Foire de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la métropole de Lyon
Cet article est une ébauche concernant la métropole de Lyon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

 Ne doit pas être confondu avec les foires de Lyon, de l'Ancien régime.

La foire de Lyon ou Foire internationale de Lyon est un type de manifestation commerciale. Aujourd'hui, la Foire internationale de Lyon est une exposition commerciale sur l'ameublement, la décoration, etc. Elle se tient traditionnellement au mois de mars.

Histoire[modifier | modifier le code]

La place des terreaux décorée pour célébrer la foire de Lyon, gravure de Charles Pinet.

L'idée d'un renouveau des foires de Lyon viendrait de Georges-Louis Arlaud, un photographe suisse, qui en aurait parler avec Antoine Rivoire, dans le but de concurrencer la Foire de Paris[1]. Par la suite Édouard Herriot, avec Jean Coignet, président de la chambre de commerce, créent en 1915 la société lyonnaise pour le développement du commerce et de l'industrie qui dévient en 1916 la société de la foire de Lyon[1]. Une autre structure, le comité de la foire, est créée dans le but de promouvoir l'évènement[2].

La première foire d'échantillon a lieu le 1er mars 1916 pour une durée de 15 jours[2]. Plusieurs lieux sont choisis pour la tenue de la première foire : le palais de la Bourse, le palais Bondy, le palais de la Mutualité, mais la foire a lieu également de manière plus visible sur les quais du Rhône[2].

Lors de la deuxième édition, que le président Raymond Poincaré visite[3], il est décidé de la construction d'un vaste « Palais » pour accueillir les stands qui envahissent les quais. Le Palais de la Foire est construit de 1918 jusqu'à la fin des années 20, sur des terrains situés entre le Rhône et le Parc de la Tête d'Or[3]. Durant les premières années de sa construction, la foire aurait lieu dans différents lieu comme le lycée Ampère, en plus d'intégrer petit à petit le Palais de la Foire au fils de sa construction[3].

À partir de 1920, la foire est découpée en foire de printemps et foire d'automne respectivement en mars et en octobre de cette année[4].

Par la suite, les constructions du hall de l'alimentation, du hall de la mécanique, des halls 25, 27 et 26, seront ajoutées à la structure principale respectivement en 1934 en 1937, 1948, 1953 et 1954[4]. Ces ajouts ultérieurs ne tiendront globalement pas compte du plan original du Palais de la Foire[5].

Durant la Seconde Guerre mondiale, la foire de Lyon a été fortement perturbé, seules les foires du printemps de 1940 et d'automne de 1941 et 1942 ont lieu. La foire n'a également pas lieu en 1945. Ces annulations s'expliquent à chaque fois par des réquisitions militaires, tantôt françaises, tantôt allemandes[6].

En 1968, le général De Gaulle inaugure la cinquième édition, où il prononce un discours sur la régionalisation[6].

Détruits pour laisser la place à la Cité internationale de Lyon, les bâtiments du Palais de la Foire n'ont conservé que la façade principale du pavillon central, aujourd'hui intégrée au musée d'art contemporain de Lyon. C'est en 1985 que la foire s'installe à Eurexpo sur la commune de Chassieu, commune de l'Est de la métropole de Lyon.

Thèmes par édition[modifier | modifier le code]

Afin d'attirer plus de visiteurs, chaque édition, à partir de 2006, est consacrée à un thème en particulier.

  • 2014 : Rock Story, première exposition sur l'histoire du rock avec Philippe Manœuvre comme conseiller artistique et parrain
  • 2013 : New York - New York ! Exposition sur la Big Apple avec Douglas Kennedy comme parrain
  • 2012 : Les Indiens d’Amérique, avec comme parrain de l'exposition Harlyn Geronimo, arrière petit fils de Geronimo
  • 2011 : L’espace et la science-fiction
  • 2010 : La culture japonaise
  • 2009 : Cinéma avec Clovis Cornillac comme parrain
  • 2008 : Inde
  • 2007 : Indonésie
  • 2006 : les peuples du Tibet, avec Maurice Herzog comme parrain

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lyon, centre du monde ! L'exposition internationale urbaine de 1914, Fage-Editions, , 336 p. (ISBN 284975305X)

Lien externe[modifier | modifier le code]