Armée nationale tchadienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Forces armées tchadiennes)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forces armées du Tchad
Drapeau du Tchad
Drapeau du Tchad
Fondation 1960
Branches armée de terre
gendarmerie
armée de l'air
Commandement
Président Idriss Déby
Main-d'œuvre
Âges militaires 18
Disponibles au service militaire 1 906 545 hommes
2 258 758 femmes
Aptes au service militaire 1 066 565 hommes
1 279 318 femmes
Atteignant l'âge militaire chaque année 116 824  hommes
117 831 femmes
Actifs 70800[1] (75e)
Budgets
Budget 4,2 % du PIB
Industrie
Fournisseurs étrangers Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau d’Israël Israel
Articles annexes
Histoire Conflit tchado-libyen
Guerre civile tchadienne (2005-2010)

L'Armée nationale tchadienne est la dénomination de l'armée gouvernementale du Tchad fondée en 1960 à la suite de l'indépendance du pays vis-à-vis de la France. Elle est constituée d'une armée de terre, d'une gendarmerie et d'une armée de l'air[2]. Ses effectifs s'élevaient en 2011 à environ 36 000 hommes tous corps confondus[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Armée de l'air[modifier | modifier le code]

Equipement[modifier | modifier le code]

MiG-29 tchadien en 2014.
Cocarde de l'armée de l'air tchadienne.
Nom[réf. nécessaire] Production Fonction En service[Quand ?]
Avions
Antonov An-26 Drapeau de l'URSS Union soviétique transport de troupes
Lockheed C-130A

Lockheed C-130H

Lockheed C-130H-30

Drapeau des États-Unis États-Unis

Drapeau des États-Unis États-Unis

Drapeau des États-Unis États-Unis

transport de troupes

transport de troupes

transport de troupes

Pilatus PC-6

Pilatus PC-6/B

Drapeau de la Suisse Suisse

Drapeau de la Suisse Suisse

transport tactique

transport tactique

Pilatus PC-7 Drapeau de la Suisse Suisse avion d'entraînement
Reims F337 Drapeau de la France France avion de liaison
MiG-29 Fulcrum Drapeau de l'URSS Union soviétique avion de combat 2014
Su-25UB Drapeau de l'URSS Union soviétique avion de combat 2014
SIAI-Marchetti SF.260M

SIAI-Marchetti SF.260W

Soukhoï Su-25

Drapeau de l'Italie Italie

Drapeau de l'Italie Italie

Drapeau de l'URSS Union soviétique

avion d'entraînement

avion d'entraînement

avion de combat

Hélicoptères
Aérospatiale SA.316 Drapeau de la France France hélicoptère polyvalent
Mil Mi-8

Mil Mi-17

Drapeau de l'URSS Union soviétique

Drapeau de l'URSS Union soviétique

hélicoptère polyvalent

hélicoptère polyvalent

Mil Mi-24

Мil Mi-25

Drapeau de l'URSS Union soviétique

Drapeau de l'URSS Union soviétique

transport de troupes

transport de troupes

Armée de terre[modifier | modifier le code]

Elle comptait en 2011 8 000 hommes[4].

L'armement des soldats tchadiens est d'origine française ou russe mais aussi en moindre mesure belge, chinoise, israélienne, serbe ou US. Certaines armes russes proviennent de prises sur l'armée libyenne lors de la Guerre des Toyota.

Infanterie[modifier | modifier le code]

Arme blindée-cavalerie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Artillerie/Lance-roquettes/Missiles antichars et sol-air[modifier | modifier le code]

Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Elle comptait en 2011 7 000 hommes[6].

Les directeurs successifs de la gendarmerie nationale sont[7] ː

  • 1992 ː général Bachar Moussa
  • 1995 ː général Kelly Abdallah
  • 1997 ː général Seby Aguid
  • 1999 ː général Kelly Abdallah
  • 2001 ː général Youssouf Ahmat Tiéra
  • 2003 ː colonel Chérif Djimet (adjoint)
  • 2005 ː général Abakar Abdelkarim
  • 2007 ː général Soumaine Hassan
  • 2007 ː général Touka Ramadan
  • 2008 ː général Abakar Abdelkrim

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://csis.org/files/media/csis/pubs/050323_memilbaldefine%5B1%5D.pdf
  2. (fr) Constitution de la République du Tchad de 1996
  3. DGCOM, « Conclusions de l’opération démobilisation dans l’Armée », sur www.presidence.td, (consulté le 4 septembre 2018).
  4. DGCOM, « Conclusions de l’opération démobilisation dans l’Armée », sur www.presidence.td, (consulté le 4 septembre 2018).
  5. (en) « Arm Trade Register », Stockholm International Peace Research Institute (consulté le 24 avril 2015)
  6. DGCOM, « Conclusions de l’opération démobilisation dans l’Armée », sur www.presidence.td, (consulté le 4 septembre 2018).
  7. Daniel Hongramngaye, « TCHAD - Hinda Déby est affectée par le virus du népotisme », sur http://tchadoscopie.over-blog.com, (consulté le 27 mai 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marielle Debos, Des combattants entre deux guerres : sociologie politique du métier des armes au Tchad, Institut d'études politiques de Paris, 2009, 474 p. (thèse de doctorat de Science politique)
  • Mahamat Saleh Yacoub, Tchad : des rebelles aux seigneurs de guerre : la désagrégation de l'armée nationale, Éditions Al-Mouna, N'Djaména (Tchad), 2005, 223 p. (ISBN 978-2-915815-02-3)