Famille de Créquy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famille de Créquy
Image illustrative de l'article Famille de Créquy
Armes

Blasonnement D'or au créquier de gueules.
Devise « Qui s'y frotte, s'y pique »
Période XIe siècle - 1801
Fiefs tenus Créquy, Pas-de-Calais
Fonctions militaires 2 maréchaux de France
Fonctions ecclésiastiques 2 évêques de Nantes
1 évêque d'Amiens
1 cardinal

La famille de Créquy (olim de Créqui) est une ancienne famille noble originaire de l'Artois qui prend son nom de la localité de Créquy, dans le Pas-de-Calais. Cette famille éteinte en 1801[1] était connue depuis le Xe siècle et a une filiation prouvée depuis Baudoin, sire de Créqui, vivant en 1209[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Arnoul, sire de Créquy, dit « le Vieil » ou « le Barbu », mort en 897 serait à l'origine de cette famille, cependant cette affirmation est vivement contestée, et la première trace fiable remonte à 986 avec la fondation par un certain Ramelin de Créqui de l'abbaye de Ruisseauville.

On ne peut considérer la filiation prouvée de la famille de Créquy que depuis Baudoin, sire de Créqui, vivant en 1209, marié à Marguerite de Saint-Omer[1],[3].

Branches[modifier | modifier le code]

La famille de Créquy se divisa en de nombreuses branches toutes éteintes dont les principales étaient :

  • La branche de Fressin, éteinte en 1574 avec Antoine de Créquy, cardinal[1].
  • la branche des comtes de Créquy-Bernieulles éteinte en 1702[1].
  • La branche des seigneurs de Frohen et de Canaples, éteinte au XVIIIe siècle avec Jean-Antoine de Créquy, chevalier, baron de Frohen, dit le comte de Canaples[1].
  • La branche de Créqui-Hesmond, éteinte avec Charles-Marie de Créquy, marquis de Créquy, décédé en 1801 dernier de sa famille[1].

Une branche de la famille de Créquy éteinte en 1413 prit le nom de la terre de Heilly[2].

Après l'extinction en 1801 de la famille de Créquy, son nom a été relevé par la famille de Beaucorps, autorisée à ajouter « Créqui » à son nom par ordonnance du 11 octobre 1815 et décisions de la Chancellerie du 12 août 1885 et 1er juin 1907[4].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

« D'or au créquier de gueules »

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille de Créquy sont : de Louvain, de Saint-Pol, de Hainaut, de Craon, de Saint-Omer, de Picquigny, d'Heilly, de Beauvais, de Haverskerke, de Roye, de La Tour-d'Auvergne, de Rubempré, de Soissons, d'Acigné, de Lannoy, de Guisancourt, de Rouvroy Saint-Simon, de Gouffier, de Vieux-Pont, de Bourbon-Vendôme, Le Febvre de Caumartin, de Manneville, d'Auxy, de Mannay, d'Humières, de Laval, Le Roy, Vignier, de Rohan, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anselme de Sainte-Marie, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, tome VI, 1730, pages 777 à 806.
  • Matthieu Becuwe, La piété des seigneurs de Créquy aux XIVe et XVe siècles, Bulletin historique du Haut-Pays no 73, Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2007
  • Jean Bille, Généalogie de la famille de Créquy (note), Bulletin historique du Haut-Pays 03, 1973
  • François Caron, Un créquier dans une église du Ponthieu, Maisons-Alfort, février 2007
  • François Caron, Un créquier et trois pommes de pin : de la greffe au collage (ou Notes sur les familles Zylof, Créquy et Wandonne en Flandre maritime), L'Oreiller du Roy no 4, Ivry-sur-Seine, décembre 2009
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY (Ambricourt, Coupelle-Vieille, Fruges), Nord Généalogie no 187, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 102-113
  • Michel Champagne, Généalogies frugeoises, tome 1, AM no 288, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 19-31
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY, compléments (Ambricourt, Coupelle-Vieille, Reclinghem), Nord Généalogie no 197, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 285-287
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY (le père d'Anne de Créquy : Reclinghem, Wandonne), Nord Généalogie no 143, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 523-525
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY (Reclinghem, Wandonne), Nord Généalogie no 174, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 18-26
  • Michel Champagne & Philippe May, DE CRÉQUY (Wandonne), Nord Généalogie no 182, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 222-233
  • Michel Champagne, Histoire des offices notariaux de Fressin 1545-1920 & recueil d'actes passés devant les notaires et lieutenants de Fressin 1556-1703, AM no 345, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 23
  • Michel Champagne & Philippe May, Statistique Féodale du Haut-Pays, tome 2: Audincthun, Dennebrœucq et Wandonne, compléments au tome 1., deux volumes, AM no 324, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 37-38 & 189-190
  • Michel Champagne & Philippe May, Statistique Féodale du Haut-Pays, tome 2: Audincthun, Dennebrœucq et Wandonne, compléments au tome 1., deux volumes, AM no 324, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 66-72 & 156-160
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY-TONVILLE (Capelle-lès-Hesdin, Guigny, La Loge, Montreuil, Sempy, Verchocq), Nord Généalogie no 200, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 163-174
  • Michel Champagne, Dénombrement des fiefs de la pairie de Créquy en 1393, Nord Généalogie no 199, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 81-87
  • René Debrie et Pierre Garnier, Un poème gothique : La Romance du sire de Créqui, une énigme littéraire picarde, Amiens, C.R.D.P., 1976
  • Thomas Delvaux, La légende de Raoul de Créquy : essai de décryptage généalogique, Ivry-sur-Seine, octobre 2006
  • Thomas Delvaux, Le souci dynastique chez les Créquy, L'Oreiller du Roy no 1, Ivry-sur-Seine, juin 2006
  • Thomas Delvaux, Petite histoire des Créquy, Ivry-sur-Seine, avril 2007
  • Jean Gamblin, René Lesage, Un document curieux sur la famille de Créquy (note), Bulletin historique du Haut-Pays 11, 1976 (Une remise en cause des schémas traditionnels pour la période antérieure à 1200, après vérification faite dans les Chroniques de Hainaut)
  • Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome III, page 106.
  • René Lesage, Documents anciens concernant Ramelin de Créquy et la fondation de l'abbaye de Ruisseauville, Bulletin historique du Haut-Pays, no 29, 1985
  • René Lesage, Notes sur la famille de Créquy [Les premiers degrés de la filiation assurée des Créquy; petit retour sur la Romance de Raoul de Créquy, Dossiers généalogiques du Comité d'Histoire du Haut-Pays, tome 23, 2007
  • René Lesage, Le retour de Raoul de Créquy : à propos d’un essai de décryptage généalogique de la célèbre Romance, Bulletin historique du Haut-Pays n° 71-72, Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2006
  • René Lesage, Regestes de la famille De Créquy (1100-1515), Dossiers généalogiques no 15, 1999
  • René Lesage, Textes et documents concernant la généalogie des Créquy, Dossiers généalogiques, no 5, 1987 [État des recherches pour la période XIIIe-XIVe siècles]
  • Elisabeth Lignier, Les Créquy aux XIVe et XVe siècles : leurs pouvoirs et leurs limites, Bulletin historique du Haut-Pays no 73, Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2007
  • J. H. Willems, H. Lamant, Jean-Yves Conan, Armorial français: Cousty-Croix, 1971, page 128.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]