Gideon Fell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dr Gideon Fell
Origine Flag of the United Kingdom.svg Britannique
Activité Détective amateur

Créé par John Dickson Carr
Première apparition Le Gouffre aux sorcières (1933)
Dernière apparition Lune sombre (1967)

Le docteur Gideon Fell (ou Gédéon Fell dans certaines traductions françaises) est un détective amateur fictif, créé par John Dickson Carr, et inspiré de l'écrivain Gilbert Keith Chesterton[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Grand universitaire et criminologue réputé, amateur de bière et fumeur de pipe, l'obèse Dr Fell a le teint vermeil, un lorgnon inquisiteur et se déplace à l'aide de plusieurs cannes. Héros de 23 romans, 5 nouvelles et 5 pièces radiophoniques, il apparaît pour la première fois en 1933 dans Le Gouffre aux sorcières. Il a alors une épouse et est propriétaire d'un cottage dans le Lincolnshire.

Plusieurs de ses enquêtes se déroulent dans des atmosphères à la limite du fantastique. Il se trouve maintes fois confronté à des énigmes de chambre close, de crimes impossibles et de meurtres d'apparence surnaturelle. Sa méthode : poser beaucoup de questions, réfléchir en maugréant et en poussant diverses onomatopées incongrues, puis livrer la solution de l'énigme le plus naturellement du monde, sans vantardise, presque, dirait-on, pour se débarrasser d'un fait gênant. Il collabore volontiers avec des inspecteurs de Scotland Yard, dont le superintendant Hadley, avec qui il entretient des rapports cordiaux.

Bibliographie de la série Dr Fell[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Hag’s Nook (New York, Harper, 1933)
    Publié en français sous le titre Le Gouffre aux sorcières, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1944, 1989 ; réédition dans J.D. Carr 1. - Dr. Fell (1933-1935), Paris, Librairie des Champs-Élysées, Intégrales du Masque, 1991
  • The Mad Hatter Mystery (New York, Harper, 1933)
    Publié en français sous le titre Le Chapelier fou dans J.D. Carr 1. - Dr. Fell (1933-1935), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1991 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2108, 1992
  • The Eight of Swords (New York, Harper, 1934)
    Publié en français sous le titre Le Huit d'épées dans J.D. Carr 1. - Dr. Fell (1933-1935), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1991 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2172, 1994
  • The Blind Barber (New York, Harper, 1934)
    Publié en français sous le titre Le Barbier aveugle dans J.D. Carr 1. - Dr. Fell (1933-1935), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1991 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2113, 1993
  • Death-Watch (New York, Harper, 1935)
    Publié en français sous le titre L'Arme à gauche dans J.D. Carr 1. - Dr. Fell (1933-1935), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1991 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2159, 1994
  • The Three Coffins (New York, Harper, 1935) ou The Hollow Man (London, Hamish Hamilton, 1935)
    Publié en français sous le titre Trois cercueils se refermeront, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1923, 1989 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 606, 1991 ; réédition dans J.D. Carr 2. - Dr. Fell (1935-1939), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992
  • The Arabian Nights Murder (Londres, Hamish Hamilton, 1936)
    Publié en français sous le titre Le Meurtre des Mille et Une Nuits, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1960, 1989 ; réédition dans J.D. Carr 2. - Dr. Fell (1935-1939), Paris, Librairie des Champs-Élysées, Intégrales du Masque, 1992
  • To Wake the Dead (Londres, Hamish Hamilton, 1937)
    Publié en français sous le titre À réveiller les morts, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1973, 1989 ; réédition dans J.D. Carr 2. - Dr. Fell (1935-1939), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992
  • The Crooked Hinge (New York, Harper, 1938)
    Publié en français sous le titre Le Naufragé du Titanic, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. « L'Empreinte » no 174, 1939 ; réédition, La Maîtrise du livre, coll. « L'Empreinte-Police » no 33, 1949 ; réédition Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1891, 1987 ; réédition dans une traduction revue et complétée dans J.D. Carr 2. - Dr. Fell (1935-1939), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992 ; réédition de cette traduction complétée au Masque sous l'ancien numéro, 1992
  • The Problem of the Green Capsule (New York, Harper, 1939) ou The Black Spectacles (London, Hamish Hamilton, 1939)
    Publié en français sous le titre Les Yeux en bandoulière, Paris, J'ai lu coll. « Policier » no 69, 1968 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1843, 1986 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 607, 1991 ; réédition dans J.D. Carr 2. - Dr. Fell (1935-1939), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992
  • The Problem of the Wire Cage (New York, Harper, 1939)
    Publié en français sous le titre Meurtre après la pluie, Genève, Ditis, coll. « Détective-club », no 24, 1947 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1906, 1987 ; réédition dans J.D. Carr 6. - Dr. Fell (1939-1941), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992
  • The Man Who Could Not Shudder (New York, Harper, 1940)
    Publié en français sous le titre Un fantôme peut en cacher un autre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1898, 1987 ; réédition dans J.D. Carr 6. - Dr. Fell (1939-1941), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992
  • The Case of the Constant Suicides (New York, Harper, 1941)
    Publié en français sous le titre Suicide à l'écossaise, Genève, Ditis, coll. « Détective-club », no 13, 1946 ; réédition, Paris, Ditis, coll. « Détective-club », no 10, 1947 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1735, 1984 ; réédition dans J.D. Carr 6. - Dr. Fell (1939-1941), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 635, 1994
  • Death Turns the Tables (New York, Harper, 1941) ou The Seat of the Scornful (London, Hamish Hamilton, 1942)
    Publié en français sous le titre Le juge Ireton est accusé, Genève, Ditis, coll. « Détective-club », no 1, 1945 ; réédition, Paris, Ditis, coll. « Détective-club » no 94, 1954 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1794, 1985 ; réédition dans J.D. Carr 6. - Dr. Fell (1939-1941), Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1992
  • Till Death Do Us Part (New York, Harper, 1944)
    Publié en français sous le titre À la vie, à la mort, Paris, Éditions La Jeune Parque, coll. « Le Cercle rouge », 1946 ; réédition, Néo, coll. « Le Miroir obscur », 1982 ; réédition de la même traduction sous le titre À la vie, à la mort, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2027, 1990
  • He Who Whispers (New York, Harper, 1946)
    Publié en français sous le titre Celui qui murmure, Genève, Ditis, coll. « Détective-club », no 28, 1947 ; réédition, Paris, Ditis, coll. « Détective-club », no 77, 1954 ; réédition, Paris, Néo, coll. « Le Miroir obscur » no 40, 1982
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Celui qui murmure, Paris, J'ai lu coll. « Policier » no 88, 1969 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2012, 1990
  • The Sleeping Sphinx (New York, Harper, 1947)
    Publié en français sous le titre Le Sphinx endormi, Genève, Ditis, coll. « Détective-club », no 35, 1948 ; réédition, Paris, Christian Bourgois, coll. « P.J. », 1971 ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 5133, 1978 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1785, 1985 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 604, 1991
  • Below Suspicion (New York, Harper, 1949)
    Publié en français sous le titre Satan vaut bien une messe, Paris, J'ai lu coll. « Policier » no 80, 1968 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1850, 1986
  • The Dead Man’s Knock (Londres, Hamish Hamilton, 1958)
    Publié en français sous le titre Qui a peur de Charles Dickens ?, Paris, J'ai lu, coll. « Policier » no 99, 1969 ; réédition de la même traduction sous le titre Le mort frappe à la porte, Paris, Clancier-Guénaud, 1983 ; réédition sous ce dernier titre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2005, 1990
  • In Spite of Thunder (New York, Harper, 1960)
    Publié en français sous le titre En dépit du tonnerre, Paris, Rivages, coll. « Rivages/Mystère » no 5, 1987 ; réimpression sous une jaquette différente, 1988
  • The House at Satan’s Elbow (New York, Harper, 1965)
    Publié en français sous le titre Le Spectre au masque de soie, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2427, 1999
  • Panic in Box C (New York, Harper, 1966)
    Publié en français sous le titre Panique dans la baignoire, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2221, 1995
  • Dark of the Moon (New York, Harper, 1967)
    Publié en français sous le titre Lune sombre, Paris, Éditions PAC, coll. « Red Label » no 16, 1978 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1979, 1989

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Wrong Problem (1936)
    Publié en français sous le titre L'À-côté de la question, Paris, Opta, Mystère Magazine no 3, mars 1948
  • The Proverbial Murderer ou The Proverbial Murder (1938)
    Publié en français sous le titre Tragédies et Proverbes, Paris, Opta, Mystère Magazine no 2, février 1948 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 6, mars 1965 ; réédition dans John Dickson Carr Tome 6, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1999
  • The Locked Room (1940)
    Publié en français sous le titre Le Bureau fermé, Paris, Opta, Mystère Magazine no 4, avril 1948 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 3, 1963 ; réédition dans Les Chefs-d'œuvre du crime, Bruxelles, Gérard Marabout Géant no 254, 1966 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 17, 1973 ; réédition dans Le Masque vous donne de ses nouvelles, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque », 1989 ; réédition dans Le Récit policier II, Paris, Nathan, 1994
  • The Incautious Burglar ou A Guest in the House (1940)
    Publié en français sous le titre Le Cambrioleur imprudent, Paris, Opta, Mystère Magazine no 124, septembre 1971 ; réédition dans John Dickson Carr Tome 6, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1999
  • Death by Invisible Hands ou King Arthur's Chair (1949 ; 1957)
    Publié en français sous le titre La Mort par des mains invisibles, Paris, Opta, Mystère Magazine no 126, juillet 1958 ; réédition dans John Dickson Carr Tome 6, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrales du Masque », 1999

Pièces radiophoniques[modifier | modifier le code]

Les titres ci-dessous ont été traduits dans l'intégrale des pièces radiophoniques, Rendez-vous avec la peur, vol.1, traduction de Danièle Grivel, publiée chez L'Atalante en 2006.
  • Who Killed Matthew Corbin? (1939), traduit sous le titre Qui a peur de Matthew Corbin ?
  • The Black Minute (1940), traduit sous le titre La Mort dans les ténèbres
  • The Devil in the Summer-House (1940), traduit sous le titre Le Diable dans le pavillon
  • The Hangman Won't Wait (1943), traduit sous le titre Le bourreau n'attendra pas
  • The Dead Sleep Lightly (1943), traduit sous le titre Les morts ont le sommeil léger

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « À l'heure où je commençais à acquérir de l'assurance [dans l'écriture de roman policier], je décidai de créer un détective à l'image du grand homme (G. K. Chesterton) ». Paroles de John Dickson Carr citées par Jean Tulard dans Dictionnaire du roman policier : 1841-2005, p. 267.

Sources[modifier | modifier le code]