Famille de Créquy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famille de Créquy
Image illustrative de l'article Famille de Créquy
Armes

Blasonnement D'or au créquier de gueules.
Devise « Qui s'y frotte, s'y pique »
Période XIe siècle - 1801
Fiefs tenus Créquy, Pas-de-Calais
Fonctions militaires 2 maréchaux de France
Fonctions ecclésiastiques 2 évêques de Nantes
1 évêque d'Amiens
1 cardinal

La famille de Créquy (olim de Créqui) est une ancienne famille noble originaire de l'Artois qui prend son nom de la localité de Créquy, dans le Pas-de-Calais. Cette famille éteinte en 1801[1] était connue depuis le Xe siècle et a une filiation prouvée depuis Baudoin, sire de Créqui, vivant en 1209[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Arnoul, sire de Créquy, dit « le Vieil » ou « le Barbu », mort en 897 serait à l'origine de cette famille, cependant cette affirmation est vivement contestée, et la première trace fiable remonte à 986 avec la fondation par un certain Ramelin de Créqui de l'abbaye de Ruisseauville.

Branches[modifier | modifier le code]

La famille de Créquy se divisa en de nombreuses branches toutes éteintes dont les principales étaient :

  • La branche de Fressin, éteinte en 1574 avec Antoine de Créquy, cardinal[1].
  • la branche des comtes de Créquy-Bernieulles éteinte en 1702[1].
  • La branche des seigneurs de Frohard et de Canaples, éteinte au XVIIIe siècle avec Jean-Antoine de Créquy, chevalier, baron de Frohard, dit le comte de Canaples[1].
  • La branche de Créqui-Hermont, éteinte avec Charles-Marie de Créquy, marquis de Créquy, décédé en 1801 dernier de sa famille[1].

Une branche de la famille de Créquy éteinte en 1413 prit le nom de la terre de Heilly[2].

Après l'extinction en 1801 de la famille de Créquy, son nom a été relevé par la famille de Beaucorps, autorisée à ajouter « Créqui » à son nom par ordonnance du 11 octobre 1815 et décisions de la Chancellerie du 12 août 1885 et 1er juin 1907[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

« D'or au créquier de gueules »

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille de Créquy sont : de Louvain, de Saint-Pol, de Hainaut, de Craon, de Saint-Omer, de Picquigny, d'Heilly, de Beauvais, de Haverskerke, de Roye, de La Tour-d'Auvergne, de Rubempré, de Soissons, d'Acigné, de Lannoy, de Guisancourt, de Rouvroy Saint-Simon, de Gouffier, de Vieux-Pont, de Bourbon-Vendôme, Le Febvre de Caumartin, de Manneville, d'Auxy, de Mannay, d'Humières, de Laval, Le Roy, Vignier, de Rohan, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome III, page 106.
  2. a et b Anselme de Sainte-Marie, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, tome VI, 1730, pages 777 à 806.
  3. E. de Séréville et F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 159.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anselme de Sainte-Marie, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, tome VI, 1730, pages 777 à 806.
  • Matthieu Becuwe, La piété des seigneurs de Créquy aux XIVe et XVe siècles, Bulletin historique du Haut-Pays no 73, Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2007
  • Jean Bille, Généalogie de la famille de Créquy (note), Bulletin historique du Haut-Pays 03, 1973* René Debrie et Pierre Garnier, Un poème gothique : La Romance du sire de Créqui, une énigme littéraire picarde, Amiens, C.R.D.P., 1976
  • François Caron, Un créquier dans une église du Ponthieu, Maisons-Alfort, février 2007
  • François Caron, Un créquier et trois pommes de pin : de la greffe au collage (ou Notes sur les familles Zylof, Créquy et Wandonne en Flandre maritime), L'Oreiller du Roy no 4, Ivry-sur-Seine, décembre 2009
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY (Ambricourt, Coupelle-Vieille, Fruges), Nord Généalogie no 187, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 102-113
  • Michel Champagne, Généalogies frugeoises, tome 1, AM no 288, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 19-31
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY, compléments (Ambricourt, Coupelle-Vieille, Reclinghem), Nord Généalogie no 197, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 285-287
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY (le père d'Anne de Créquy : Reclinghem, Wandonne), Nord Généalogie no 143, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 523-525
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY (Reclinghem, Wandonne), Nord Généalogie no 174, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 18-26
  • Michel Champagne & Philippe May, DE CRÉQUY (Wandonne), Nord Généalogie no 182, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 222-233
  • Michel Champagne, Histoire des offices notariaux de Fressin 1545-1920 & recueil d'actes passés devant les notaires et lieutenants de Fressin 1556-1703, AM no 345, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 23
  • Michel Champagne & Philippe May, Statistique Féodale du Haut-Pays, tome 2: Audincthun, Dennebroeucq et Wandonne, compléments au tome 1., deux volumes, AM no 324, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 37-38 & 189-190
  • Michel Champagne & Philippe May, Statistique Féodale du Haut-Pays, tome 2: Audincthun, Dennebroeucq et Wandonne, compléments au tome 1., deux volumes, AM no 324, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 66-72 & 156-160
  • Michel Champagne, DE CRÉQUY-TONVILLE (Capelle-lès-Hesdin, Guigny, La Loge, Montreuil, Sempy, Verchocq), Nord Généalogie no 200, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 163-174
  • Michel Champagne, Dénombrement des fiefs de la pairie de Créquy en 1393, Nord Généalogie no 199, Groupement Généalogique de la Région Nord, p. 81-87
  • René Debrie et Pierre Garnier, Un poème gothique : La Romance du sire de Créqui, une énigme littéraire picarde, Amiens, C.R.D.P., 1976
  • Thomas Delvaux, La légende de Raoul de Créquy : essai de décryptage généalogique, Ivry-sur-Seine, octobre 2006
  • Thomas Delvaux, Le souci dynastique chez les Créquy, L'Oreiller du Roy no 1, Ivry-sur-Seine, juin 2006
  • Thomas Delvaux, Petite histoire des Créquy, Ivry-sur-Seine, avril 2007
  • Jean Gamblin, René Lesage, Un document curieux sur la famille de Créquy (note), Bulletin historique du Haut-Pays 11, 1976 (Une remise en cause des schémas traditionnels pour la période antérieure à 1200, après vérification faite dans les Chroniques de Hainaut)
  • Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome III, page 106
  • René Lesage, Documents anciens concernant Ramelin de Créquy et la fondation de l'abbaye de Ruisseauville, Bulletin historique du Haut-Pays, no 29, 1985
  • René Lesage, Notes sur la famille de Créquy [Les premiers degrés de la filiation assurée des Créquy; petit retour sur la Romance de Raoul de Créquy, Dossiers généalogiques du Comité d'Histoire du Haut-Pays, tome 23, 2007
  • René Lesage, Le retour de Raoul de Créquy : à propos d’un essai de décryptage généalogique de la célèbre Romance, Bulletin historique du Haut-Pays n° 71-72, Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2006
  • René Lesage, Regestes de la famille De Créquy (1100-1515), Dossiers généalogiques no 15, 1999
  • René Lesage, Textes et documents concernant la généalogie des Créquy, Dossiers généalogiques, no 5, 1987 [État des recherches pour la période XIIIe-XIVe siècles]
  • Elisabeth Lignier, Les Créquy aux XIVe et XVe siècles : leurs pouvoirs et leurs limites, Bulletin historique du Haut-Pays no 73, Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2007

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]