Travis Meyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyer.
Travis Meyer
Travis Meyer.jpg

Au Tour Down Under 2009

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (27 ans)
PerthVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
2010 Garmin-Transitions
2011 Garmin-Cervélo
01.2012-04.2012 GreenEDGE
05.2012-12.2013 Orica-GreenEDGE
2014-2016 Drapac
Principales victoires

Travis Meyer, né le à Perth, est un coureur cycliste australien. Professionnel sur route de 2010 à 2016, il a été champion d'Australie en 2010. Il s'est auparavant consacré à la piste, et a notamment été cinq fois champion du monde juniors.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de la piste, Travis Meyer a notamment été deux fois champion du monde juniors en 2006, en poursuite par équipe et à l'américaine, puis trois autres fois en 2007, en poursuite individuelle et par équipes et au scratch. Il est le frère de Cameron Meyer, également cycliste et champion du monde sur piste.

En 2010, il passe professionnel sur route avec l'équipe américaine Garmin-Transitions. Il fait ses débuts avec celle-ci en remportant le titre de champion d'Australie sur route, tandis que son frère gagne le titre du contre la montre. Encore actif sur piste durant cette année, il participe notamment aux championnats du monde. En fin d'année cependant, il décide de se consacrer pleinement à la route[1]. En 2011, sa saison s'arrête dès le mois de mai : souffrant de la jambe gauche, il est opéré de l'artère iliaque externe gauche[2].

En 2012, il rejoint la nouvelle équipe australienne Orica-GreenEDGE. Il dispute avec elle son seul grand tour, le Tour d'Espagne 2012.

En 2014 il devient membre de l'équipe continentale professionnelle Drapac. En avril, il est victime d'un accident de la circulation en s'entraînant à Andorre et souffre de fractures au crâne, à la machoire et au bras[3],[4]. Il revient en compétition à la fin du mois de septembre, au Tour de Chine[5]. Drapac prolonge son contrat en fin d'année[6]. Après un début de saison marqué par une chute au Tour Down Under et une fracture à la main[7], il se classe huitième du Tour de Taiwan, neuvième du Tour de Corée. Son contrat est à nouveau prolongé en fin d'année[8]. En 2016, il court moins afin de terminer ses études. Il met fin à sa carrière et dispute sa dernière course à l'occasion du championnat d'Australie sur route en janvier 2017[9].

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Championnats d'Océanie[modifier | modifier le code]

Championnats d'Australie[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009
UCI Europe Tour 303e[10] 821e[11]
UCI Oceania Tour 2e[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Travis Meyer leaves the track to focus on road goals », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  2. « Travis Meyer's season comes to an end after surgery », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  3. (en) « Travis Meyer injured in training accident », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  4. (en) « Travis Meyer released from hospital », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  5. (en) « Travis Meyer makes return to racing at Tour of China I », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  6. « Le journal des transferts », sur velo101.com,‎ (consulté le 31 octobre 2014)
  7. (en) « Tour Down Under crash update: Craddock breaks sternum, Manzin, Porte and others down », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  8. (en) « Drapac confirm Mouris signing for 2016 », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  9. (en) « Travis Meyer: one big dig left before waving goodbye », sur sbs.com.au,‎ (consulté le 9 janvier 2017)
  10. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  12. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :