Frank Darcel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Franck Darcel)
Aller à : navigation, rechercher
Frank Darcel
Description de cette image, également commentée ci-après

Frank Darcel avec son groupe Republik le à Morlaix.

Informations générales
Naissance (58 ans)
Loudéac, Drapeau de la France France
Activité principale musicien
écrivain
Genre musical rock, chanson française
Années actives Depuis 1977
Labels LADTK
Site officiel www.frankdarcel.bzh

Frank Darcel, originaire de Plessala et né le 26 septembre 1958 à Loudéac, est un écrivain, musicien et producteur de musique breton. Il est impliqué dans l'autonomisme Breton et est un ancien membre du Parti breton[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Frank Darcel est le cofondateur du groupe Marquis de Sade en 1977 avec Philippe Pascal. À la dissolution de Marquis de Sade, il fonde le groupe Octobre. Un six titres, Next Year In Asia, sort en 1982, avec Éric Lanz au chant. Un 2e album sort en 1983, Paolino Parc, avec cette fois au chant et à l'écriture des textes de Patrick Vidal, ancien chanteur de Marie et les Garçons. Ces deux albums sont sortis chez Pathé Marconi.

Frank Darcel accompagne en parallèle Étienne Daho à la guitare pour son premier album Mythomane (Virgin 1981), puis devient son réalisateur attitré en 1983 pour le maxi single Le Grand Sommeil. Il réalisera également pour Daho La notte, la notte sorti en 1984 et le single Tombé pour la France en 1985.

Il fonde ensuite le groupe Senso qui connaîtra diverses formules, jusqu'au retour de Patrick Vidal au chant en 1986 pour le maxi single L'Océan, qui sera enregistré à Puk studio au Danemark avec à la production Adam Williams, ingénieur du son et mixer d'Eurythmics. Un nouvel album de Senso sort en 1989, Le Long du fleuve, dont le chanteur n'est autre que Pascal Obispo, pour une musique encore inscrite dans une mouvance « new wave rennaise ».

En 1995, Frank Darcel s'essaie au chant pour un premier et unique album solo, ATAO (Kerig Records). C'est alors que Lisbonne, ville où il a déjà produit deux albums, lui tend les bras. Il part s'y installer pour trois ans comme réalisateur discographique, produisant jusqu'en 2001 cinq albums avec Paulo Gonzo, un album de GNR Mosquito, ainsi que plusieurs autres enregistrements de groupes et artistes portugais.

En 2003, il se met à l'écriture : son premier roman, Le Dériveur, est publié en 2005 chez Flammarion. Puis, en 2007, ce sera L'Ennemi de la chance, toujours chez Flammarion.

Concert de Republik à Morlaix pour la sortie de l'album Éléments.

Il est à l'initiative du livre Rok : 50 ans de musique électrifiée en Bretagne, dont le tome 1 est paru en 2010 et est l'éditeur du tome 2 paru en 2013, sur son label et maison d'édition LADTK (les amis du Tuchenn Kador).

Il se relance dans la musique en créant un nouveau groupe, Republik, dont le six titres  I thought war was over sort le 15 mars 2010 sur Monte Carlo records. Frank y compose et joue de la guitare, accompagné, à l'autre six cordes, d'un compagnon de route, Xavier Géronimi. Sebastien Thoreux, le chanteur de la formation, a été rencontré sur internet, Kevin Toublan à la basse et Florian Pardigon à la batterie complètent le groupe qui sera sur les routes à partir de septembre 2010. Depuis 2012, Frank est devenu le chanteur guitariste du groupe, entouré de Stéphane Kerihuel à la guitare, Eva Montfort à la basse, et Federico Garcia à la batterie. Après avoir ouvert les Transmusicales 2013, le groupe s'est forgé un nouveau répertoire et est entré en studio en septembre 2014. L'album Éléments sort le . On y retrouve comme invités, entre autres, Yann Tiersen, Tina Weymouth et Chris Franz, de Talking Heads et Tom Tom Club, ainsi que James Chance. Le 31 mars 2017, Republik sort un nouvel album, Exotica, enregistré par de nouveaux musiciens : Dominic Sonic, Eric Le Lann, Xavier Geronimi.

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

Frank Darcel est un ancien membre du Parti breton, un parti autonomiste qui milite pour l'indépendance de la Bretagne et la création d'une Europe fédérale. Il a été présent à ce titre sur la liste du Parti Breton pour les européennes de 2009 (2,5 % sur la Bretagne administrative) et se retrouve en 7e place en 35 sur la liste « Nous te ferons Bretagne », menée par Christian Troadec et de tendance fédéraliste, pour les élections régionales de 2010. À l'occasion des municipales de 2014, il dirige la campagne de la liste "Rennes Bretagne Europe" menée par Caroline Ollivro, qui a obtenu 3,82% au premier tour. Il a monté avec Caroline Ollivro et d'autres ex militants du Parti Breton et acteurs de la société civile, le mouvement Breizh Europa en 2013.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :