États généraux du film documentaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

États généraux du film documentaire
Date de création 1989
Lieu Lussas, Drapeau de la France France
Site web lussasdoc.org

Les États généraux du film documentaire est un festival organisé chaque année à Lussas, le « village-cinéma » [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les États généraux du film documentaire est un festival non compétitif créé en 1989 par Jean-Marie Barbe, la Bande à Lumière et l'association Ardèche Images[2],[3].

À l'origine, la Bande à Lumière est créée en 1983 pour faire valoir le documentaire dans les politiques de fonds de soutien au cinéma[4].

La 7e édition (1996) est particulièrement influencée par les grèves de 1995 en France[5].

Description[modifier | modifier le code]

Les États généraux du film documentaire a pour principal objectif de faciliter les rencontres entre les professionnels et les étudiants en cycle artistique (cinéma et audiovisuel) et de privilégier les échanges entre les réalisateurs et un public motivé par le cinéma documentaire.

« La programmation explore des pays ou des pans d’histoire du documentaire rarement défrichés. L’absence de compétition favorise la découverte tous azimuts »[6]. Les projections ont lieu à Lussas et dans les villages voisins, y compris chez l'habitant[7].

Le festival est associé à la Maison du doc, une entité créée en 1994 par les organisateurs du festival qui permet aux réalisateurs de déposer leurs œuvres pour avoir un accès exclusif aux autres œuvres déposées. À peu près 1 000 films sont déposés chaque année[8].

Partenaires institutionnels de la manifestation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. selon lemonde.fr, 21 août 2012 [1]
  2. Ardèche Images, basée à Lussas, a été fondée en 1979 et regroupe quatre activités : le festival, la Maison du Doc (centre de ressources spécialisé dans le documentaire), l'École documentaire (formation à la réalisation et à la production) et Africadoc (organisation de formations en Afrique subsaharienne)
  3. Clarisse Fabre, « Journal de Lussas : le village-cinéma », sur Lemonde.fr,
  4. Elisabeth Bouvet, « Lussas ou le documentaire dans tous ses états », sur Rfi.fr,
  5. « États généraux du film documentaire à Lussas », sur Fresques.ina.fr,
  6. Jérémie Couston, Télérama, 7 août 2014 [2]
  7. Amélie Bouret, La Croix, 21 août 2014 [3]
  8. Clarisse Fabre, « La Maison du doc veut quitter l'âge de pierre », sur Lemonde.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]