Gare de Villeneuve-Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare de Villeneuve.
Ne doit pas être confondue avec la gare de triage de Villeneuve-Saint-Georges.

Villeneuve-Saint-Georges
Image illustrative de l’article Gare de Villeneuve-Saint-Georges
Bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Villeneuve-Saint-Georges
Adresse Place Pierre-Semard
94190 Villeneuve-Saint-Georges
Coordonnées géographiques 48° 43′ 47″ nord, 2° 26′ 46″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service (RER)(D)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Villeneuve-Saint-Georges à Montargis
Voies 8 dont 7 à quai
dont 4 pour le (RER)(D)
Quais 1 latéral et 3 centraux
Transit annuel 14 889 829 voyageurs (2017)
Zone 4 (tarification Île-de-France)
Altitude 36 m
Historique
Mise en service
Correspondances
STRAV (BUS) STRAV A B G1 G2

H J1 J2 K N

KSVM (BUS) KSVM 3 8
Noctilien (N) N132 NOCTILIEN.png N134 NOCTILIEN.png N135 NOCTILIEN.png

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Villeneuve-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Villeneuve-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne

(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Villeneuve-Saint-Georges

La gare de Villeneuve-Saint-Georges est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située dans la commune de Villeneuve-Saint-Georges (département du Val-de-Marne).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique 14,386 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles à 36 m d'altitude. Elle est également l'origine de la ligne de Villeneuve-Saint-Georges à Montargis.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seconde gare de Villeneuve, au tout début du XXe siècle

Le bâtiment de la gare d'origine était l'œuvre de l'architecte François-Alexis Cendrier, qui a aussi construit de nombreuses autres gares de la compagnie du PLM.

Ce bâtiment a été détruit et remplacé par un bâtiment plus vaste, construit en 1905[1]. Le second bâtiment fut à son tour démoli[Quand ?] entre les années 1960[2] et 1970[3].

Il fut remplacé par une structure relativement modeste, construite dans le style fonctionnel de l'époque[3]. Ce bâtiment a par la suite[Quand ?] bénéficié d'une nouvelle façade et de la construction d'un hall largement vitré.

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 14 277 600 voyageurs[4]. En 2017, elle était de 14 889 829 [5].

Projet[modifier | modifier le code]

Entre 2019 et 2022, la SNCF prévoit de démolir le bâtiment voyageurs et d'édifier à la place une gare plus vaste mettant davantage de services à disposition des voyageurs[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

À gauche : voie 2B (direction Paris) ; à droite : voie B (direction Paris), puis voie A (direction Melun ou Corbeil), puis voie 1B (direction Melun ou Corbeil).
Vue aérienne : la gare est en bas ; les voies partant à gauche vont vers Melun, à droite vers Évry

Accueil et équipement[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains de la ligne D du RER. Elle dessert les communes de Villeneuve-Saint-Georges, Valenton, Villeneuve-le-Roi et Crosne. Avec une fréquentation située entre 7 500 et 15 000 voyageurs par jour en 2003[7], c'est l'une des gares les plus fréquentées du réseau RER ; elle est la dernière gare avant la séparation de la ligne D en deux branches :

  • Melun/Malesherbes via Évry-Corbeil, d'une part ;
  • et Melun via Combs-la-Ville, d'autre part.

Ainsi, tous les trains du RER D s'y arrête, sauf les trains PICA en semaine aux heures de pointes matinales qui sont directs de Lieusaint - Moissy à Paris-Gare-de-Lyon.

Voies et quais de la gare[modifier | modifier le code]

La gare dispose de huit voies et de quatre quais, soit d'ouest en est :

  • quai latéral du bâtiment voyageurs ;
  • voie 1 : TGV, Intercités, TER Bourgogne, Transilien R, fret ;
  • voie 2 : TGV, Intercités, TER Bourgogne, Transilien R, fret ;
  • quai central ;
  • voie 1M : fret ;
  • voie 2M : fret ;
  • voie 1B : RER D, direction : Corbeil-Essonnes, provenance : Paris-Gare-de-Lyon ;
  • quai central ;
  • voie A : RER D, direction : Melun (par Combs-la-Ville), provenance : Paris-Gare-de-Lyon ;
  • voie B : RER D, direction : Paris-Gare-de-Lyon, provenance : Melun (par Combs-la-Ville) ;
  • quai central ;
  • voie 2B : RER D, direction : Paris-Gare-de-Lyon, provenance : Corbeil-Essonnes.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des lignes de transports en commun routiers ont un arrêt à proximité de la gare :

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Projet[modifier | modifier le code]

Il est proposé de prolonger la future ligne 18 du métro d'Orly à Villeneuve-Saint-Georges, voire au-delà[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monuments historiques et bâtiments protégés de Villeneuve-Saint-Georges », sur Actuacity (consulté le 26 janvier 2019)
  2. « Cartes postales anciennes > France > 94 val de marne : autres communes (94). Villeneuve-Saint-Georges : place de la gare » (consulté le 26 janvier 2019)
  3. a et b « Façade de la gare de Villeneuve-Saint-Georges | Open archives », sur openarchives.sncf.com (consulté le 26 janvier 2019)
  4. « Fréquentation en gares en 2014 – Villeneuve-Saint-Georges », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 12 octobre 2016).
  5. « Fréquentation en gares », sur https://ressources.data.sncf.com/, 9 décembre 2015 (dernière mise à jour le 25 février 2019) (consulté le 2 août 2019)
  6. « Villeneuve-Saint-Georges : la SNCF vante la future gare », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  7. Stif - Atlas des transports publics en Île-de-France
  8. « Grand Paris Express : le prolongement à l’Est de la ligne 18 rendu possible », sur 94.citoyens.com, (consulté le 5 mai 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Goussainville Créteil-Pompadour (RER) (D) Montgeron - Crosne Melun (via Combs-la-Ville)
Paris-Gare-de-Lyon Paris-Gare-de-Lyon (RER) (D) Montgeron - Crosne Melun (via Combs-la-Ville)
Orry-la-Ville - Coye
ou Creil
Villeneuve - Triage (RER) (D) Vigneux-sur-Seine Corbeil-Essonnes (via Ris-Orangis)
Villiers-le-Bel - Gonesse Maisons-Alfort - Alfortville (RER) (D) Vigneux-sur-Seine Malesherbes (via Évry-Courcouronnes)