Gilles Tordjman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gilles Tordjman
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (58 ans)
Paris, France
Activité principale
Journaliste
Critique musical et littéraire
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

  • C'est déjà tout de suite (1998)
  • Leonard Cohen (2006)

Gilles Tordjman est un musicologue, philosophe, journaliste et critique littéraire français né le [1] à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu une maîtrise de philosophie en 1984, il a écrit au Matin de Paris et à l'Express avant de rejoindre Les Inrockuptibles en 1992 où il est éditorialiste durant cinq ans.

En , Gilles Tordjman quitte les Inrockuptibles à la suite d'une polémique au sein de la rédaction à propos du livre de Michel Bounan, L'Art de Céline et son temps qu'il avait défendu[2]. Il rejoint alors L'Événement du jeudi. Par la suite, Gilles Tordjman a également écrit dans Technikart, Jazzman, Jazz Magazine, Épok, Elle ou encore Playboy, Vibrations, Mouvement, et dans la revue en ligne artnet.fr.

Gilles Tordjman a consacré des livres à Duke Ellington et Leonard Cohen ainsi que de nombreux articles à des musiciens de jazz, notamment Django Reinhardt, Chet Baker[3], Eric Dolphy ou Pascal Comelade.

Il est également critique littéraire, s'intéressant particulièrement à Emmanuel Bove, Henri Calet, Marius Jacob, Jacques Yonnet, Guy Debord ou encore Fernando Pessoa, Sun Tzu et Baltasar Gracián auxquels Gilles Tordjman a consacré de longs articles ou des postfaces lors de rééditions de leurs œuvres.

En 2012, il publie un article contre Bob Dylan dans le hors-série de Télérama qui lui est consacré.

Citation[modifier | modifier le code]

« La vérité change selon l'usage qu'une époque en fait. Cette époque-là n'a plus besoin du mensonge comme mode de gouvernement, comme elle n'a plus besoin de la censure comme mode de contrôle : c'est en montrant tout qu'elle perpétue ses secrets, et c'est en encourageant à tout dire qu'elle s'assure la maîtrise de toute parole. »[4]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Préfaces, postfaces[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Tarquin Hall, Les Aventures d'un bébé journaliste, traduit de l'anglais par Gilles Tordjman, Globe, 2014.
  • Steven Levy, L'Éthique des hackers, traduit de l'anglais par Gilles Tordjman, Globe, 2013.
  • Norman Cohn, Cosmos, chaos et le monde qui vient, traduit de l'anglais par Gilles Tordjman, Allia, 2000.
  • Stan Motjuwadi et David Bristow, Soweto, préface de Johnny Clegg, traduit de l'anglais par Gilles Tordjman, éd. Taillandier, 1990.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Tordjman a enregistré avec son collègue des Inrocks Richard Robert une reprise de "Alifib" en hommage à Robert Wyatt. Ce morceau est sur le CD qui accompagne le livre de Jean-Michel Marchetti consacré à Robert Wyatt, MW 3 (éditions Æncrages & Co, 2000).
  • Deux morceaux ("Etant donné", "Du soleil au balcon") figurent sur une compilation du label "Ici d'ailleurs" publiée en 1997.
  • Gilles Tordjman est crédité comme musicien (concertina chromatique) sur l'album "Nouvelles du Paradis" de Chelsea, en 1993.

Installation[modifier | modifier le code]

  • En 2001, Gilles Tordjman et Catherine Vasseur exposent "Le Goût du jour", une installation sonore et visuelle, à la Biennale de Lyon.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • En 2015, Gilles Tordjman joue dans le film de Louis Skorecki, Le Juif de Lascaux[5]. Tordjman apparaît sur le DVD Bird on a wire où il interviewe Leonard Cohen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Gilles Tordjman, C'est déjà tout de suite, pages 225 et 263
  3. Article inédit sur Chet Baker, 2008
  4. Quatrième de couverture de C'est déjà tout de suite, Céra-nrs Éditions, 1998.
  5. « Retour du le festival international du documentaire », sur lesinrocks.com,

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]