El Moudjahid (quotidien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir El Moudjahid.
El Moudjahid
Image illustrative de l'article El Moudjahid (quotidien)

Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion 17 500 ex. (2006)
Date de fondation 1965
Ville d’édition Alger

ISSN 1111-0287
Site web http://www.elmoudjahid.com/

El Moudjahid est un quotidien généraliste algérien en français. Il est l'un des six titres de la presse étatique (publique) en Algérie.

Création et historique[modifier | modifier le code]

Le pouvoir algérien a décidé de fusionner les journaux Le Peuple et Alger républicain. La fusion était prévue pour le 22 juin 1965, mais elle a été reportée à cause du coup d'État du 19 juin 1965. Le 5 juillet 1965 El Moudjahid fut proclamé quotidien national d'information. Le journal a connu son heure de gloire avec Noureddine Naït-Mazi, rédacteur en chef pendant les décennies 70 et 80.

Au début des années 1990, la presse privée a été autorisée, ce qui a incité des dizaines de journalistes à quitter le quotidien pour créer leur propre journal. Malgré cette saignée des effectifs et l'essor de ces nouveaux concurrents, El Moudjahid réussit à se maintenir, tant bien que mal, sur la scène médiatique algérienne.

Contenu et format[modifier | modifier le code]

Le journal a adopté le format tabloïd. Sa devise est « La révolution par le peuple et pour le peuple ».

Son contenu est généraliste et réserve une grande place à la couverture des activités présidentielles et gouvernementales. Il se distingue notamment par sa rubrique "Coopération" dans laquelle divers renseignements au sujet des activités diplomatiques du Chef de l'État et des ministres sont publiés[1].

Directeurs de la publication[modifier | modifier le code]

Directeurs de la rédaction[modifier | modifier le code]

Les forums[modifier | modifier le code]

Le docteur Skander Abdelkader Soufi au forum El Moudjahid.

Si le quotidien a beaucoup souffert de l'ouverture du champ médiatique de 1990, il a su rebondir par le biais de son centre de presse qui organise régulièrement des forums sur divers sujets d'actualité nationale ou internationale. Ces forums permettent à El Moudjahid de continuer à créer l'évènement. Parmi les invités, on y trouve des ministres, des ambassadeurs, des intellectuels, des responsables syndicaux, des chefs d'entreprise, des figures historiques[2]

Site internet[modifier | modifier le code]

El Moudjahid possède l'un des sites internet les plus modernes de toute la presse algérienne[3]. Les informations sont régulièrement mises à jour et le site est consultable en 4 langues (français, arabe, anglais, espagnol).

Tirage[modifier | modifier le code]

Les derniers chiffres officiels remontent à l'année 2006[4]. Cette année-là, El Moudjahid affichait un tirage de 17 500 exemplaires selon le Ministère de la communication algérien. Ce chiffre le classe en 9e position des tirages de la presse quotidienne algérienne et en 6e position si l'on ne tient compte que des quotidiens francophones généralistes. En outre, il est le chef de file en matière de presse publique.

En juillet 2007, le quotidien arabophone El Khabar publie un sondage réalisé par l'institut IMMAR[5]. Ce sondage classe El Moudjahid en 8e position des quotidiens les plus lus de la région est du pays et en 10e position dans les régions ouest et sud de l'Algérie.

Lancement de Politis[modifier | modifier le code]

Le 28 septembre 2011, El Moudjahid lance le mensuel Politis. Il s'agit d'une revue de géostratégie et de politique internationale éditée sous forme d'un cahier de 56 pages en couleur dont le prix de vente est de 150 dinars algériens (un peu plus de 1 euro)[6]. Le premier numéro est consacré à la thématique du terrorisme et de la lutte antiterroriste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]