Groupama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Groupama
Image illustrative de l'article Groupama

Création 1900 Création de la dénomination Groupama
Forme juridique société mutuelle
Slogan Groupe : Assureurs créateurs de confiance

Groupama : La vraie vie s'assure ici

Siège social Drapeau de la France Paris Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Direction Jean-Yves Dagès (Président de la Fédération Nationale de Groupama & Président de Groupama S.A.), Thierry Martel (Directeur Général de Groupama S.A.)
Activité Assurances et services financiers
Produits Assurance dommages, Assurances de personnes, Assurances de biens et responsabilité, Épargne, Banque
Filiales Groupama, Gan, Amaguiz
Effectif 32 600 collaborateurs (2016)
Site web http://www.groupama.com/

Fonds propres 8,8 milliards d'euros (2016)
Chiffre d’affaires 13,6 milliards d'euros (2016)
Résultat net 322 millions d'euros (2016)

Groupama est une société d'assurance mutuelle française. Elle possède 3 marques commerciales :

  • Groupama, marque d'assurance généraliste distribuée par le réseau des Caisses régionales. Elle est implantée dans 11 pays, en Europe (Italie, Hongrie, Roumanie, Grèce, Portugal, Bulgarie, Slovaquie), en Turquie, en Tunisie, en Chine et au Vietnam.
  • Gan, assureur des entrepreneurs porté par Gan Assurances et Gan Eurocourtage, deux réseaux généralistes, ainsi que Gan Patrimoine et Gan Prévoyance, deux réseaux spécialisés.
  • Amaguiz, la marque dédiée à la distribution à distance (internet et téléphone).

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire ancienne[modifier | modifier le code]

L'histoire de Groupama remonte à la fin du XIXe sièclepar les agriculteurs qui recherchaient des solutions d'assurance adaptées à leurs besoins bien spécifiques.

Le 22 décembre 1840, la première mutuelle agricole locale « Incendie » est créée par les agriculteurs à Mions dans le Rhône. La loi du 4 juillet 1900 fixe le cadre juridique spécifique aux Caisses d’Assurances Mutuelles Agricoles (A.M.A.). En 1908, la première caisse régionale est créée à Paris.

En 1906 et 1908, des caisses centrales de réassurance agricole sont créées respectivement pour le volet « Incendie » (1906) et « Bétail » (1908).

Deuxième partie du XXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1963, la SAMDA est créée. Elle permet la protection des risques de dommages non agricoles. Elle devient le 1er assureur des communes. En 1972, SORAVIE (Société des Organisations Agricoles pour l’Assurance Vie) est créée à son tour en partenariat avec le Crédit agricole. Puis en 1975, c'est au tour de la SOS-AMA (service d’assistance généralisée) d'être fondée.

En 1986, Groupama est fondé, pour regrouper AMA, SAMDA, SORAVIE, SOREMA. En 1987, le PAP (Plan d’Assurance des Particuliers) est lancé, 1er contrat global d’assurance pour toute la famille. La même année, B.CERP, la banque du groupe, est créée. Elle prend le nom de Banque Financière Groupama en 1992. En 1993, les caisses régionales de Groupama sont créées. La même année, Soravie devient Groupama Vie.

En 1995, les AMA sont ruralisées, c'est-à-dire qu'elles sont dès lors autorisées à assurer des non-agriculteurs. Les Caisses d’AMA absorbent le portefeuille SAMDA. Les AMA deviennent la 1re mutuelle d’assurance en France.

Fusion avec Gan[modifier | modifier le code]

En 1998, Groupama acquiert le Gan, le 4e assureur français, et devient le 2e assureur généraliste français. En novembre 1999, les activités financières du Gan et de Groupama sont regroupées au sein de Finama.

Les comptes du Gan sont redressés malgré un résultat affecté par les tempêtes exceptionnelles et les inondations de la fin d’année 1999 qui ont durement touché la France et l'Europe.

Développement international et restructuration[modifier | modifier le code]

En 2001, Groupama décide d’élargir sa gamme à l’offre bancaire. La même année, des schémas de regroupement des Caisses Régionales sont réalisés et un projet d’ouverture du capital du groupe est lancé[1]. En 2003, l’offre bancaire est généralisée à l'ensemble des caisses régionales.

En 2006, le groupe se développe à l'international avec l'acquisition des filiales espagnoles d'un groupe français, l'acquisition du 6e assureur turc Basak[2] ainsi que l'achat du courtier britannique Carole Nash [en].

En 2007, le développement international du groupe se poursuit avec l'acquisition de l'assureur italien Nuova Tirrena[3] et deux nouveaux courtiers au Royaume-Uni, Bollington Group et Lark.

Sur la même période et jusqu'en 2008, Groupama se renforce en Europe centrale et orientale grâce à l'acquisition de l'assureur grec Phoenix Metrolife, des sociétés d'assurance roumaines BT Asigurari et Asiban. Le groupe français renforce parallèlement ses positions en Turquie, avec l'acquisition de deux sociétés d'assurance, Güven Sigorta et Güven Hayat[4].

Parallèlement, Groupama signe un partenariat stratégique en Hongrie avec OTP Banque, la première banque indépendante d'Europe centrale.

En Tunisie, le groupe acquiert 35% de Star, le leader du marché de l'assurance du pays.

En France, le groupe Groupama crée Amaguiz, une nouvelle marque destinée à la vente exclusive en ligne. Par ailleurs Groupama signe un accord de partenariat avec la Banque Postale, qui se traduit l'année suivante par la création d'une filiale commune est créée pour distribuer des produits d'assurance dommages, via le réseau de la Banque Postale.

En 2009, Groupama Banque (devenue Orange Bank en janvier 2017[5]) et Banque Finama fusionnent. Par ailleurs Groupama signe un accord de partenariat avec la Banque Postale, qui se traduit l'année suivante par la création d'une filiale commune pour distribuer des produits d'assurance dommages, via le réseau de la Banque Postale.

En 2010, les activités Vie sont regroupées au sein de Groupama Gan Vie. Groupama et AVIC (Aviation Industry Corporation of China)[6] signent un accord de création d'une joint-venture afin de se développer dans le domaine de l'assurance non vie en Chine[7].

De 2010 à 2012, Groupama regroupe ses Caisses Régionales autour de 9 entités géographiques[8] : Groupama Centre Manche, Groupama Loire Bretagne, Groupama Centre Atlantique, Groupama Paris Val-de-Loire, Groupama Nord-Est, Groupama Grand-Est, Groupama Rhône-Alpes Auvergne, Groupama Méditerranée, Groupama d'Oc; auxquelles s'ajoutent deux caisses d'outre-mer (Antilles Guyane) et deux caisses spécialisées (la MISSO ou Mutuelle des Sylviculteurs du Sud-Ouest et celle des producteurs de tabac).

L'année 2011 est marquée par la crise de la dette dans la zone Euro, notamment en Grèce, et par une forte dégradation des marchés financiers. Cette situation affecte la santé financière de Groupama. La note du groupe est abaissé par les agences de notation Fitch Ratings et Standards and Poor's[9].

Le groupe cède fin 2011 et début 2012 les activités IARD de Gan Eurocourtage, l'activité maritime en France de cette filiale, ainsi que la filiale espagnole et celle d'assurance non vie au Royaume-Uni.

Dans le cadre de son plan d'action initié début 2012, Groupama annonce le 5 octobre 2012, qu'il exerce son option de ne pas verser les intérêts sur une partie de sa dette pour l'échéance du 22 octobre. Le groupe abandonne son projet d'ouverture du capital, et restructure son portefeuille d'actifs[10] pour réduire sa sensibilité aux fluctuations des marchés financiers.

Positionnement sur des marchés rentables[modifier | modifier le code]

En 2013, après deux années de perte, le Groupe renoue avec les bénéfices[11] et renforce sa flexibilité financière. Au début de l'année, le Groupe cède 100% de Groupama Private Equity[12] et de sa participation dans le cabinet de courtage britannique Bollington.

Le groupe se positionne sur le marché de la santé collective en France (dans la perspective de l'entrée en vigueur de l'ANI ou accord national interprofessionnel) et lance, en juillet 2013, une offre ANI compatible[13].

En décembre 2015, Groupama lance ses premiers certificats mutualistes autorisés par la loi de l'Économie Sociale et Solidaire de juillet 2014[14]. Fin 2016, l’ensemble des caisses régionales a émis des certificats mutualistes.

En 2016, Orange et Groupama signent un accord visant à développer une offre bancaire 100% mobile[15]. Ainsi, Orange entre à hauteur de 65% au capital de Groupama Banque, rebaptisée Orange Bank le 16 janvier 2017[5].

Conflits[modifier | modifier le code]

Filiales et marques[modifier | modifier le code]

  • Activeille
  • Centaure
  • CapsAuto
  • Mutuaide
  • G2S - Groupama Supports et Services
  • Rent A Car (20% du capital)

Identité visuelle (logotype)[modifier | modifier le code]

Le logo de la marque Groupama a été inspiré du clocher de Saint-Nicolas-du-Tertre dans le Morbihan.

Métiers[modifier | modifier le code]

Le Groupe est présent sur tous les métiers de l'assurance et des services financiers. Groupama est leader en matière d’assurance agricole, de santé individuelle et des collectivités locales (assureur de la moitié des communes françaises). C’est le 2e assureur en habitation et le 4e en assurance auto[22].

Il couvre les besoins des particuliers, des professionnels, des entreprises, des associations et des collectivités locales.

Groupama est également présent sur le marché de l’assistance avec Mutuaide (assistance habitation, aux véhicules, services à domicile, assistance voyage…) et avec Groupama Protection Juridique qui accompagne ses clients pour la résolution de litiges.

Direction de Groupama S.A.[modifier | modifier le code]

Direction générale :

  • Thierry Martel[23] - Directeur général de Groupama S.A.
  • Christian Cochennec - Directeur général adjoint de Groupama S.A.
  • Fabrice Heyriès - Directeur général adjoint de Groupama S.A.

Conseil d'administration :

  • Jean-Yves Dagès[24] - Président
  • Jean-Louis Pivard - Vice-Président
  • Michel Baylet - Administrateur
  • Isabelle Bordry - Administrateur indépendant
  • Daniel Collay - Administrateur
  • Amaury Cornut-Chauvinc - Administrateur
  • Marie-Ange Dubost - Administrateur
  • Caroline Grégoire Sainte Marie - Administrateur indépendant
  • Michel L'Hostis - Administrateur
  • Laurent Poupart - Administrateur
  • Bruno Rostain - Administrateur indépendant
  • François Schmitt - Administrateur
  • Liouba Ryjenkova - Administrateur représentant les salariés
  • Thierry Chaudon - Administrateur représentant les salariés

Mécénat et sponsoring sportif[modifier | modifier le code]

Groupama a souhaité s'investir dans des actions de mécénat, scientifique et culturel à travers des fondations et être acteur du sport avec le sponsoring voile.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Groupama lance la dernière fusion de caisses régionales », sur lesechos.fr, (consulté le 19 avril 2017)
  2. « Groupama prend le contrôle de l'assureur turc Basak », sur lesechos.fr, (consulté le 19 avril 2017)
  3. « ECO - Stratégie de développement externe chez Groupama », sur lepetitjournal.com, (consulté le 19 avril 2017)
  4. « LES RDV DE L’ÉCO - Elisabeth Gehringer : “Groupama en Turquie, c’est une histoire à la fois ancienne et récente” », sur lepetitjournal.com, (consulté le 19 avril 2017)
  5. a et b « Orange Bank : une arrivée qui se précise », sur cbanque.com, (consulté le 19 avril 2017)
  6. « Groupama et Avic vont investir 480 millions d’euros en Chine - Actualités Banque & Assurance », L'AGEFI,‎ (lire en ligne)
  7. « Groupama veut doubler de taille en Chine d’ici à 2018 », sur lesechos.fr, (consulté le 19 avril 2017)
  8. « Groupama lance le regroupement de ses caisses régionales », sur lesechos.fr, (consulté le 10 mai 2017)
  9. « La Grèce entraîne Groupama dans sa chute », La Quotidienne de la Croissance,‎ (lire en ligne)
  10. Groupama, opération survie pour le groupe, Contrepoints, 17 mai 2012
  11. lefigaro.fr, « Groupama renoue avec les profits en 2013 », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  12. Prisma Media, « GROUPAMA ET LE GROUPE ACG ANNONCENT LA SIGNATURE D'UN ACCORD RELATIF À LA CESSION DE LA SOCIÉTÉ DE GESTION GROUPAMA PRIVATE EQUITY », sur Capital.fr (consulté le 19 avril 2017)
  13. « ANI : Groupama, ou l'incontournable ambition collective », sur argusdelassurance.com, (consulté le 19 avril 2017)
  14. « Groupama Rhône-Alpes Auvergne : premier sur les certificats mutualistes », sur latribune.fr, (consulté le 19 avril 2017)
  15. « Orange s'allie à Groupama pour lancer une banque 100% mobile », sur argusdelassurance.com,
  16. FRANÇOIS LIMOGE, « Les irréductibles Bressans résistent encore » (consulté le 4 août 2016)
  17. « La disparition annoncée de La Bressane », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  18. FRANÇOIS LIMOGE, « La Bressane gagne en appel contre Groupama Rhône-Alpes Auvergne » (consulté le 4 août 2016)
  19. « Assurance mutuelle : La Bressane ne sera pas exclue de Groupama » (consulté le 4 août 2016)
  20. « Groupama : L'ancien DG Jean Azéma est parti en octobre avec 3 millions d'euros d'indemnités », sur www.lafranceagricole.fr (consulté le 19 avril 2017)
  21. « Goupama vend Gan Eurocourtage à Allianz », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  22. Eloïse Legoff, « Classement MRH 2016 : le calme avant l’innovation », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne)
  23. « Thierry Martel, Directeur général de Groupama SA: informations et profil professionnel », sur www.argusdelassurance.com (consulté le 19 avril 2017)
  24. « Groupama : Jean-Yves Dagès est réélu président de la Fédération nationale Groupama », sur argusdelassurance.com,
  25. « Voile. Le Class AC de Groupama prêt pour la Coupe de l’America », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)