Cité internationale (Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cité internationale de Lyon)
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Cité scolaire internationale (Lyon).
Cité internationale
Cité internationale de Lyon.
Cité internationale de Lyon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Ville Lyon
Canton Canton de Lyon-VI
Arrondissement municipal 6e arrondissement
Code postal 69006
Démographie
Population 900 hab. (2007)
Densité 4 500 hab./km2
Étapes d’urbanisation Fin du XXe siècle - Début XXIe siècle
Géographie
Coordonnées 45° 47′ 06″ nord, 4° 51′ 15″ est
Altitude 170 m
Superficie 20 ha = 0,2 km2
Cours d’eau Rhône
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lyon

Voir la carte administrative de la zone Lyon
City locator 14.svg
Cité internationale

Géolocalisation sur la carte : Lyon

Voir la carte topographique de la zone Lyon
City locator 14.svg
Cité internationale
Liens
Site web www.cite-internationale-lyon.fr/

La Cité internationale est un quartier récent de la ville de Lyon. Il est situé entre une boucle du Rhône et le parc de la Tête d’Or. Il occupe l’espace de l’ancienne foire de Lyon.

Ce site est accessible par les lignes Bus en mode C Ligne C1 Ligne C4 Ligne C5 Ligne C26, station Cité Internationale-Centre de congrès et Cité Internationale-Transbordeur.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1984, la foire de Lyon déménage à Chassieu (Eurexpo)[1]. Le site, ainsi libéré, est prêt à accueillir une nouvelle opération d’urbanisme. Ce projet est poursuivi par les maires successifs de Lyon (Michel Noir, Raymond Barre (premières études sur l’extension du Palais des congrès), Gérard Collomb).

En 1985, un concours international est lancé par le maire de l’époque, Francisque Collomb : son lauréat sera Renzo Piano[2]. Renzo Piano a été le maitre d'œuvre de l'ensemble de la cité[2]. En 1987, la SEM Cité Internationale est créée, puis en 1988, une première ZAC est créée[1].

En 1989, Michel Noir devient maire de Lyon. Si dans un premier temps, l'ancienne municipalité et l'architecte souhaitaient garder la totalité des bâtiments de l'ancienne foire de Lyon pour construire la cité internationale, il a été finalement décidé de les détruire devant les coûts de rénovation[2]. En 1989, un PAZ est ouvert, et la ZAC est supprimée. Plusieurs nouvelles hypothèses d'aménagements sont encore en cours de discussion, notamment la présence d'une tour.

En 1992, une seconde ZAC de 32 hectares est créée[1]. Les premiers permis de construire sont délivrés en 1993, les travaux commencent en septembre 1993[2]. En 1998, le PAZ est modifié pour prendre en compte la possibilité de nouveaux aménagements dont le futur Palais des congrès de Lyon. La même année, le Musée d'art contemporain de Lyon est achevé, l'hôtel Marriott (ex-Hilton) l'est en 1999, le casino Le Pharaon en 2000, les premiers logements en 2001[2]. Le permis de construire de l'extension du Palais des congrès de Lyon est déposé en 2002, les travaux de cette extension démarrent en 2003.

La cité est achevée en 2006, avec l'hôtel Crowne Plaza Lyon - Cité Internationale. Le grand amphithéâtre est inauguré le 1er juin 2006, le premier congrès utilisant cette infrastructure étant celui de la mutualité française le 15 juin 2006.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

L’ensemble a été coordonné par Renzo Piano, autour d’une rue piétonne intérieure semi-couverte.

L’évolution du site depuis 1995 :

  • le palais des congrès (15 000 m2), achevé en juin 1995 ;
    • grand forum, 2 000 places ;
    • auditorium Lumière, 880 places ;
    • auditorium Pasteur, 300 places ;
  • quatre pavillons de bureaux (15 000 m2), achevé en automne 1995 ;
  • espaces extérieurs et parc (17 ha), achevé en 1995/1996 ;
  • parking, 1 150 places, achevé en juin 1995 ;
  • Musée d'art contemporain de Lyon (3 000 m2), achevé en décembre 1995
  • UGC Ciné Cité Internationale[3] (7 000 m2), achevé en 1997 (14 salles pour un total de 3 000 sièges) ;
  • Hilton Lyon (21 000 m2), achevé en 1999 ;
  • Casino Le Pharaon, du groupe Partouche, inauguré le [4] ;
  • bureaux (16 000 m2), achevé en 2005 ;
  • l’extension du palais des congrès achevée en juin 2006 ;
    • l’amphithéâtre de 3 000 places ;
    • les nouveaux forums de 4 000 m2.
  • Hôtel Crowne Plaza Lyon, achevé en 2006.

Activités[modifier | modifier le code]

La Cité est un pôle tertiaire, culturel et touristique regroupant des bureaux, des salles de conférences, des hôtels, un casino, le Musée d’art contemporain de Lyon, des cinémas et un auditorium.

Le site accueille aussi le palais des congrès et le siège mondial d’Interpol.

Logements[modifier | modifier le code]

Cinq pavillons d’habitations ont été construits regroupant environ 500 appartements. Ces pavillons sont situés du côté aval, à proximité du siège d’Interpol.

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]