
  • 1982 : abandon (2e étape)
  • 1983 : abandon (13e étape), vainqueur de deux étapes
  • 1984 : hors délai à la 3e étape

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1985 : abandon, vainqueur du prologue, Jersey yellow.svg maillot jaune pendant deux jours

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

  • Champion des Pays-Bas de poursuite individuelle en 1981, 1983 et 1984

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de Bert Oosterbosch Mort d'Albert Perikel », Le Soir,‎ , p. 15 (lire en ligne).
  2. Jean-Pierre de Mondenard, Dictionnaire du dopage, Paris, Masson, , 1237 p. (ISBN 2-294-00714-X et 978-2-294-00714-9), p. 461

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :