Florent Marcie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Florent Marcie est un réalisateur de films documentaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Florent Marcie commence la photographie en décembre 1989, pendant la révolution roumaine. Après la réalisation d'un premier documentaire, La tribu du tunnel (1995), puis la production du film Une fille contre la mafia (1997), il produit, tourne, monte lui-même ses films : Sous les arbres d'Ajiep (Soudan, 1998), Saïa (Afghanistan, 2000) — qui sera notamment projeté au Musée d'Art Moderne de New York (MOMA)[réf. nécessaire] —, Itchkéri Kenti, un documentaire long métrage sur la guerre de Tchétchénie, sorti en salles avec MK2 et projeté eu Parlement Européen[réf. nécessaire]. Dans Commandant Khawani, il dresse le portrait d'un jeune commandant sur la ligne de front de Bagram en Afghanistan. Son dernier film Tomorrow Tripoli raconte la révolution libyenne dans la petite ville de Zintan jusqu'à la chute de Kadhafi. Lors de l'avant première du film à Sarajevo, cent cinquante ex-révolutionnaires ont affrété un avion à partir de Tripoli pour venir y assister[1].

En 2015, une rétrospective présentant quatre de ses films, « Peintures de guerre », est organisée à la Cinémathèque française.[réf. nécessaire]

En 2016, le film Tomorrow Tripoli est projeté dans le cadre de l'exposition « Soulèvements », organisée au Jeu de Paume, à Paris[2].

L'un de ses portraits du commandant Massoud a inspiré une série de timbres diffusés par les postes française et afghane[3].

Florent Marcie collabore occasionnellement avec la presse écrite et les médias institutionnels. Il est membre de la Fondation WARM[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • La tribu du tunnel (1995, 49 min). Un an dans la vie de Richard, Sylvain, Nono et Calou, qui habitent avec leurs quatre chiens dans un tunnel ferroviaire de la Petite Ceinture, à Paris.
  • Sous les arbres d’Ajiep (1998, 64 min). Sud Soudan, été 1998. Famine. Comment une jeune mère soudanaise tente de survivre avec ses deux fillettes à son arrivée dans un camp.
  • Saïa (2000, 30 min). Une ligne de front, la nuit, en Afghanistan.
  • Le kiosque et la guerre (2003, 52 min). Au printemps 2003, alors que les premiers bombardements américains s'abattent sur l'Irak, une caméra filme les unes de magazines coulissant sur la devanture d'un kiosque parisien...
  • Itchkéri Kenti (2006, 145 min). Hiver 1996, guerre de Tchétchénie. Un jeune réalisateur français, muni d'une toile de peinture, parcourt clandestinement le pays à la rencontre d’un peuple en résistance.
  • Génération humanitaire (2009, 90 min). Portrait d'un groupe de travailleurs humanitaires au Tchad.
  • Commandant Kawani (2014, h 26). L'histoire d'un commandant afghan et de ses hommes sur la ligne de front de Bagram.
  • Tomorrow Tripoli (2015, h 53). La révolution libyenne filmée de l'intérieur avec les rebelles de Zintan, dans le Djebel Nefoussa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'image de la semaine | Polka Magazine », sur www.polkamagazine.com (consulté le 18 octobre 2016)
  2. « Tomorrow Tripoli », Le Jeu de Paume, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  3. Florent Marcie, English: Portrait of commander Massud and postage stamps, (lire en ligne)
  4. « Warm Foundation », sur www.warmfoundation.org (consulté le 19 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]