François Marcela-Froideval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis François Froideval)
François Marcela-Froideval
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
Nom dans la langue maternelle
FroidevalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

François Marcela-Froideval, né le , est un scénariste de bande dessinée, de jeu vidéo et de jeu de rôle.

Il est l'un des créateurs du magazine Jeux et Stratégies, ainsi que du premier magazine français sur le jeu de rôle, Casus Belli. Ce qui fait de lui, l'un des contributeurs à l'introduction du jeu de rôle en France. Il est aussi connu pour la scénarisation de jeux vidéo et de bandes dessinées comme les Chroniques de la Lune noire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

François Marcela-Froideval a découvert le jeu de rôle dans le premier club français de Saint-Rémy-lès-Chevreuse[1]. Il est le créateur du club de la rue d'Ulm et le fondateur du magazine Casus Belli dont il reste rédacteur en chef jusqu'à son départ pour les États-Unis[2].

Il commence sa carrière professionnelle comme ludologue chez Excelsior Publications avec un hors série consacré aux jeux de réflexion de Science & Vie. À la suite de ce succès, avec Peter Watts et Alain Ledoux, il participe également à la conception du journal Jeux et Stratégie au sein du groupe Excelsior Publications. Peter Watts, ayant créé la maison d'édition Jeux Descartes, il en devient le « conseiller wargame »[3]. Avec des amis, il crée la Fédération française des jeux de simulation stratégique et tactique (FFJSST), dont il devient le président.

En 1980, avec Didier Guiserix, il bricole un premier numéro de Casus Belli, tiré à 2000 exemplaires. Après une rencontre avec Paul Dupuy, directeur du groupe Excelsior, il obtient un budget pour lancer ce périodique qui devient le principal magazine des jeux de rôle sur table en France dans les années 80 et 90[3],[2].

En 1982, il quitte la France pour devenir un assistant de Gary Gygax, le président de TSR (l'éditeur de Donjons et Dragons). Il reste quatre ans aux États-Unis, où il coécrit avec Gygax plusieurs livres de règles d’Advanced Dungeon and Dragons : le Monster Manual II (en) et l'Oriental Adventures[2].

De retour en France, il s'occupe de la distribution et de la traduction des produits TSR en France jusqu'en 1989. Puis il travaille pour la société d'édition de jeux vidéo Infogrames comme conseiller sur de nombreux titres, dont Drakkhen dont il signe le scénario. Il collabore ensuite avec l'équipe de Cryo Interactive pour laquelle il scénarise Dragon Lore 1 puis 2. En tout, il crée une vingtaine de jeux de plateau, dont Ave Tenebrae[4] et Fiefs et Empires, et de nombreux scénarios de jeux de rôles.[réf. souhaitée]

En 1988, il fait un passage éclair dans Pilote & Charlie, avec le Ninja de la nuit et Cauchemar, scénarisant deux planches dessinées respectivement par Henry Bismuth (maintenant peintre) et Tignous.[réf. souhaitée]

En 1989, il crée le premier tome des Chroniques de la Lune noire, cycle fantastique dessiné par Olivier Ledroit et édité chez Zenda, repris depuis par Dargaud. À partir de 1994, le dessin est repris par Cyril Pontet[5]. Il avait commencé deux premiers chapitres de l'histoire sous la forme de roman aux États-Unis mais ayant perdu les disquettes, il envisagea une version bande dessinée pour ne pas tout retaper[6]. La série de bandes dessinées a connu un grand succès. En 2021, il revient sur ce projet de roman et adapte la série en collaboration avec l'autrice Jeanne-A Debats.

Publications[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • De Gueules", tome 1 des Chroniques de la Lune noire, coécrit avec Jeanne-A Debats, aux éditions Léha, 2021

Auteur de livres de jeux de rôle[modifier | modifier le code]

Scénariste de bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Auteur de jeux de plateau[modifier | modifier le code]

  • Ave Tenebrae (1982)[4]
  • Fiefs et Empires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François « Finael » Bienvenu, « La Saga des jeux de rôle », sur http://www.finael.fr/D_et_D/
  2. a b et c Farid Ben Salem, « La Petite Interview - François Marcela-Froideval », sur SCRiiiPT, (consulté le )
  3. a et b Marcela-Froideval, François, « La fin de Casus ? Au commencement... », Casus Belli, no 122,‎ , p. 10-11
  4. a et b « Ave Tenebrae (1982) » sur le site http://boardgamegeek.com - consulté le 25 janvier 2015.
  5. Mahoudeau, Emmanuelle, « Froideval, les chroniques de la Lune noire. Entretien avec François FROIDEVAL », Parallèles : la Fantasy, no 10,‎
  6. Ninievre, « Interview de François Marcela-Froideval », sur Le Joueur (consulté le )
  7. Arnie, « Une fois est que que deux tu foiras », BoDoï, no 9,‎ , p. 43.
  8. Jean-Pierre Fuéri, « Crise de foi », BoDoï, no 35,‎ , p. 13.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]