Didier Guiserix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Didier Guiserix
Didier Guiserix.JPG

Didier Guiserix à OctoGônes, en octobre 2015

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre littéraire ou artistique
Fiche Le GROG
Fiche Planete-ldvelh
Œuvres réputées


Didier Guiserix (né en 1956)[1] est un dessinateur, auteur de jeux de société, scénariste et journaliste français.

Il a été le rédacteur en chef de Casus Belli, une revue spécialisée dans les jeux de rôle, de 1983 à la fin de la première mouture du magazine en 1999, puis membre de la rédaction de la nouvelle formule, de 2000 à l'arrêt du titre en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Guiserix entre dans le monde du jeu à 20 ans en contribuant à Vortigern, un fanzine spécialisé sur le jeu Diplomatie, coordonné par Roland Prévôt. Dans le cadre des événements organisés par le fanzine, il découvre le jeu de rôle à la rencontre du jeu de guerre, du jeu de plateau et de l'improvisation, au moment de l'arrivée en France de Donjons et Dragons[2]. En 1979, François Marcela-Froideval crée une fédération du jeu de simulation et cherche un illustrateur/maquettiste pour le bulletin de celle-ci, Casus Belli. Sur la suggestion de Roland Prévôt, il recrute Didier Guiserix[2].

Le magazine est hébergé par l'éditeur Excelsior Publications, qui publie également la revue Jeux et Stratégie. Didier Guiserix illustre quelques cartes de wargames pour l'éditeur de jeux Jeux Descartes et quelques jeux en encart dans Jeux et Stratégie, seul ou avec François Marcela-Froideval. Puis, progressivement, Casus Belli grandit et l’emploie à plein temps à partir de 1984. Il devient son rédacteur en chef à partir de 1983, tout en continuant à l'illustrer[3] en créant notamment les Crapougnats. Personnages récurrents, ces derniers étaient utilisés pour de courte histoire ou pour illustrer les articles et les critiques de jeux.

En 1984, Il est avec Michel Brassine, à l’origine de la création de la règle de Mega, jeu de rôle de science-fiction édité en numéro hors-série du magazine Jeux et Stratégie dont les ventes (60 000 exemplaires) participèrent fortement à l'essor du jeu de rôle en France.

En 1997, il publie un ouvrage analytique et encyclopédique sur le jeu de rôle, intitulé Le Livre des jeux de rôle[4].

Il a été de 2006 à 2007 rédacteur en chef de Jeux Pro, le magazine du marché du jeu.

Il a également été plus de 20 ans membre du jury des As d'Or de Cannes, et plusieurs fois membre du jury du Concours de Créateurs de Jeux de la Ludothèque de Boulogne (aujourd'hui Centre National du Jeu, CNJ[5]). Il a été élu président du CNJ fin 2010[réf. nécessaire].

Actuellement graphiste indépendant, il est depuis 2008 le directeur artistique de MusicKeys[6], un magazine jeunesse consacré à la musique[réf. nécessaire]. Il dessine également pour la nouvelle édition de Casus Belli[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gregory Molle, « Paroles d'un Grand Ancien - Entretiens avec Didier Guiserix », http://www.scenariotheque.org,‎ , p. 68 (lire en ligne)
  2. a et b « Didier Guiserix », sur www.legrog.org, (consulté le 20 décembre 2016)
  3. « Casus Belli, le Phénix ! », sur Tric Trac TV (consulté le 20 décembre 2016)
  4. BnF - catalogue général, « Le livre des jeux de rôle [Texte imprimé] / Didier Guiserix ; ill. de Rolland Barthélémy », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 20 décembre 2016)
  5. site officiel du CNJ, sur http://www.ludotheque.com/ (consulté le 23 août 2015).
  6. http://www.musickeys.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]