Homme de Nankin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grotte de la Coloquinte)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Homme de Nankin
Image illustrative de l’article Homme de Nankin
Crânes de l'Homme de Nankin
Coordonnées 32° 03′ nord, 118° 40′ est
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Jiangsu
Daté de 615 000 ans AP
Période géologique Pléistocène moyen
Époque géologique Paléolithique inférieur
Découvert le 1993
Découvreur(s) Liu Luhong
Identifié à Homo erectus

Géolocalisation sur la carte : Jiangsu

(Voir situation sur carte : Jiangsu)
Homme de Nankin

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Homme de Nankin

L'Homme de Nankin est le nom donné à deux crânes humains fossiles partiels appartenant à l'espèce Homo erectus, découverts en 1990 en Chine. Les deux crânes (un masculin et un féminin) et une molaire isolée ont été trouvés dans la grotte de la Coloquinte, située à Tangshan, près de Nankin, ancienne capitale de la Chine.

Site[modifier | modifier le code]

La grotte de la Coloquinte (en mandarin standard : 葫芦, en pinyin : Hulu dong), découverte en 1990, est située à Tangshan, 28 km à l'ouest de Nankin, dans la province du Jiangsu, en Chine[1]. Les fossiles ont été trouvés dans la grotte, à une profondeur de 60–97 cm, par Liu Luhong, un ouvrier local[2].

Description[modifier | modifier le code]

Les études de différents fossiles attribués à l'espèce Homo erectus ont montré un certaine diversité morphologique. Les caractères crâniens de l'Homme de Nankin s'inscrivent dans la variabilité de l'espèce[3],[4],[5].

Datation[modifier | modifier le code]

Les chercheurs ont utilisé en 2001 la méthode de datation par les séries de l'uranium (spectrométrie de masse), qui a donné un âge minimum de 580 000 ans et un âge centré de 615 000 ans. Cette étude recule la précédente estimation de 270 000 ans[6],[7].

Analyse[modifier | modifier le code]

L'Homme de Nankin fait partie d'un ensemble de fossiles chinois du Pléistocène moyen attribués à Homo erectus, dont les plus connus sont ceux de l'Homme de Pékin[8].

Conservation[modifier | modifier le code]

Les fossiles de la grotte de la Coloquinte sont exposés au musée préhistorique de Tangshan, accompagnés de présentations didactiques sur la Préhistoire de la Chine[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chine Paléolithique », sur CNRS
  2. W. Rukang, L. Xingxue, "Homo erectus from Nanjing", PaleoAnthropology, 2003
  3. X. Wu, R.L Holloway, L. A. Schepartz, S. Xing "A new brain endocast of Homo erectus from Hulu Cave, Nanjing, China", American journal of physical anthropology, 2011
  4. W. Liu, Y. Zhang, X. Wu, "Middle Pleistocene human cranium from Tangshan (Nanjing), Southeast China : a new reconstruction and comparisons with Homo erectus from Eurasia and Africa", American journal of physical anthropology, 2005
  5. Y. Zhang, W. Liu, A morphological comparison of two Homo erectus Crania : Nanjing 1 and KNM-ER 3733, Acta Anthropologica Sinica, 2007
  6. J. Zhao, K. Hu, K. D. Collerson, H. Xu, "Thermal ionisation mass spectrometry U-series dating of a hominid site near Nanjing, China", Geology, 2001
  7. Amélie Vialet, Les conférences du Musée de l'Homme, 11 décembre 2014 (2/3), À l'Est, quoi de neuf ? Apport de l'Asie à la connaissance de l'évolution humaine, voir la vidéo en ligne
  8. P. Brown, Chinese Middle Pleistocene hominids and modern human origins in east Asia, Human Roots : Africa and Asia in the Middle Pleistocene, 2001
  9. "TANGSHAN HOMO ERECTUS FOSSIL MUSEUM", The Najinger, 14 Aout 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]