Eva Cantarella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cantarella (homonymie).
Eva Cantarella
Description de cette image, également commentée ci-après

Eva Cantarella en 2012.

Biographie
Naissance 1936 (78-79 ans)
Nationalité Italienne
Thématique
Formation Juriste
Titres Professeur
Prix Bagutta 2003

Eva Cantarella, née à Rome en 1936, est une juriste, universitaire et écrivaine italienne. Elle a été professeur de droit romain et de droit grec antique à l'université de Milan et doyenne de la faculté de droit de l'université de Camerino. Ses analyses mettent en rapport les droits antiques et contemporains dans une perspective à la fois juridique et sociale. Elle a reçu en 2003 le prix Bagutta.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de l'helléniste et byzantinologue salernitain Raffaele Cantarella, elle étudie à l'université de Milan avant de compléter sa formation à Berkeley et Heidelberg. Sa carrière universitaire la conduit à Camerino (où elle occupe les fonctions de doyenne de la faculté de droit), à Parme, à Pavie, ainsi qu'à l'université du Texas à Austin et à celle de New York, en tant que professeur invité[1]. De 1990 à sa retraite en 2010, elle est professeur de droit romain et de droit grec antique à l'université de Milan.

Elle publie des ouvrages sur le droit et divers aspects des sociétés de l'Antiquité grecque et romaine, qu'elle met en rapport avec les sociétés contemporaines. Ses domaines d'étude incluent l'histoire juridique et sociale de la sexualité, de la famille et de la condition féminine, le droit pénal[2] et la peine de mort.

Le 2 juillet 2002, elle est faite grand officier de l'ordre du Mérite de la République italienne, motu proprio, par le président Carlo Azeglio Ciampi. Elle reçoit en 2003 le prix Bagutta pour son ouvrage Itaca. Eroi, donne, potere tra vendetta e diritto.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Studi sull'omicidio in diritto greco e romano, Milan, 1976
  • Norma e sanzione in Omero. Contributo alla protostoria del diritto greco, Milan, 1979
  • L'ambiguo malanno. Condizione e immagine della donna nell'antichità greca e romana, Rome, 1981
  • Tacita Muta: la donna nella città antica, Rome, 1985
  • Secondo natura. La bisessualità nel mondo antico, Rome, 1988 ; traduction française : Selon la nature, l'usage et la loi : La bisexualité dans le monde antique, trad. Marie-Domitille Porcheron, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l'appui », 1991, 360 p. (ISBN 9782707120014)
  • I supplizi capitali in Grecia e a Roma, Milan, 1991
  • Diritto greco, Milan, 1994
  • Passato prossimo. Donne romane da Tacita a Sulpicia, Milan, 1996
  • Pompei. I volti dell'amore, Milan, 1998
  • Storia del diritto romano, Milan, 1999
  • (avec Luciana Jacobelli) Un giorno a Pompei, Naples, 1999
  • Versioni Da Donna, Milan, 2002
  • Eva contro Eva (Eva Cantarella e Eva Robins, due donne a confronto), Milan, 2003
  • Itaca. Eroi, donne, potere tra vendetta e diritto, 2003 ; traduction française : Ithaque. - De la vengeance d'Ulysse à la naissance du droit, Albin Michel, 2003
  • Istituzioni di diritto romano, Milan, 2007
  • L'amore è un dio, Milan, Feltrinelli, 2007
  • Ritorno della vendetta. Pena di morte: giustizia o assassinio?, Milan, 2007
  • Dammi mille baci. Veri uomini e vere donne nell'antica Roma, Milan, 2009
  • Diritto romano. Istituzioni e storia, Mondadori Università, coll. « Manuali », 2010 (ISBN 978-88-88242-98-9)
  • «Sopporta, cuore...» La scelta di Ulisse, Laterza, coll. « Saggi tascabili », 2010 (ISBN 978-88-420-9244-5)
  • L'ambiguo malanno. La donna nell'antichità greca e romana, Feltrinelli, coll. « Universale economica », 2010 (ISBN 978-88-07-72158-8)
  • (avec Paolo Ricca) I comandamenti. Non commettere adulterio, Bologne, Il Mulino, 2010 (ISBN 9788815139702)
  • (avec Einaudi Scuola) Meravigliosamente Mito, epica, altri linguaggi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Eva Cantarella », Enciclopedia Multimediale delle Scienze Filosofiche.
  2. « Eva Cantarella » sur le site d'Actes Sud.

Lien externe[modifier | modifier le code]