Grève des femmes du 14 juin 1991

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grève des femmes.
Grève des femmes du 14 juin 1991
Description de cette image, également commentée ci-après
Grève des femmes à Zurich
Informations
Date 14 juin 1991
Localisation Ensemble du territoire suisse
Caractéristiques
Organisateurs Union syndicale suisse
Revendications Amélioration des droits des femmes en Suisse
Types de manifestations Grève et manifestations

La grève des femmes du 14 juin 1991 désigne une grève qui s'est déroulée le en Suisse et ayant impliqué plus de 500 000 femmes à travers tout le pays. Mouvement lancé par l'Union syndicale suisse (USS), cette grève avait pour but de faire appliquer l'article constitutionnel (fédéral) sur l'égalité hommes-femmes inscrit dix ans avant, le 14 juin 1981. La journée de juin 1991 est généralement perçue comme l'accélérateur de l'application législative de l'article précité qui survient en 1996.

Genèse[modifier | modifier le code]

Le constat général dix ans après l'article inscrivant l'égalité entre femmes et hommes dans la constitution suisse est que ce dernier n'est pas appliqué, et que l'égalité en matière de salaires égaux n'est pas atteint[1],

Des horlogères de la Vallée de Joux sont à l'origine de la grève[1]. L'idée originelle reviendrait à la syndicaliste Liliane Valceschini[2], qui en parle à Christiane Brunner qui est à l'époque secrétaire de la Fédération suisse des travailleurs de la métallurgie et de l'horlogerie (FTMH). Cette dernière réussit à convaincre l’Union syndicale suisse[3], qui malgré l'opposition de certains hommes valide l'initiative le 29 août 1990, et l'idée de l'organisation d'une grève et non une journée d'action. Un comité national de grève voit le jour au mois de décembre 1990, suivi par des groupes d'organisation cantonaux.

L'USS organise ensuite le mouvement au niveau fédéral[4] pour l'anniversaire des 10 ans (votation populaire du 14 juin 1981) de l'inscription de l'égalité hommes-femmes dans la Constitution fédérale afin de demander son application concrète :

« L’homme et la femme sont égaux en droits. La loi pourvoit à l’égalité, en particulier dans les domaines de la famille, de l’instruction et du travail. Les hommes et les femmes ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale. »

— Accepté en votation populaire du 14 juin 1981[5].

L'initiative syndicale est rejointe par le nouveau mouvement des femmes, Organisation pour la cause des femmes (Ofra), Frauen macht Politik! (Frap!), l'Association suisse pour les droits des femmes, le parti socialiste ouvrier (trotskiste), le parti. socialiste (PS), le comité hors parti pour la réalisation de l'égalité des droits, et nombres de femmes sasn affiliation politique, syndicale ou associative. Une aide financière et matérielle est fourni par les organisations syndicales.

Au niveau des cantons, l'organisation est souvent décentralisée, et a parfois pris la forme de collectif comme dans le canton de Genève, le « collectif du 14 juin » qui s'est formé dès l'automne 1990 et qui a poursuivi son action après le 14 juin 1991[6].

Certains employeurs menacent de représailles et licenciement, considérant que cette grève remet en cause le concept suisse de paix du travail[1].

Revendications[modifier | modifier le code]

Le manifeste du 14 juin exprime neuf revendications pour cette grève[7]:

  • l'application de la loi du 14 juin 1981
  • l'égalité salariale
  • protection contre le harcèlement sexuel sur les lieux de travail
  • création de possibilités de formation, de perfectionnement, de recyclage du travail et de promotion professionnelle
  • interdiction du travail de nuit et du dimanche des femmes et des hommes
  • création de crèches et de systèmes de garde d'enfant à des prix accessibles
  • partage égal des tâches familiales entre les femmes et les hommes
  • le respect des femmes dans la société notamment la possibilité de ne pas être exposées aux abus sexuels et à la violence

Conséquence[modifier | modifier le code]

La grève a eu d'importants retentissements en Suisse.

Médiatisation[modifier | modifier le code]

La grève est relayée dans les médias suisses et internationaux, la Pravda consacrant même un article à l'évènement[8]. Valérie Hoffmeyer dans le Journal de Genève en 1991 note toutefois qu'à Genève, les esthéticiennes et les coiffeuses sont les oubliées de la grève[9]. La Gazette de Lausanne consacre au sujet un dossier sur l'inégalité entre hommes et femmes[10] le 14 juin 1991 évoquant le manque de crèches, la grève des femmes journalistes du Palais Fédéral et le Congrès suisse des intérêts féminins de 1975 durant l'année internationale de la femme, ainsi que le Rapport de la Commission nationale suisse pour l'Unesco sur la situation de la femme dans la famille[11],[12]. L'Hebdo consacrait également une double prise de position au sujet[13].

Loi fédérale suisse sur l’égalité entre femmes et hommes[modifier | modifier le code]

En 1996, l'article constitutionnel se concrétise législativement (Loi fédérale suisse sur l’égalité entre femmes et hommes) sans doute et entre autres grâce à la grève du 14 juin 1991[14].

La journée du 14 juin est demeurée une journée emblématique des droits des femmes en Suisse particulièrement autour des thématiques d'Égalité[15],[16]. Chaque année des actions sont organisées le 14 juin[17],[18],[19] en faveur de l'égalité hommes femmes, surtout en matière d'égalité salariale. Le 14 juin 2011[20] une autre manifestation d'ampleur nationale s'est réunie entre autres pour fêter les 20 ans de cette manifestation[21],[22],[23],[24].

Grève des femmes du 14 juin 2019[modifier | modifier le code]

Manchette de la Tribune de Genève


Rassemblement sur la Plaine de Plain-Palais pour la grève des femmes du 14 juin 2019

En 2019 une deuxième réédition de la grève a lieu dans toute la Suisse[25],[26],[27],[28],[29],[30],[31].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le groupe des Éditions d'en bas en juin 1991.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Grève des femmes (1991) », sur hls-dhs-dss.ch (consulté le 25 juin 2019)
  2. « L'idée de la grève ? Un coup de colère ! Liliane Valceschini est à l'origine de la grève des femmes qui a secoué le pays il y a 20 ans. Elle se confie », sur www.evenement.ch (consulté le 6 novembre 2016)
  3. « Liliane Valceschini - VD.CH », sur www.vd.ch (consulté le 6 novembre 2016).
  4. « 14 juin 2011 – Genève » Historique », sur 14juin2011-ge.ch (consulté le 6 novembre 2016)
  5. « Constitution fédérale de la Confédération suisse du 29 mai 1874 (Etat le 20 avril 1999), p. 101 » [PDF], sur ejpd.admin.ch.
  6. Marina Decarro et Annette Zimmerman, « Actions du Collectif du 14 juin pour l’égalité à l’école », Nouvelles Questions Féministes, vol. 29,‎ , p. 138–142 (ISSN 0248-4951, lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  7. Collectif 14 juin de Genève, Fushia, femmes en grève a Genève, Genève, collectif 14 juin, , 112 p., les neuf raison de faire grève le 14 juin, pages 6 et 7
  8. a et b Olivier Perrin, « «Même en Suisse, il y a une raison de faire grève», disait la «Pravda» en 1991 », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 25 juin 2019)
  9. « Journal de Genève - 14.06.1991 - Pages 24/25 », sur www.letempsarchives.ch (consulté le 25 juin 2019)
  10. « Gazette de Lausanne - 14.06.1991 - Pages 12/13 », sur www.letempsarchives.ch (consulté le 25 juin 2019)
  11. « La commission fédérale pour les questions féminines », Revue syndicale suisse : organe de l'Union syndicale suisse,‎ (lire en ligne)
  12. « ETH - serveur pour des revues numérisées », sur www.e-periodica.ch (DOI 10.5169/seals-385992, consulté le 25 juin 2019)
  13. Marylou Rey et jean-Claude Péclet, « Grève du 14 juin », L'Hebdo,‎ (lire en ligne)
  14. Gaby Ochsenbein, « Le 14 juin 1991: un jour qui est entré dans l’histoire - SWI swissinfo.ch », SWI swissinfo.ch,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  15. « 14 JUIN 2008 - Pour cette date symbolique, les associations féminines invitent à un spectacle-rencontre. », LeCourrier,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  16. auteures et a autrices divers, « ACTUELLEMENT (dossier du 14 juin) », LeCourrier,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  17. Dominique Hartman, « Vingt-cinq ans plus tard, elles luttent toujours », LeCourrier,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  18. « Grève des femmes: à se recroiser les bras | LeCourrier », sur m.lecourrier.ch (consulté le 6 novembre 2016)
  19. « Les Podcasts de Radio Resistencia 14 juin 2011 - Communauté genevoise d’action syndicale », sur www.cgas.ch (consulté le 6 novembre 2016)
  20. Isabelle Eichenberger, swissinfo.ch, « Vingt ans après leur grève, les femmes dans la rue - SWI swissinfo.ch », SWI swissinfo.ch,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  21. « 14 juin 2011 », sur 14juin2011.ch (consulté le 6 novembre 2016)
  22. « D'égal à égale », sur bureau égalité du canton du Jura (consulté le 6 novembre 2016)
  23. « Mobilisation pour les 20 ans de la grève des femmes », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  24. Anne-Marie Ley, « Quatre humeurs sur la grève des femmes du 14 juin 1991 », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  25. « Des centaines de milliers de femmes ont pris part à la grève nationale », sur rts.ch, (consulté le 16 juin 2019)
  26. Catherine Frammery, « La grève des femmes de Suisse expliquée au reste du monde », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 16 juin 2019)
  27. Yannick Van der Schueren, « La grève des femmes vue de l’étranger », VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le 16 juin 2019)
  28. « Les femmes s’emparent de Genève », sur Le Courrier, (consulté le 16 juin 2019)
  29. « En finir avec les Cendrillon de l’Etat », sur Le Courrier, (consulté le 16 juin 2019)
  30. « Femmes précaires le poing en l’air », sur Le Courrier, (consulté le 16 juin 2019)
  31. « Une belle ambiance violette à l’Uni », sur Le Courrier, (consulté le 16 juin 2019)
  32. Emilie Gasc et Victoire Tuaillon, « Les podcasts de La Grève des femmes, Suisse repetita » [MP3], sur rts.ch/podcasts-originaux et www.binge.audio, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]