Gisay-la-Coudre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gisay-la-Coudre
Église Saint-Ouen-de-Mancelles, écart de Gisay
Église Saint-Ouen-de-Mancelles, écart de Gisay
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Arrondissement de Bernay
Canton Bernay
Intercommunalité Communauté de communes Bernay Terres de Normandie
Maire délégué Jean-Pierre Bordeau
2016-2020
Code postal 27330
Code commune 27283
Démographie
Population 239 hab. (2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 04″ nord, 0° 37′ 37″ est
Altitude Min. 162 m – Max. 208 m
Superficie 16,27 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Mesnil-en-Ouche
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Gisay-la-Coudre

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 15.svg
Gisay-la-Coudre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Gisay-la-Coudre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Gisay-la-Coudre

Gisay-la-Coudre est une ancienne commune française, située dans le département de l'Eure en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Mesnil-en-Ouche[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Village du pays d'Ouche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme médiévale latinisée Gysaium en 1124[2]

Le nom de Gisay remonte au type gaulois *Gisacon (de *Gisāko-), en latin Gisacum, également nom ancien du Vieil-Évreux et nom d'un hameau de Thevray[3].

Le premier élément s'explique soit par le nom de personne gaulois Gisos ou par le terme gēso (de gaiso) qui signifie « javelot, pointe, cap, éminence »[4], (terme passé en latin sous la forme gaesum), à supposer une évolution secondaire gēso > gīso.

On le retrouve dans Gisors, jadis Gisoritum (avec rito-, gué), peut-être « le gué marqué par des lances ». Le second élément est le suffixe gaulois -acon (celtique -*āko- de localisation cf. breton -eug / -eg; gallois -og), puis de propriété gallo-romaine sous la forme *-ACU.

Le déterminant complémentaire -la-Coudre signifie « le coudrier » en ancien français, c'est-à-dire « le noisetier ».

Les paroisses de Saint Ouen de Mancelles, Bosc Roger et Bosc Robert ont été réunies à Gisay-la-Coudre en 1792.

Histoire[modifier | modifier le code]

La légende veut que saint Taurin, premier évêque d'Evreux de 350 à 411, soit mort flagellé avec les branches d'un noisetier et griffé par les femmes (qui naîtraient sans ongles depuis !), ainsi le village tiendrait son qualificatif de « la Coudre », de cette histoire[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1925 C. Moussel    
mars 2001 en cours Jean-Pierre Bordeau UMP-LR Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 239 habitants, en augmentation de 0,42 % par rapport à 2008 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270 950 933 799 693 790 719 699 647
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
605 572 574 475 456 458 434 425 379
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
357 342 343 301 304 310 264 333 351
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
279 252 242 227 221 233 249 232 239
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Graphique de l'évolution de la population 1794-1820 & 1836-1999

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de l'Eure, voir page 23 » (consulté le 27 octobre 2015)
  2. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 116
  3. François de Beaurepaire, Op. cité. p. 117.
  4. François de Beaurepaire, op. cit. p. 117.
  5. Source : ordo du diocèse d'Evreux.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :