Félix Radu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Félix Radu
Image dans Infobox.
Félix Radu en 2019.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (26 ans)
Namur
Nationalité
Activités
Autres informations
Influencé par
Site web

Félix Radu, né le à Namur, est un comédien et auteur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Félix Radu naît le [1]. Il est originaire de Namur, en Wallonie[2].

Il est diplômé de l'Institut d'enseignement des arts, sciences, techniques et artisanats de Namur, en art de la parole, puis intègre la Classe libre du Cours Florent de Paris (Promotion 37)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien et auteur, Félix Radu rédige à l'âge de 17 ans son premier seul en scène : Les mots s'improsent. Il y manie beaucoup les jeux de mots, les allitérations, les rimes ou les anagrammes[4]. Il joue ses œuvres principalement dans des théâtres belges et français[5],[4],[6]. En 2019, Félix écrit sa première pièce de théâtre Rose & Massimo, qu'il monte à Paris.

Surnommé par les médias « Le petit prince de l'humour », dès le début de sa carrière il est comparé par les critiques à Raymond Devos[5],[2], Stéphane De Groodt[3], mais aussi à Rimbaud[7] pour sa poésie.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Félix interprète le rôle de Loïc dans La Vérité si je mens 4 (2019) réalisé par Gérard Bitton et Michel Munz.

Félix prête sa voix à Andrea Carpenzano, comédien italien, pour le film Il campione (le défi du Champion) réalisé par Leonardo d'Agostini (it), sorti dans les salles françaises en août 2020.

Radio[modifier | modifier le code]

En 2018, il est repéré par Christophe Meilland et intègre l'émission d'Arthur Jugnot en tant que chroniqueur sur SudRadio au côté de Guillaume Sentou. Un an plus tard, il rejoint l'équipe des Nouveaux Enfants de Choeur présenté par Michaël Pachen sur Vivacité.

En juillet 2020, la RTBF l'invite à venir présenter sur les ondes de La Première des cartes blanches matinales[8].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Grand Prix du Festival d'humour de Remicourt[9]
  • 2016 : Prix des Cabarets au Festival International du Rire de Rochefort[11]
  • 2016 : Prix de la municipalité et Prix de la Presse à Ville-Dieu-du-Temple[11]
  • 2016 : Prix Raymond-Devos pour l’humour aux Andain’ries en Normandie[5],[12]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Radu, Félix (1995-....) », BNF, (consulté le ).
  2. a et b Nicolas Crousse, « Félix Radu, sur les traces de Raymond Devos », Le Soir,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « “Les mots s'improsent”, seul en scène de Félix Radu », Waterloo, (consulté le ).
  4. a et b Stéphanie Bocart, « Félix Radu, jeune virtuose des jeux de mots », La Libre Belgique,‎ (ISSN 1379-6992, lire en ligne).
  5. a b et c Marie Verdier, « Félix Radu, un Devos en herbe », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne).
  6. Agnès Demaret, « Félix Radu, le Namurois qui monte, sera au Théâtre Jardin Passion », La Meuse,‎ (lire en ligne).
  7. « Spot on - Félix Radu ou la littérature pour tous », sur Le spot du rire, (consulté le )
  8. Christian Rousseau, « Félix Radu : des chroniques pour se faire du bien », RTBF,‎ (lire en ligne).
  9. lch, « L'humoriste Félix Radu sur la scène du Théâtre de Namur », RTBF,‎ (lire en ligne).
  10. « Vervins, deux jeunes talents sacrés hier soir », L'Aisne nouvelle,‎ (ISSN 2107-7037, lire en ligne).
  11. a b et c « Félix Radu — Le Bacchus 26 mai 2018 », Le Parisien, (consulté le ).
  12. « Interview Félix Radu : “J’essaie de rabibocher l’humour et le théâtre !” », Le Spot du rire (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]