Famille Couëtoux et Couëtoux du Tertre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Famille Couëtoux du Tertre)

Couëtoux
Branches du Tertre
de La Touche
de La Motte
Pays ou province d’origine Drapeau du duché de Bretagne Duché de Bretagne
Demeures Château de Pordor
Charges Maire
Avocat général
Fonctions ecclésiastiques Curé

La famille Couëtoux est une ancienne famille bretonne établie en Loire-Atlantique[1] et l'une des plus considérées de ce département selon le généalogiste Gustave Chaix d'Est-Ange[2]. Une branche de la famille porte le nom de Couëtoux du Tertre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Cette famille tire son nom du hameau de Couëtoux sur l'actuelle commune de Lusanger. Couëtoux pourrait venir du breton koat lou'ch : « l'étang du bois ». Au XIIe siècle, se trouvait dans ce village une abbaye de femmes : Notre-Dame de Couëtoux[3], dépendante de l'abbaye Saint-Sulpice-des-Bois. Ainsi on peut remonter la famille Couëtoux jusqu'au XIVe siècle où l'on trouve trace de Pierre Couëtoux, sénéchal à Saint-Étienne-de-Montluc, prévôt de l'évêque de Nantes, et sieur de la terre de Couëtoux qui épouse en 1348 Catherine Gicquel du Tertre.

La famille Couëtoux du Tertre est issue d'une branche de la famille Couëtoux. En effet, François Couëtoux (1740-1783), notaire royal à Cordemais et procureur fiscal, est à l'origine des quatre rameaux de la famille Couëtoux : les branches de la Motte et de la Touche ayant disparu, seules subsistent les familles Couëtoux et Couëtoux du Tertre qui ont exercé notamment de nombreuses charges juridiques dans le Pays nantais et ses environs.

Membres notables[modifier | modifier le code]

Alliances notables[modifier | modifier le code]

Les principales alliances des familles Couëtoux et Couëtoux du Tertre sont : Blanchard de la Brosse, de L'Orza de Mont-Orso de Reichenberg, Roul de la Hellière, Bureau, Viot, Hervouët, du Boisbaudry, Bonnard du Hanlay, Duport de Loriol, de Guibert, Fourcade, Demangeat, Maussion, Chenantais, de Serre de Saint-Roman, de La Barre de Nanteuil, de Sèze, Julliot de la Morandiere, Payen de la Garanderie, Leschallier de Lisle, Normant de la Villeheleuc, de Crespin de Billy, Le Lièvre de La Morinière, etc

Château(x) et propriété(s)[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armes de la branche Couëtoux du Tertre étaient autrefois celles des Pageot de la Trouerie. Selon l'armorial d'Hozier (1696), la famille Pageot portait « d'argent, à deux chevrons de gueules accompagnés de trois étoiles du même » ; alias : « d'argent, à deux pals de gueules »[5]. Il semble que les premières armes des Pageot ont été attribuées aux Couëtoux du Tertre à la suite du mariage de François Couëtoux avec Jeanne Pageot de la Trouerie en 1738. Cependant, la branche aînée Couëtoux porte un autre blason.

Blason de la famille Couëtoux du Tertre

D'argent, à deux chevrons de gueules accompagnés de trois étoiles de même.

En breton : En arc'hant, e zaou gebrenn en gwad, eilet gant teir steredenn ivez en gwad.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle
  2. « Généalogie de la famille Couëtous et Couëtoux du Tertre (Bretagne) », sur www.infobretagne.com (consulté le )
  3. « Lusanger : Histoire, Patrimoine, Noblesse (commune du canton de Derval) », sur www.infobretagne.com (consulté le )
  4. Fiche Magistrat : Paul Marie Léon Couetoux du Tertre, sur Annuaire rétrospectif de la magistrature xixe-xxe siècles
  5. Pol Potier De Courcy, Nobiliaire et armorial de Bretagne : (Tome 3), Editions des Régionalismes, (ISBN 978-2-8240-0297-2, lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]