Internet en Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un Cyber Café en Algérie

L’accès à Internet en Algérie est essentiellement assuré par Djaweb, une filiale d'Algérie Télécom.

En 2017, l'Algérie comptait 34,5 millions abonnements à l'internet, ce qui représente environ 86.25 % de la population[1]. Il y a 72 % d'internautes en Algérie âgés entre 15 et 19 ans, dont 40 % qui se connectent tous les jours ou presque[2]. Pour ce qui est du marché internet, le bilan fait état d’une nette progression du taux de pénétration, passé de 16 % en 2013 à 46 % en avril 2015[3].

Dans les années 2000, le nombre de cybercafés a explosé dans tout le pays, et les jeunes y veillent jusqu'au milieu de la nuit pour chatter ou se livrer à des jeux en ligne[4].

Le 6 juin 2018, le monopole d'Algérie Telecom sur la fourniture d'accès à internet a pris fin avec l'ouverture à la concurrence de la boucle locale[5].

Nombre d'abonnés à Internet[modifier | modifier le code]

Pourcentage d'internautes[6]
Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
% 4,63 5,84 7,38 9,45 10,18 11,23 12,50 14,00 15,23 16 28 46[3] 86.25

Sites Internet les plus visités[modifier | modifier le code]

Les sites algériens les plus visités en 2015 sont, par ordre; Ouedkniss.com | Echoroukonline.com | Ennaharonline.com | Elkhabar.com | Djelfa.info | Elheddaf.com | Elbilad.net | Tsa-algerie.com | Autobip.com | Elwatan.com | Lebuteur.com | Elkhadra.com | Fibladi.dz | Algerieinfo.com | Ouarsenis.com | Poste.dz | ttt4.com | Tassilialgerie.com | Liberte-algerie.com | Competition.dz | Lesoirdalgerie.com | Onefd.edu.dz | Ta3lime.com | Aadl.com.dz | Algerie-focus.com | Eddirasa.com | Pressealgerie.fr | tomohna.net | Radioalgerie.dz | Lkeria.com | Djazairess.com | Dzmeteo.com | Aps.dz | Emploitic.com | Onec.dz | Bem-bac-onefd.blogspot.com | Elit.dz | Dzemploi.org | Chourok.net | 4algeria.com | Aadl.dz | Al-fadjr.com | Algerie360.com | Webstar-auto.com | Android-dz.com | Lequotidien-oran.com | Dzfoot.com | Educdz.com | Ooredoo.dz | Dzsat.org [7]

Selon Alexa Internet
novembre 2016[8]
no  URL
1 Youtube.com Réseau social
2 Google.com Recherche
3 Google.dz Recherche
4 Facebook.com Réseau social
5 Ouedkniss.com Annonces
6 Yahoo.com Messagerie
7 Google.fr Recherche
8 Ennaharonline.com Journal
9 Wikipedia.org Education
10 Xnxx.com Pornographie
11 Ency-education.com Education
12 Blogspot.com Blog
13 Search-privacy.online
14 Echoroukonline.com Journal
15 Elbilad.net Journal
16 Deloton.com
17 Instagram.com Réseau social
18 Kooora.com Forum
19 Djelfa.info Forum
20 Mawdoo3.com
21 Live.com Messagerie
22 Autobip.com Voitures
23 Xhamster.com Pornographie
24 Twitter.com Réseau social
25 Eddirasa.com Education

Fibre optique[modifier | modifier le code]

L'offre "Idoom fibre" est composée d'un accès internet très haut débit allant de 2 Mb/s à 100 Mb/s et d'une ligne fixe avec forfait d’appels illimités. Le directeur général d'Algérie Télécom, Adel Khemane, a indiqué que cette nouvelle technologie entre dans le cadre du projet du FTTx (Internet en fibre optique), un projet dont la première phase représente un investissement de 38 milliards de dinars.[9]

Événements[modifier | modifier le code]

De nombreux événements autour d'internet voient le jour en Algérie au cours du XXIe siècle. C'est le cas notamment des Algeria Web Awards, une compétition créée en 2012 qui vise à « révéler les meilleurs acteurs algériens sur internet » en mettant ces derniers en concurrence[10].

Censure et surveillance[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Censure de l'Internet.

Un blocage de Tout sur l'Algérie, site critique envers les autorités, a eu lieu en 2017[11]. En 2016, Internet a été coupé pendant plusieurs jours au moment des examens de baccalauréat[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Algérie: Plus de 34,5 millions d'abonnements internet en 2017 », sur www.huffpostmaghreb.com,
  2. http://www.algerie360.com/algerie/internet-72-d%E2%80%99internautes-en-algerie-ages-entre-15-et-19-ans-etude-2013/
  3. a et b ARPT, « Dossier de presse : Rapport d’activité ARPT », Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications,‎ , p. 9 (lire en ligne)
  4. http://www.leparisien.fr/international/panne-d-internet-geante-en-algerie-26-10-2015-5220737.php
  5. « Télécommunications : fin officielle du monopole d’Algérie Télécom sur Internet », TSA,‎ (lire en ligne)
  6. « Rapport d'activité activité Annuel de l'ARPT »
  7. M.Nahla, « Voici le Top 50 des sites algériens les plus visités en Algérie - Android-DZ.com », Android-DZ.com,‎ (lire en ligne)
  8. Alexa - Top Sites in Algeria
  9. « http://www.aps.dz/sante-science-technologie/69187-internet-tres-haut-debit-algerie-telecom-lance-la-technologie-idoom-fibre », sur www.aps.dz (consulté le 9 mai 2018)
  10. Hamida B., « Algeria Web Awards : Le 1er concours des sites web algériens », sur El Moudjahid, (consulté le 30 décembre 2017)
  11. « Algérie : le site TSA partiellement bloqué, des médias dénoncent une "censure intolérable" », sur France24 (consulté le 26 avril 2018)
  12. Julien Lausson, « L’Algérie censure Internet pour protéger le Bac », sur numerama, (consulté le 26 avril 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]