Gérard Bollon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gérard Bollon
Description de cette image, également commentée ci-après
Gérard Bollon et José Manuel Durão Barroso
Naissance (75 ans)
Le Chambon-sur-Lignon
Activité principale
Enseignant et documentaliste
Distinctions
Ordre national du mérite, Chevalier de la légion d'honneur
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Historien

Œuvres principales

Compléments

Les villages sur la Montagne,Dolmazon,2004.

Gérard Bollon, né le 31 août 1944 au Chambon-sur-Lignon, est un enseignant et documentaliste, auteur de très nombreux ouvrages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît, au Chambon-sur-Lignon, dans une famille nombreuse, le jour même de l'arrivée des soldats américains au village. À 14 ans, il entre au Collège Cévenol du Chambon-sur-Lignon. Il y côtoie Paul Nahon, Jean-Louis Cheminée ou Jérôme Savary. Il rencontre Alain Bombard, Haroun Tazieff, Paul Ricœur mais aussi Jean Dasté avec sa Comédie aux champs.

Après ses études secondaires, il entre à l'université de Caen (1964/1970) où il a notamment comme enseignants Claude Nicolet et Armand Frémont. Il fait des études d'histoire, une maîtrise sur Les Minorités broyées et le malthusianisme du protestantisme bas-normand au XVIIIe siècle puis des travaux au Centre d'Histoire quantitative de Caen sous la direction de Pierre Chaunu. Il y suit les conférences et séminaires d'Henri Michel et du médiéviste Lucien Musset.

Parallèlement à ses études, le ministère de la Justice l'emploie dans un centre d'éducation surveillée de jeunes, grands délinquants et parfois parricides. Juste après les évènements de Mai-1968 il découvre l'Afrique et enseigne au lycée de Rosso en Mauritanie. Puis il enseigne l'histoire à Bayeux, Lyon, Saint-Étienne.

Il retourne dans son village natal en 1976 en tant que professeur-documentaliste, rôle qu’il occupera pendant trente ans.

Avec un abbé, M. Chambon, et un pasteur, Jean-Michel Hornus, il fonde, en 1973, la Société d'Histoire de la Montagne, qui organisait, chaque année, conférences, expositions et publiant une vingtaine d'ouvrages d'histoire locale. Il publie dans des revues tels les Cahiers de la Haute-Loire, le Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français ou les Cahiers du Mézenc sur le sujet de la Montagne protestante, son identité, ses dissidences, sa tradition d'accueil.

Il collabore à de multiples colloques : Le Plateau terre d'accueil en 1992, Les Chemins de la Tolérance à Nîmes en 1995, Jean François Régis et les protestants, Le Puy, 1992...

Il est le créateur, avec d'autres, d'un parcours de la Mémoire dans le village qu'il a présenté au Président de la République, Jacques Chirac, en 2004[1], et à José Manuel Durão Barroso, en 2007, mais aussi à des centaines de groupes de collégiens, de lycéens, d'adultes et de visiteurs français ou étrangers[2],[3].

Il est secrétaire d’une vingtaine d’associations, sportives, sociales, culturelles, tel le Centre culturel départemental avec Jacques Barrot. Il est depuis 1989 au conseil municipal du Chambon.

Publications[modifier | modifier le code]

Histoire de la Montagne ou du Plateau protestant[4]
  • Minorité broyée et malthusianisme : Saint-Sylvain, Falaise, Saint-Pierre-sur-Dives au XVIIe siècle, Bulletin de la Société d’histoire du protestantisme, 1970
  • Coutumes et superstitions de la Montagne, avec Béatrice Bollon, imprimerie Jeanne d’Arc, 1976
  • Structures sociales de la Montagne au début du XVIIIe siècle, Cahiers de la Haute-Loire, 1978
  • Une assemblée au désert en 1750 : le moulin de Boyer, paroisse de Saint Voy : in Cahiers de la Haute-Loire 1980, Le Puy-en-Velay, Cahiers de la Haute-Loire, (lire en ligne)
  • Manuel des études imprimées du Plateau : Le Chambon-sur-Lignon, Devesset, Mars, Mazet-Saint-Voy, Saint-Agrève, Tence, Saint-Jeures, Société d’histoire de la Montagne (collection Documents), 1984
  • La Révocation de l’édit de Nantes en Velay oriental, Cahiers de la Haute-Loire, 1985
  • Jean-François Régis et les protestants du Haut-Vivarais et du Velay oriental : in Jésuites en Haute-Loire, actes du colloque du Puy-en-Velay, 16-17 novembre 1990, Centre culturel départemental, 1990
  • La Montagne vellave, terre d’accueil du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle, Cahiers de la Haute-Loire, 1992
  • Aux confins du Vivarais et du Velay, la montagne protestante : schisme, dissidence et Réveil 1770-1840, Revue du Vivarais, 1992
  • La Montagne protestante de la Haute-Loire orientale, Hachette – Guide bleu de l’Auvergne, 1992
  • La Montagne refuge, contribution à La voie régordane : les chemins de la Tolérance, 1995
  • Non-violence, tolérance et résistance sur le Plateau protestant de Saint-Agrève (1680-1880), Mémoire d’Ardèche, 1996
  • Esquisse d’une histoire du Velay et Haut-Vivarais protestants des origines à l’édit de Nantes , Société Académique du Puy-en-Velay et de la Haute-Loire, 1998
  • Autour de l’édit de Nantes en Velay , Société Académique du Puy-en-Velay et de la Haute-Loire, 1999
  • Identité du Plateau protestant Vivarais-Lignon, Cahiers du Mézenc n°11, 1999
  • Les villages sur la Montagne : entre Ardèche et Haute-Loire, le Plateau, terre d’accueil et de refuge, Dolmazon, 2004
  • Étude du terrier de reconnaissances censitaires de Bronac, mandement de Bonnas, au XVe siècle, Cahiers de la Haute-Loire, 2004
  • Pages du Plateau Vivarais-Velay pendant la guerre 39-45, contribution, Mairie du Chambon-sur-Lignon, 2008
  • Les Justes du Plateau Vivarais-Lignon : accueil, sauveteurs, portraits, Cahiers du Mézenc n°19, 2008
Histoire de la résistance dans la Montagne et dans l’Yssingelais
  • La Résistance armée et la Libération du Plateau Vivarais-Lignon, contribution aux actes du colloque Le Plateau Vivarais-Lignon, accueil et résistance 1939-1944, Société d’histoire de la Montagne, 1992
  • La Tradition d’accueil avant la guerre, contribution aux actes du colloque Le Plateau Vivarais-Lignon, accueil et résistance 1939-1944, Société d’histoire de la Montagne, 1992
  • Contribution à l’histoire du Chambon-sur-Lignon : le Foyer universitaire des Roches et la rafle de 1943, Gérard Bollon, Cahiers de la Haute-Loire, 1996
  • Aperçus sur la résistance armée en Yssingelais 1940 - 1945 : in Cahiers de la Haute-Loire 1997, Le Puy-en-Velay, Cahiers de la Haute-Loire, (lire en ligne)
  • La Montagne protestante, terre d’accueil et de résistance pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945), Cahiers du Mézenc n°14, 2002
  • Témoignages de résistants : 1940-1945, contribution, Union des combattants volontaires de la Résistance, 2003
  • Femmes militantes et résistantes de la Montagne, Cahiers du Mézenc n°16, 2004
  • La Cause des enfants dans la Haute-Loire orientale, contribution au colloque de Clermont, éditions Documentation française, 2005
  • Paroles de réfugiés, paroles de Justes, en collaboration avec Annick Flaud et préfacé par Simone Veil, Dolmazon, 2009[5]
Histoire du Chambon-sur-Lignon
  • Le Chambon de Tence : un monde que nous avons perdu ! , 1979
  • Le Chambon sur Prieuré aux XVIIe et XVIIIe siècles, Cheyne, 1986
  • Si l’ASCL m’était contée…, Amicale sportive du Chambon-sur-Lignon, 1990
  • Charles Guillon : pasteur, maire et président du conseil général de la Haute-Loire (1883-1965), Cahiers de la Haute-Loire, 1993
  • Le Chambon-sur-Lignon d’hier et d’aujourd’hui, Dolmazon, 1999
Divers

Filmographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Gérard Bollon », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 359 (ISBN 978-2846211901)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Compte rendu de cette réception sur le site de l’Élysée
  2. Voir aussi sur ce thème la revue Défense, le magazine du ministère de la Défense, p. 24/25
  3. Ainsi que sur le site d'Euronews (fr), (en), (de), (it), (es), (pt).
  4. Voir notamment le catalogue de la médiathèque du Vivarais Lignon
  5. Voir à ce propos Le Dauphiné du 21 avril 2009, et Le Progrès de Lyon'v du 17 mai 2009
  6. Voir ce texte sur le site Terre d'Ecrivains
  7. À ce sujet voir le site éponyme La France divisée